Les isolants naturels sont-ils plus satisfaisants que les isolants minéraux ou synthétiques ?

Ayant un projet d'isolation pour une vieille ferme de montagne dont j'ai hérité et comprenant un énorme corps à usage d'habitation qui n'est pas du tout isolé, seul un plancher de bois est placé sur les poutres apparentes. L'étage n'est pas habité mais vu la hauteur, il serait possible d'y faire des chambres. Il n'y a pas non plus d'isolant sous les ardoises et je voudrais savoir quel est l'isolant qui pourrait convenir le mieux pour isoler les combles : laine de roche ou paille ou autre. Sachant que je suis un peu limité dans le budget et que je ne pourrai pas changer les vieilles fenêtres en bois esthétiques à croisillons mais qui laissent passer l'air.65200 Visker
Publiée le 16/09/2013 par Picbleu
Réponse approuvée par Picbleu

Le chanvre est un matériau écologique ne demandant que peu de ressources et qui possède l'énorme avantage de capter le CO2, principal gaz à effet de serre.

Un matériau ou un isolant « naturel » — par opposition à « artificiel » « industriel » ou « synthétique » — n'est pas forcément un matériau ou un isolant « écologique ». La qualité écologique se mesure grâce à un écobilan (ou analyse du cycle de vie [ACV]). Cet écobilan tient compte des impacts sur la santé et l'environnement (transport, consommation de matières premières, énergie nécessaire pour sa fabrication, il est appelé énergie « grise » (Énergie grise : quantité d'énergie nécessaire au cycle de vie d'un matériau ou d'un produit émissions de polluants dans la terre, dans l'air, dans l'eau, déchets engendrés), transformation, commercialisation, mise en œuvre, utilisation, élimination et recyclage. Il faut noter que les produits isolants d’origine végétale qui contiennent des fibres d’origine animale sont généralement traités contre la prolifération des insectes (mites, poux…) par de la perméthrine (nom générique) qui peut parfois être présentée sous l’appellation Mitin FF. Cette substance est un pesticide organochloré d'origine chimique de la famille des pyréthrinoïdes. La cible de cet insecticide est le système nerveux des insectes.
Les isolants à base végétale contiennent jusqu’à 25 % de polyester pour lier les fibres végétales. En l’absence de ce liant, il ne serait pas possible d’obtenir un matelas laineux. Le polyester peut être remplacé par de la laine de mouton qui assure la cohésion des fibres entre elles lorsque le matelas est chauffé à la fabrication. Dans les deux cas, ces additifs nécessitent, pour des raisons différentes, des traitements complémentaires. D'un point de vue de l'impact environnemental des produits d’origine végétale, animale, minérale ou organique, il convient d’analyser l’ensemble du cycle de vie depuis les semences, collecte ou extraction des matières premières, jusqu’à la fin de vie du produit dans le bâtiment. Il peut y avoir un écart de 1 à 3 sur les différents indicateurs environnementaux majeurs, pour cette raison il faut prendre en compte d'autres paramètres que la ligne de fabrication. Comme tous les produits de la construction, les isolants, quelles que soient leur famille et leur nature, doivent faire l’objet de Fiches de Déclarations Environnementales et Sanitaires (FDE&S) conformes à la norme NF P 01-010. Ces fiches sont consultables sur la base de données publique www.inies.fr ainsi que sur les sites Internet des industriels. Elles s’appuient sur des analyses de cycle de vie des produits.Les matériaux à base de fibres animales et végétales sortent de leur marginalité, grâce à la montée en puissance des médias et des préoccupations environnementales. Les produits « bio-sourcés » se développent et trouvent de nombreuses applications dans le bâtiment. Plumes de canard, chanvre, cellulose, Laine de mouton, plumes de canard, ouate de cellulose (issue de la récupération de journaux), chanvre, paille, coton, lin, tissu, algues et coquillages. Des règles professionnelles concernant le « béton de chanvre » pour des applications sol, mur, enduit, toiture ont été admises, de plus, le chanvre est un matériau écologique ne demandant que peu de ressources et qui possède l'énorme avantage de capter le CO2, principal gaz à effet de serre.
Comparatifs des principaux isolants naturels « durables »
Est ce que cette réponse vous a été utile ?
Proposer une réponse