Comparatif du coût énergie chauffage annuel pour une maison neuve

Dernière modification :

Systèmes de chauffage dans l’habitat neuf individuel Source ADEME Picbleu
Tableau d'amortissement d'un chauffage pour une maison neuve RT 2012, comparaison du coût annuel d'une pompe à chaleur, une pompe à chaleur hybride, une chaudière à gaz et une chaudière fioul pour une maison neuve aux normes RT 2012. L’habitat sain, l'écorénovation, l’efficience thermique, la construction, les matériaux naturels, l'isolation écologique, le chauffage, les économies de combustibles fossiles, les énergies renouvelables, la ventilation ?
Picbleu vous informe depuis 2008... Ce qui fait la différence ? la passion

Sommaire

1. Les systèmes les plus courants dans l'habitat
2. Détail du comparatif
3. L'évolution du prix de toutes les énergies de 2002 à aujourd'hui
4. Règle N°1 : ne vous limitez pas au coût de l'énergie en Cts/kWh
5. L'électricité va continuer à augmenter régulièrement

1. Les systèmes les plus courants dans l'habitat

Un calcul démontre que pour une maison basse consommation RT 2012 différents critères influent significativement. 5 systèmes les plus courants dans l'habitat ont été analysés, il existe bien sûr d'autres types de chauffages pour les logements neufs, mais qui n’offrent pas :

- soit un confort suffisant (poêle centralisé, cheminée, etc.)
- Soit une rentablité suffisante, car par rapport à une consommation faible, le coût d'investissement et donc l'amortissement sont trop longs pour les rendre attractifs : chaudière à granulés, chaudière à bois déchiqueté, pompe à chaleur thermodynamique (appelée improprement géothermie), chauffage solaire par panneaux thermiques, etc. 

2. Détail du comparatif 

Comparatif d'une pompe à chaleur électrique air/eau, pompe à chaleur hybride électricité/gaz, chaudière à condensation gaz naturel et gaz propane et fioul avec ECS (eau chaude sanitaire) solaire pour une maison individuelle RT 2012 de 90 m2 (amortissement sur 15 ans)
Besoins énergétiques pour chauffage et ECS de 6548 kWh/an, avec appoint solaire ECS de 2048 kWh, soit 50 kWhEp/m2/an
Pompe à chaleur : fonctionnement en HP/HC, abonnement 12 kVA, tarifs régulés EDF

Pompe à chaleur/Chaudière hybride : abonnement électricité tarif bleu option base 9kVA, fonctionnement 70 % du temps en mode PAC, 30 % en relève gaz
production ECS par la chaudière Gaz naturel : tarifs régulés, abonnement tranche 1000-6000 kWh + abonnement électricité tarif bleu option base 6kVA
Gaz propane : moyenne des tarifs du propanier le moins cher, livraison prévisionnelle et sur commande + abonnement électricité tarif bleu option base 6kVA
Fioul domestique : moyenne des prix observés pour une livraison de 2000 à 5000 l Source : Base de données Pegase Ministère de l’Écologie du Développement Durable, des Transports et du Logement + abonnement électricité tarif bleu option base 6kVA

Les résultats de ce calcul sont donnés à titre indicatif à l'aide de valeurs pouvant évoluer dans le temps.

Comparatif solutions chauffage et énergies RT2012 Picbleu

3. L'évolution du prix de toutes les énergies de 2002 à aujourd'hui

Tableau d'évolution des principaux prix de l'énergie : Électricité, bois, gaz propane, fioul, gaz naturel, granulés de bois (ou pellets) conditionnés en sacs de 15 kg ou livrés en vrac. Les tarifs sont exprimés en kWh de l'énergie la plus chère à la moins chère. 

 

Dossier complet sur les différentes énergies. Comparatif du prix et de l'évolution de toutes les énergies et combustibles de 2002 à ce jour. Lecture facile sur une grille simple
Dossier complet sur les différentes énergies. Comparatif du prix et de l'évolution de toutes les énergies et combustibles de 2002 à ce jour. Lecture facile sur une grille simple

Ce qu'il faut absolument savoir sur chaque énergie. Grâce à ce comparatif complet restez parfaitement informés sur le coût réel de chaque combustible ou énergie de chauffage qui est commenté. Chaque remarque simple et de bon sens permet le bon choix.

9.99 € TTC

Plus d'infos

  • 4. Règle N°1 : ne vous limitez pas au coût de l'énergie en Cts/kWh

    Ne vous limitez pas à la seule prise en compte du coût de l'énergie en Cts/kWh

    Vous devez intégrer dans votre calcul financier d'autres coûts tels que l'investissement, l'amortissement, les abonnements, le rendement de l'appareil de chauffage, les frais de maintenance, le coût de l'entretien, le confort (automatisme, maintenance, bruit, odeurs, etc.) et l'impact sur l'environnement (consommation et pollution de l'eau, du sol, de l'air, rejet de particules, production de déchets, rejets acides, etc.). 

