Chaudières à granulés de bois Avis, conseils, marques, prix

Dernière modification :

 Maison de pierre en ruine à écorénover

 

Que ce soit pour un bâtiment en vielles pierres comme sur la photo ou une construction neuve, les chaudières à granulés bois sont des générateurs de calories qui utilisent un combustible très économique : le bois énergie. Les ventes en France de chaudières à granules de bois sont en plein essor, car leur fonctionnement est entièrement automatisé et leur prix de fonctionnement qui est le plus bas de toutes les énergies sont des éléments qui rendent ce système très rentable. Un autre aspect intéressant est lié au vecteur eau chaude (radiateur ou plancher chauffant) très confortable et surtout sans convection de poussières et donc de polluants intérieurs. Pour un prix souvent équivalent à une bonne pompe à chaleur qui utilise l'électricité comme source d'énergie. Vous trouverez sur cet article des infos pratiques, des liens sur tout ce qu'il faut savoir sur les chaudières à granulés ainsi qu'un service gratuit d'aide avec des conseils pertinents avec un maximum d'objectivité et d'indication de marques ou de professionnels. 

Sommaire

  1. Les systèmes qui ont peu d'avenir
  2. L'isolation : un gage de réussite
  3. La solution pour le chauffage
  4. Les meilleures chaudières à bois

1. Les systèmes qui ont peu d'avenir

Le chauffage au bois est, au même titre que le fioul domestique et le gazole (moteurs diesel), responsable de la pollution atmosphérique. Le chauffage domestique au bois est responsable de l'émission d'un tiers des particules PM10 et de 50% des particules PM2.5. Ces substances sont responsables de cancers du poumon selon l'OMS (l'Organisation Mondiale de la Santé). Les responsables ? Les poêles, appareils vétustes et chaudières à bois bûche de plus de 10 ans qui génèrent une pollution atmosphérique inacceptable.

Changez vos habitudes et changez votre cheminée ouverte, votre vieux poêle à bois, votre vieil insert ou votre chaudière fumante avant que vos voisins ne vous y contraignent par voie judiciaire en se basant sur l'article 1240 du Code civil.

Pourquoi parler de voitures ?

Il paraît surprenant de parler de voitures sur un article qui traite des chaudières à granulés de bois, mais l'énergie est un tout qui impacte votre facture énergétique.
Premier constat : d'ici 5 ans, votre voiture diesel ne vaudra plus rien.

En cause, le progrès des batteries des voitures électriques, de leur rayon d'action et de leur autonomie avec en corollaire la conduite sans chauffeur. 80 % de l'activité automobile des assureurs va disparaitre avec la sinistralité en baisse due au trafic automobile dans lesquels l'erreur humaine n'interfèrera plus. Les assureurs ont déjà anticipé le phénomène. Une révolution qui va impacter 9 % de la population active (production, usage, transport).
Côté finances, le gouvernement a tiré les leçons du « dieselgate » et va supprimer tous les avantages fiscaux et refondre le cadre règlementaire européen avec une norme euro7 qui intégrera des normes de pollution avec la mise en place de contrôles aléatoires et drastiques. Des tests sont réalisés par des constructeurs japonais pour alimenter en électricité des maisons V2G (Vehicule to Grid) dans des villes pilotes. L'hybridation est l'avenir, le prix des énergies fossiles sera en constante évolution, il est nécessaire de s'affranchir des énergies, notamment en isolant le bâti.

Deuxième constat : le fioul domestique de chauffage qui s'apparente au gazole routier est en fort déclin. Le fioul est une énergie extrêmement polluante à bannir dont l'avenir est plus qu'incertain. Rappelons que le baril de pétrole est passé de 3 $ à 146,89 $ entre 1973 et 2008 avec des variations importantes jusqu'à ce jour. Les Américains, avec le gaz de schiste, ont déclenché une guerre des prix qui n'est que provisoire, l'histoire produit aux mêmes causes les mêmes effets.
Pour les consommateurs, le prix à la pompe n'a pas changé dans les mêmes proportions surtout lorsque le prix de l'or noir était orienté à la baisse à 20 $ le baril !

2. L'isolation : un gage de réussite

Lorsque l'on parle d'isolation, généralement les personnes pensent aux murs et aux portes. 30% de la chaleur s'échappe par le haut, il est donc intéressant d'isoler l'espace entre le dernier plancher et le toit qui assurera le confort d'hiver et d'été.

3. La solution pour le chauffage

Le bois, la source d'énergie la moins chère, est la moins sujette aux spéculateurs et aux marchés boursiers. Son prix reste relativement stable à la différence des produits pétroliers dont les tarifs décollent à la vitesse d'une fusée lorsqu'il y a des tensions sur les marchés et baissent avec 4 parachutes. N.B. Lorsque votre logement est situé en ville ou en zone périurbaine, il est préférable d'opter pour le gaz naturel un peu plus cher, avec un abonnement, mais sans stockage et moins polluant pour l'atmosphère.
Le granulés ou pellet (en anglais) est l'énergie-bois la plus satisfaisante, évitez le bois bûche trop polluant. Ce tableau démontre que la priorité est d'isoler le toit ou les combles pour éviter les déperditions.

