Quels sont les inconvénients de ne pas prévoir de ventilation si on aère par les ouvertures

Quels sont les inconvénients de ne pas prévoir de ventilation si on aère par les ouvertures ? 34000 Montpellier
Publiée le 23/11/2013 par Picbleu
Réponse approuvée par Picbleu

L'inconvénient du système manuel est de générer des situations de confinement en cas d'oubli ou de manque d'aération par ouverture des fenêtres.

Le renouvellement de l’air intérieur peut être assuré par les défauts d’étanchéité, des grilles de ventilation et l’ouverture des fenêtres ou par des systèmes de ventilation naturelle ou mécanique contrôlée (VMC) dans les bâtiments plus récents. L'aération des logements est définie par le décret du 22 octobre 1955 et l’arrêté du 14 novembre 1958. Cette aération peut être réalisée soit par ouverture des fenêtres, soit de façon permanente (au moyen de grilles d’aération ou d’un système de ventilation). L’arrêté du 22 octobre 1969 concerne les normes d’aération des logements neufs. La ventilation générale et permanente des logements par ventilation naturelle par conduits à tirage naturel ou par ventilation mécanique est obligatoire. Pour la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC), les pièces principales doivent comporter des entrées d’air autorégulées, l’évacuation de l’air se faisant dans les pièces de service (cuisine, salles d’eau, toilettes), l’air doit pouvoir circuler librement des pièces principales (chambres, salon, séjour) vers les pièces de service. L’aération, qu’elle soit réalisée de façon naturelle ou mécanique, est indispensable à l’obtention d’un air ambiant de bonne qualité et éviter les situations de confinement
— évacuer l’air vicié par divers polluants
— lutter contre l’humidité et les condensations
— permettre le bon fonctionnement des appareils à combustion
La ventilation naturelle ne nécessite aucun dispositif mécanique pour fonctionner. La circulation de l’air est induite par un tirage thermique, dû aux différences de températures entre l’intérieur et l’extérieur et aux pressions du vent sur l’enveloppe du bâtiment et notamment le débouché de conduit en toiture.L'inconvénient du système manuel est de générer des situations de confinement en cas d'oubli ou de manque d'aération par ouverture des fenêtres.
Chaque pièce de service du logement possède une sortie d’air raccordée à un conduit d’évacuation fonctionnant par tirage naturel.
Actuellement dans les logements récents, chaque pièce principale est équipée d’un orifice d’entrée d’air neuf de type autoréglable (ajustement de la section de passage de l’air en fonction du vent). Les sorties d’air sont fixes ou réglables automatiquement. Les arrêtés du 24 mars 1982 et du 28 octobre 1983 relatifs à l’aération des nouvelles constructions, ont conservé le principe de ventilation générale et permanente de l’arrêté du 22 octobre 1969. Ils fixent également des exigences de débits d’air extrait minimum en pièces de service, et autorisent la modulation des débits.
http://www.acqualys.fr/sujet/l-aeration-des-batiments-la-vmc-ventilation-mecanique-controlee-et-la-ventilation-naturelle
Est ce que cette réponse vous a été utile ?
Proposer une réponse