    Il ne faut donc pas se limiter à la seule prise en compte du coût d'utilisation en centimes/kWh pour bien choisir votre énergie. L'efficacité des appareils et l'efficience thermique (l'isolation) et énergétique (systèmes efficaces de production de chauffage) sont les seules solutions, la raréfaction et l'augmentation des énergies à venir, les prochaines règlementations RT 2020 puis RT 2025 vont obliger les intervenants à apporter un maximum de soin à l'enveloppe du bâti et à son efficience. Les maisons devront devenir vertueuses et peu consommatrices. Actuellement, grâce à la transition énergétique les particuliers et professionnels vont pouvoir bénéficier de nombreuses aides des pouvoirs publics.

    ADEME Modes de chauffage dans l’habitat individuel Décembre 2014

  • 5. L'électricité va continuer à augmenter régulièrement

    L'électricité toujours plus coûteuse, produite par une centrale nucléaire ou par une source d'énergie renouvelable, va voir son tarif croître régulièrement au cours des années à venir. La facture d'électricité des Français augmentera de 49 % en 9 ans, soit une hausse d'environ 4,5 % par an. (Selon un rapport du sénat). Actuellement, l'État peut en dernier recours, fixer le prix de l'électricité et du gaz grâce à ses participations dans EDF (84 % ) et GDF Suez (36 %), les deux sociétés qui le distribuent en exclusivité. En 2015, la fin des tarifs réglementés fixée par Bruxelles, va favoriser la hausse des prix, l'État ne pouvant plus contrôler ces tarifications.

    Pourquoi les tarifs et le prix de l'électricité vont augmenter

     

    Evolution du prix de l'électricité jusqu'en 2036

  • 6. La solution pour limiter les consommations : la maison RT 2012

    Le bâtiment est le plus gros consommateur d’énergie en France (42,5 % de l’énergie finale totale), il génère 23 % des émissions de gaz à effet de serre (GES).

    D'après les chiffres du Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie « la facture annuelle de chauffage représente 900 € en moyenne par ménage, avec de grandes disparités : de 250 € pour une maison  basse consommation à plus de 1 800 € par an pour une maison mal isolée ».

    La règlementation thermique Grenelle Environnement RT 2012 a pour objectif de limiter les consommations dans les bâtiments neufs. Elle impose par ailleurs des exigences de moyens qui permettent de consommer peu d'énergie avec un bon niveau de confort, le tableau comparatif permet de visualiser l'intérêt d'habiter dans une maison RT 2012.

     

    La construction neuve maison RT 2012 Bâtiment neuf BBC

  • 7. La part des énergies renouvelables dans le chauffage

    Il faudra développer les énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque, etc.) qui produisent de l'électricité à un prix élevé, ceci afin de réduire la part du nucléaire de 75 à 50 % dans la production électrique d'ici à 2025 comme François Hollande s'y était engagé pendant la campagne présidentielle.

    Le financement du démantèlement des plus anciennes centrales nucléaires (environ 500 millions d'euros par centrale nucléaire) est également à prendre en compte.

    Faisant suite à la catastrophe de Fukushima de nouvelles règles de maintenance plus exigeantes destinées à renforcer la sécurité sur les sites existants seront mises en place. Cette sécurité est évaluée à 5 € par MWh, selon un rapport remis en juillet 2012 par le Sénat (1 MWh = 1000 kWh, soit environ 10 % de la consommation domestique annuelle).

     

    Les vraies énergies renouvelables soleil vent eau

  • 8. Le coût du chauffage pour les ménages français

    Les ménages français consacrent 2292 € par an (baromètre Sofinco, février 2012) par an en énergie domestique de chauffage pour les maisons anciennes. Les familles aux revenus les plus modestes peuvent y consacrer jusqu'à 25 % de leurs ressources financières et se trouver ainsi en situation de précarité énergétique.La hausse prévisible des prix de l'électricité nucléaire et des énergies fossiles va accentuer cette tendance.

    Que choisir comme chauffage et quelle énergie éco-nomique-logique

  • 9. L'envolée du pétrole renchérit le prix des combustibles fossiles

    De fin 2002 à fin 2012, le prix du baril a été multiplié par quatre, le pétrole augmente du fait de la demande croissante des pays émergents et de sa raréfaction. Le fioul domestique, issu du raffinage du pétrole brut, affiche une hausse de 143 % sur 10 ans.

    Le gaz naturel est également dépendant du prix du baril, son cours a augmenté de 63 % de fin 2002 à fin 2012. Actuellement, depuis début 2014 le pétrole affiche des prix bas, le signe d'un essouflement de l'activité mondiale mais l'histoire se répète : dès que les bonnes résolutions auront été oubliées par une énergie peu chère, la demande augmentera et les prix suivront. Au mêmes causes les mêmes effets.

    Actualités sur le Pétrole

  • Les autres pages sur l'énergie et le chauffage

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion

Tous les articles

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces

Normes et réglementations

Publireportages