Baisse de la taxation des plus-values des biens pour relance dans l'immobilier

Bonjour, J'ai un terrain à bâtir (en cours de vente) et j'aimerais avoir des précisions sur la baisse de la taxation des plus-values pour relancer l'immobilier.77130 Dormelles
Publiée le 30/09/2013 par Picbleu
Réponse approuvée par Picbleu

L’allègement de la taxe sur les plus-values immobilières est entré en vigueur le 1er septembre 2013

Chaque fois qu'un bien immobilier (maison, terrain, immeuble) change de propriétaire, l'État perçoit au passage un certain nombre de taxes et de droits d'enregistrement. Le montant de ces prélèvements varie en fonction du type de bien acheté. Par exemple, dans le neuf l'acquisition d'un logement neuf ou en l'état futur d'achèvement (vente sur plan), un bien faisant l'objet d'une première cession moins de 5 ans après l'achèvement des travaux, supporte une TVA immobilière au taux de 20 %, qui est incluse dans le prix de vente, cette TVA constitue la principale différence de prix entre le neuf et l'ancien. En contrepartie de cette TVA, les acquéreurs bénéficient de droits de mutation réduits, aux taux de 0,60 %, calculés sur le prix hors TVA (plus 2,5 % de frais d'assiette). Les frais d'acquisitions se rajoutent aux droits de mutation (paiement de formalités obligatoires, timbres, état hypothécaire, extrait du cadastre), la rémunération du notaire (hors commissions de vente environ 3 % soit 2250 € pour un achat de 45000 €, 4000 € pour un achat de 150000 €) est égale à moins de 1 % du prix d'achat (en moyenne). Dans les biens immobiliers anciens, l'investissement dans l'ancien est pénalisant et provoque le paiement de plusieurs taxes de mutation au profit des collectivités territoriales. Elles comprennent une taxe communale égale à 1,20 % du prix de vente, une taxe régionale (1,60 %) et une taxe départementale qui varie d'un département à un autre (de 4,2 % à 5 %). Soit une facture globale qui varie entre 5 et 7,80 % et sur laquelle se rajoute un prélèvement pour frais d'assiette et de recouvrement d'un taux égal à 2,50 %, frais calculés sur le montant de la taxe départementale (environ 6000 € pour un logement net de 75000 €). L’allègement de la taxe sur les plus-values immobilières est entré en vigueur le 1er septembre 2013 et s’appliquera aux transactions signées chez le notaire avant le 31 août 2014. Cette réforme fiscale concerne les logements, résidences secondaires ou investissements locatifs. Il faut préciser que la réforme ne s’applique pas aux terrains ni aux commerces, ni aux cessions réalisées par le cédant au profit de son conjoint, son partenaire lié par un pacte civil de solidarité (PACS), son concubin notoire, un ascendant ou descendant du cédant ou de l’une ou de plusieurs de ces personnes ou d’une personne morale dont le cédant, son conjoint, son partenaire lié par un PACS, son concubin notoire, un ascendant ou descendant de l’une ou de plusieurs de ces personnes est un associé ou le devient à l’occasion de cette cession.
http://www.acqualys.fr/sujet/les-impots-et-taxes-sur-les-biens-immobiliers
Est ce que cette réponse vous a été utile ?
Proposer une réponse