Laine de verre « comblissimo » pour obtenir 4 m².K/W

Bonjour, L'isolation en laine de roche de mes combles perdus mesure 20 cm, soit une résistance thermique d'environ 4 m².K/W. Un artisan agréé RGE m'a proposé d'ajouter/souffler 23 cm de laine de verre « comblissimo », soit une résistance thermique de 5. La résistance totale serait donc de 9 pour une épaisseur totale de 43 cm. Voilà ci-après mon questionnement… L'éligibilité au crédit d'impôt de 30% implique une résistance thermique de 7 soit 33 cm. Malgré de multiples recherches, je n'ai pas trouvé de texte officiel qui précise si la résistance thermique complémentaire de 5, ajoutée à celle de 4, me permettrait d'obtenir ce crédit ou s'il faut ajouter une résistance thermique de 7. Pourriez-vous m'indiquer un tel texte ? Dans ce dernier cas, l'épaisseur totale atteindrait 53 cm (20+33) pour une résistance thermique de 11 !! Certes, R=11 est meilleur que 9, mais indépendamment du surcoût qui s’amortirait au fil du temps, la pente de toit étant faible, il me serait quasiment impossible d’accéder à certaines nécessités techniques (spots, VMC, etc.) Autre hypothèse ; pour ne pas atteindre 53 cm d'épaisseur, la laine de roche existante serait retirée pour un surcoût important (auquel s'ajoute le supplément de 10 cm laine de verre) remettant éventuellement en cause l'intérêt du crédit d'impôt. La résistance descendrait alors de 9 à 7. Payer plus cher pour une résistance inférieure; un non-sens… ! Si vous pouviez m'aider à clarifier la réglementation et en me donnant vos conseils, je vous en remercie vivement par avance. Cordialement. 44330 VALLET
Publiée le 07/01/2016 par Picbleu
Réponse approuvée par Picbleu

Ce qu'il est important de savoir sur les laines minérales

Les 4 critères importants du classement des isolants sont :

1- La résistance thermique R en m²K/W (Plus la résistance thermique (notée R) est élevée, meilleures sont les performances thermiques).
2- La conductivité thermique ou lambda en W/(m.K). Plus la valeur lambda ? (la facilité d'un matériau à laisser passer la chaleur) est faible et plus le matériau est isolant.
3- La réaction au feu (classement Euroclasses de A1 à F)
4- Le coefficient de résistance à la diffusion de vapeur d'eau :

Les lettres sd désignent le facteur de diffusion de la vapeur d'eau ou le coefficient de résistance à la diffusion de vapeur d'eau. Ce coefficient de diffusion de la vapeur d'eau désigné par la lettre grecque µ (mu)détermine la perméabilité d'un matériau à la vapeur d'eau. Plus le coefficient µ est élevé et plus la résistance est grande. Une valeur sd inférieure à 10 correspond à une bonne diffusion de la vapeur d'eau. Les matériaux offrant le plus de perméabilité sont les produits dérivés du bois, la laine de bois, la laine végétale et animale, la terre cuite, la chaux, le plâtre, la ouate de cellulose, etc.

Lire les préconisations pour les laines minérales :

Précautions à prendre pour la pose de laines minérales

Les laines minérales artificielles. Ce qu'il faut savoir

Il faut noter que le poste isolation (hors isolation extérieure ITE) est le poste le moins élevé et que paradoxalement, les usagers pensent d'abord à changer leur appareil de chauffage ou les huisseries avant de penser aux combles ou au toit. Pour pouvoir ouvrir droit au Crédit d’impôt, les isolants fournis et posés par l’entreprise doivent justifier d’une performance au moins égale à la résistance thermique minimale exigée par type de paroi (combles, murs, toit, etc.).

Un autre tableau intégrant de nombreux critères et notamment le prix des isolants donne une idée du budget global. Vous découvrirez que la ouate de cellulose en vrac offre un très bon bilan carbone et un prix intéressant la classant l'isolant le moins cher du marché pour les combles perdus (encore moins cher que les laines de verre et laines de roche).

Quels matériaux isolants thermiques écologiques choisir
Est ce que cette réponse vous a été utile ?
Proposer une réponse