Les ondes électromagnétiques des antennes relais de télécommunications sont-elles vraiment dangereuses ?

D'après les spécialistes et les experts les antennes relais de télécommunication ne présentent aucun danger. Les données scientifiques disponibles ne montrent pas « d’effet avéré » sur la santé, avait indiqué l’Agence nationale sanitaire (Anses) dans un avis rendu public. D'après l'ANSES seul « un risque possible pour les utilisateurs intensifs de téléphone» existe mais d'après vos articles vous indiquez le contraire. Que pouvez-vous répondre à ces affirmations ? 77820 LE CHATELET EN BRIE
Publiée le 25/10/2013 par Picbleu
Réponse approuvée par Picbleu

les compagnies d'assurance ont fait une synthèse des études scientifiques : un risque existe. Le principe de précaution s'impose.

Les ondes électromagnétiques sont générées par les antennes-relais, mais aussi par de nombreux appareils (radios, micro-ondes, plaques à induction, pompes à chaleur, téléphones sans fil et portables, systèmes Wifi ou Wimax, radars civils militaires et routiers, télécommandes, micro sans fil, etc.). L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait estimé en mai 2011 que l’usage des téléphones portables devait être considéré comme « peut-être cancérogène pour l’homme ». Au niveau des normes, les recommandations du conseil de l'Europe du 12 juillet 1999 fixait les valeurs limites d'exposition aux hyperfréquences à 41V/m pour la fréquence 1800 MHz et 58 V/m pour les fréquences 900 Mhz. Les normes françaises et européennes limitent les champs électriques à 3 V/m pour limiter le risque de perturbation du fonctionnement des appareils. (Compatibilité électromagnétique).

Champs magnétiques protection pathologie électrosensibilité

Certains scientifiques indépendants fixent la limite d'exposition à 0.6 V/m et d'autres à 0.2 V/m pour les personnes sensibles et hypersensibles. En conclusion, il n'existe pas de vérité scientifique absolue et toutes les sociétés quelque soit leur activité jouent sur le doute (tabac, pesticides, OGM, etc.). Nous n'avons aucun recul pour juger des effets à long terme des ondes électromagnétiques, mais la vérité est ailleurs. De nombreux assureurs refusent de couvrir les risques liés aux émissions de champs magnétiques par les nombreuses antennes relais implantées sur le territoire et pour cause : les compagnies d'assurance ont fait une synthèse des études scientifiques et leur conclusion indique qu'un risque existe. Un autre risque existe : le stress et l’inquiétude face à un sujet que l'on ne connait pas par manque de recul. Logiquement, le principe de précaution s'impose.
Les comportements doivent être raisonnables (absence d'écrans dans la chambre des enfants, de smartphones allumés, de téléviseurs, etc.). Un appareil électronique réduit les heures de sommeil (21 minutes par nuit suivant une étude réalisée aux états unis (Pediatrics), menée sur 2048 collégiens américains interrogés sur leurs habitudes quotidiennes entre 2012 et 2013.

Les champs magnétiques et la pollution électromagnétique un mal invisible
Est ce que cette réponse vous a été utile ?
Proposer une réponse