Isolant PMR, laine de verre ou roche, polystyrène

Dernière modification :

• Les isolants actuels : des matériaux conventionnels peu satisfaisants.
• Les 3 familles d'isolants modernes.
• Les caractéristiques des isolants les plus employés.
• Résumé des inconvénients des isolants classiques.


Isolation sous toiture, charpente traditionnelle : comment procéder ?

Isolation sous toiture, charpente traditionnelle : comment procéder ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment isoler efficacement des combles ou un grenier en utilisant des matériaux naturels qui ont une bonne résistance thermique ? Photo Picbleu®

 

Les isolants actuels : des matériaux peu satisfaisants en terme de santé et d'environnement

 

Au début des années 80, le monde occidental a pris conscience de la nécessité d'économiser l'énergie, l'isolation thermique est devenue une obsession. Les industriels ont alors développé des isolants souvent très performants et peu onéreux comme la laine de verre, la laine de roche, le polystyrène, le polyuréthane, etc. Malheureusement, ces matériaux ne sont pas sains en matière de santé, certains sont même toxiques en matière environnementale et requièrent une grande quantité d'énergie pour leur fabrication.

Il est préférable de leur substituer des matériaux biosourcés beaucoup plus satisfaisants en termes de santé et d'environnement. 

La laine de verre est choisie pour son prix abordable, mais surtout sa présence dans de nombreux points de vente

La laine de verre connue pour être irritante nécessite certaines précautions lors de la pose. C’est également un isolant très sensible à l’humidité, imposant la présente d’un pare-vapeur. Le seul avantage qui en fait un produit souvent choisi souvent pour l’isolation des combles est son prix abordable. La laine de roche moins irritante à la pose est plus sournoise en raison du diamètre de ses particules que l'on retrouve dans les alvéoles pulmonaires. La laine de verre et la laine de roche font encore partie des isolants parmi les plus posés dans l'habitat et la construction, leur développement se réduit avec de nouvelles solutions de matériaux aux très bonnes performances thermiques, mais également phoniques.

 

La laine de verre : en baisse constante

 

Si la laine de verre est restée pendant de nombreuses années un isolant privilégié dans la construction, aujourd'hui la laine de verre connaît une baisse constante de ses utilisations au profit d’autres isolants plus vertueux et plus performants.

En juin 2012 la commission des avis techniques du CSTB avait interdit le traitement aux sels de bore de la ouate de cellulose au motif que ces additifs étaient classés toxiques pour la reproduction et avaient imposé les sels d'ammonium qui rendaient les logements irrespirables en raison du dégagement de gaz d'ammoniac. Ce qui est étonnant c'est qu'en 2008, la commission des avis techniques du CSTB ne s'était pas mobilisée contre les résines des laines de roche et de laines de verre qui émettent du formaldéhyde, un gaz cancérogène par inhalation.

Des tests réalisés par le CSTB pour le compte de l'AFSSET (Agence Française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail) ont mis en évidence que les laines de roche et de laines de verre libèrent du formaldéhyde toxique. En cause, les liants qui n'ont pas été interdits et dont le résultat met en cause la partialité du CSTB.


Les sels de bore avaient été à nouveau autorisés (mais il en reste toujours quelque chose)

Depuis plusieurs affaires ont été recensées et la commission des avis techniques à de nouveau autorisé les sels de bore comme ignifugeants des isolants. Il était vrai que les sels de bore sont classés toxiques pour la reproduction, mais à moins de 5.5 % ils ne représenteraient que peu de risque d'après les experts.


Les 3 familles d'isolants actuels.

À chaque paroi à isoler correspond un isolant spécifique. Deux grandes familles d'isolants sont destinées aux logements : les laines minérales artificielles (laine de verre et laine de roche) et les plastiques alvéolaires (le polystyrène expansé, communément appelé PSE, le polystyrène extrudé et le polyuréthane) ont l'avantage du prix et de leur diffusion,  mais de nombreux inconvénients concernant leur énergie grise.

 

Une troisième famille arrive sur le marché, les matériaux isolants naturels, ou isolants « verts » à base de chanvre, de lin, de ouate de cellulose, les plumes de canard ou de laine de mouton, cette dernière famille est à privilégier. 


Les caractéristiques des isolants les plus employés. Tableau comparatif des isolants actuels. Encyclopédie Picbleu

Tableau comparatif des isolants actuels. Encyclopédie Acqualys

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessus, ce tableau comparatif indique les principales caractéristiques des isolants les plus utilisés : plus le nombre de points est élevé plus le matériau est performant en terme d'efficacité thermique.

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion

Tous les articles

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces

Normes