Source d'énergie

Appareils utilisés

Maison mal isolée de 120 m2 besoins 24000 kWh/an

Maison correctement isolée de 120 m2 besoins 6000 kWh/an

Bois bûche

Foyer rendement 0.80

Besoin en combustible 30000 kWh
17.8 stères/an de chêne 14 m3

Prix de revient  1068 €

Besoin en combustible 7500 kWh
4.5 stères/an de chêne 3.5 m3

Prix de revient 270 € /an

Bois bûche

Chaudière manuelle
Rendement 0.90

Besoin en combustible 26667 kWh
16 stères/an de chêne 12.7 m3

Prix de revient  960 €

Besoin en combustible 6667 kWh
4 stères/an de chêne 3.2 m3

Prix de revient 240 € /an

Granulés de bois

Poêle à granulés de bois (2)
Rendement 0.85

Besoin en combustible 24000 kWh
5.10 tonnes/an Volume 7.81 m3

Prix de revient  1368 €

Besoin en combustible 7059 kWh
1.5 tonne/an Volume 2.14 m3

Prix de revient 402 € /an

Granulés de bois

Chaudières à granulés de bois (1) Rendement 0.95

Besoin en combustible 24000 kWh
5 tonnes/an Volume 3.80 m3

Prix de revient  1297 €

Besoin en combustible 6315 kWh
1.34 tonne/an Volume 1.92 m3

Prix de revient 340 € /an

Electricité Heures creuses/pleines

Convecteurs électriques

Besoin en chauffage 25623 kWh
1/3 des besoins périodes creuses

Prix de revient  4071 €

Besoin en chauffage 6315 kWh
1/3 des besoins périodes creuses

Prix de revient 1003 € /an

Gaz naturel

Chaudière murale 0.85

Besoin en combustible 28235 kWh
tarifs réglementés

Prix de revient  1860 €
avec abonnement

Besoin en combustible 7059 kWh
tarifs réglementés

Prix de revient 465 €
avec abonnement

Fioul domestique

Chaudière classique
rendement 0.70

Besoin en combustible 34286 kWh
3428 litres/an

Prix de revient 2437 €

Besoin en combustible 8571 kWh
857 litres/an

Prix de revient 609 € /an

Gaz propane moyenne gaziers

Chaudière murale 0.85

Besoin en combustible 28235 kWh

Prix de revient  3183 €
avec abonnement

Besoin en combustible 7059 kWh

Prix de revient 870 € /an
avec abonnement

Gaz propane le moins cher

Chaudière murale 0.85

Besoin en combustible 28235 kWh

Prix de revient  2374 €
avec abonnement

Besoin en combustible 7059 kWh

Prix de revient 629 € /an
avec abonnement

Le bois bûche est vendu en moyenne à 60 € TTC le stère (on parle actuellement de m3 apparent).
Le granulés de bois est vendu à 254 € TTC la tonne à partir de 3 tonnes de vrac livré. (la variation est de + 9 € en six mois) 268 € la tonne hors livraison par palette de sac. Les rendements sont donnés par les constructeurs d'appareils de chauffe. Granulés de bois 4700 kWh pour une masse volumique de 700 kg/m3.
Electricité 12 kWh HC/HP abonnement 183.25 par an (Prix complet de 100kWh 15.86 € décembre 2016).
Tarif gaz naturel (Prix complet de 100 kWh PCI au tarif B1 6.59 € décembre 2016).
Prix du gaz propane livré en citerne avec ou sans compteur pour une consommation annuelle de 1 000 kg ou 13 835 kWh PCS. N'inclus pas le prix d'entretien de la citerne ou du compteur. Tarifs décembre 2016 pour la moyenne des propaniers et la marque pratiquant le prix de propane remisé le moins cher dans la durée.

4. Les meilleures chaudières à bois

La chaudière à plaquettes ou à granulés de bois (notre énergie préférée) bénéficie d'une automatisation de l’installation et une autonomie maximale. Son rendement est plus important que les chaudières à bûches et offre une quasi-absence de fumées visibles, ce que vos voisins apprécient.
Ces automatismes demandent une très grande précision et donc il est nécessaire que les chaudières soient bien conçues et bien fabriquées. La fiabilité est le critère numéro 1. À nos yeux une marque mérite d'être citée : Hargassner, un fabricant de chaudière précurseur qui garantit ses appareils 7 ans et offre la possibilité de livrer des pièces 25 ans après l'arrêt du modèle de chaudière. De plus, les 8 concessionnaires en France sont des passionnés. Avant tout techniciens, ils se différencient des commerciaux improvisés qui ont peu d'expérience pratique dans ce domaine.

Faites-vous aider par un expert Picbleu c'est gratuit

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion