Isolation thermique des murs des constructions

Dernière modification :

• L’isolation par l'intérieur ou par l'extérieur.

• Les normes.

• L’isolation par l'intérieur.

• L’isolation par l'extérieur.

• Les avantages de l’isolation par l'extérieur.

• Les inconvénients de l’isolation par l'extérieur.

Avec l'isolation par l'extérieur, la surface au sol de l'isolant est prise à l'extérieur et non pas sur la surface des logements.


L'isolation des murs


Un type d'isolation particulièrement délicat à appréhender car beaucoup de paramètres (détérioration des murs, système d'isolation, déperditions, isolation intérieure ou extérieure etc.) doivent être intégrés.


L’isolation par l'intérieur ou par l’extérieur
L'isolation des murs peut s'effectuer par l'extérieur ou par l'intérieur, au moyen de panneaux collés ou vissés.

Vous avez un projet ou une demande de devis de travaux

Isolation par l'extérieur

  • Les normes d'isolation R.E.V.E.T.I.R

    Les normes
    R.E.V.E.T.I.R : Ces initiales représentent le classement pour l'isolation par l'extérieur portant sur sept caractéristiques :R = Réparation (facilité de réparation ou de remplacement)

    E = Entretien (fréquence d'entretien)
    V = Vent (résistance aux effets du vent)
    E = Etanchéité (étanchéité à l'eau de pluie)
    T= Tenue aux chocs (chocs et poinçonnement)
    I = Incendie (comportement au feu)
    R = Résistance thermique.
    Des niveaux variant de 1 à 4 sont attribués a chaque caractéristique.

    Fiez-vous à une entreprise RGE

  • L'isolation thermique par l'intérieur

    Les avantages d'une isolation par l'intérieur sont la facilité et la rapidité de mise en œuvre, son coût compétitif car c'est un système largement utilisé en France et son adaptation au degré d'isolation souhaité par le choix du niveau d'épaisseur.

    L'isolation par l'intérieur consiste à appliquer sur les murs intérieurs des panneaux isolants composites protégés par un doublage ou des panneaux composés de plusieurs couches de matériaux. Dans le neuf, ce type d'isolant est facile à mettre en œuvre, mais en rénovation, ce type d'isolation impose de refaire la décoration intérieure, tout en tenant compte de la capacité d'ouverture des fenêtres et de la présence de prises, de canalisations ou d'autres équipements, tels que radiateurs qu'il faudra démonter pour les fixer sur la cloison définitive. Dans le neuf, les panneaux composites légers et faciles à poser sont déjà pourvus d'un parement en plâtre cartonné de 10 mm évitant de mettre en œuvre soi-même un doublage ou une contre-cloison.

    L'isolant employé est le plus souvent du polystyrène expansé, du polyuréthane ou de la laine minérale. Ces panneaux de doublage sont collés, côté isolant, au moyen d'un mortier adhésif sur le mur, les plaques de plâtre à bords amincis sont jointoyées avec un enduit, une bande à joint marouflée, et l'ensemble sont prêts à être peints ou tapissés. Lorsque la paroi n'est pas assez sèche et plane, les doublages sont vissés sur des tasseaux fixés préalablement au mur, ce qui permet de ménager une lame d'air ventilée entre l'isolant et la paroi pour éviter les points de condensation. Les dimensions des panneaux : 1,20 de large x 2,50 m de hauteur, ont calculées de façon à réduire au minimum les joints et les risques de pont thermique, pour une pose sans raccord horizontal. Ils sont vendus en différentes épaisseurs pour atteindre le niveau de résistance thermique (R) recommandé, selon la zone où est située l'habitation. Les panneaux simples d'isolant en polystyrène expansé, mousse de polyuréthane ou fibres minérales sont, de la même façon, collés sur les murs sains et plans, fixés mécaniquement sur des tasseaux dans le cas contraire ou glissés entre une ossature métallique et le mur, permettant le passage des gaines électriques sans toucher à l'isolant. La cloison de doublage, en carreaux de plâtre ou briques plâtrières, est ensuite montée contre l'isolant ou des plaques de plâtre sont vissées sur l'ossature métallique. Les panneaux sandwiches, plus rigides que les panneaux composites du fait de leur double parement,sont constitués d'un isolant collé en usine entre deux plaques de plâtre. Leur pose s'effectue par vissage sur des tasseaux, en ménageant une lame d'air de 3 cm à 5 cm. Ils sont destinés à isoler des murs humides, fortement exposés ou présentant des irrégularités importantes.

    Isoler par l'intérieur signifie augmenter l'épaisseur des parois, et donc réduire le volume habitable. Si le manque d'espace ne permet pas une épaisseur suffisante, lorsque les pièces ne permettent pas d'isoler avec une épaisseur suffisante, en moyenne de 6 à 10 cm, des isolants permettent une conductivité basse les mousses isolantes en polyuréthane permettent d'obtenir une résistance thermique de 0,85 m2 °C/W avec 3 cm d'épaisseur, et de 2,55 m2 °C/W avec 9 cm d'épaisseur, mais émettent des COV en permanence et représentent un danger réel par les fumées qu'elles dégagent en cas d'incendie. D'autres isolants arrivent sur le marché, d'une conductivité thermique de l'ordre de celle de l'air (soit 0,023 W/m2. °C), aptitude nécessaire pour pouvoir être qualifiés de « super isolant". Les isolants thermiques traditionnels ont une conductivité thermique comprise généralement entre 0,035 et 0,045 W/m2. °C.

  • L'isolation thermique par l'extérieur

    Bien meilleur que l'isolation par l'intérieur, le procédé d'Isolation thermique par l'extérieur est destiné à assurer l’isolation thermique par l’extérieur d’une construction neuve ou ancienne, individuelle ou collective, il constitue la meilleure solution pour isoler complètement un bâtiment. Ce système est particulièrement performant, car il supprime un grand nombre de ponts thermiques et renforce l'inertie assurant le confort en mi-saison et en été, protégeant parfaitement la construction des variations climatiques.

    Cette technique est développée dans les pays du nord de l’Europe, l’Allemagne a adopté la solution d’isolation des murs par l’extérieur modifiant ainsi l'esthétique des façades. En France, l’isolation par l’intérieur est largement utilisée pour des raisons économiques, car les différents procédés d'isolation thermique par l'Extérieur représentent des solutions difficiles à mettre en place dans le bâti ancien et de plus s’avèrent onéreux. Pourtant, ces systèmes démontrent beaucoup de qualités et d'avantages pour assurer le confort thermique du logement par rapport à l'isolation par l'intérieur. L'isolation par l'extérieur est envisageable lors d'une réhabilitation totale ou d'un ravalement de façade et peut être l'occasion de personnaliser l'aspect de la maison, après avoir toutefois consulté les règles d'urbanisme de la commune. L'isolation par l'extérieur consiste à envelopper la maison d'une couche d’isolant. L’isolation par l’extérieur permet de mieux réguler les ponts thermiques à l’intérieur de la maison, car l’isolant recouvre l’ensemble du logement et protège parfaitement des variations climatiques. Son deuxième avantage permet de ne pas influer sur la surface habitable. Lorsque le budget est limité à défaut d'isoler toute la maison par l'extérieur, il est judicieux d'isoler les murs pignons exposés au vent et aux intempéries, car cette solution est rentable thermiquement. Sur les pignons et les murs fortement exposés, il est recommandé de monter une contre-cloison, en briques par exemple.

    D'un point de vue technique, l’isolation par l’extérieur comprend trois techniques.
    Un mur isolant est constitué d'une épaisseur d'isolant et d'un revêtement extérieur de protection.
    La première technique remonte au cours des années 1970 et concerne les enduits minces ou hydrauliques composés généralement de polystyrène expansé complété par un enduit armé d’un tissu de fibres de verre et d’un enduit de finition. Le polystyrène est soit collé à la paroi, soit fixé de manière mécanique. L’enduit hydraulique est projeté sur la paroi technique meilleure à l’entretien et plus aisée à mettre en place dans les zones urbanisées.

  • Les différentes couches d'isolant thermique

    Les différentes couches sont constituées généralement :

    — D’un isolant en polystyrène expansé, possédant la certification ACERMI, disponible en plaques rectangulaires de 1 mètre par 0,5 mètre et d’une épaisseur pouvant varier de 2 à 20 cm. Ces plaques d'isolant généralement une épaisseur de 6 à 12 cm sont soit collées sur les murs extérieurs s'ils sont neufs ou n'ont jamais été peints, soit fixées par des chevilles en plastique sur les murs anciens recouverts d'une peinture ou d'un revêtement organique (enduit plastique, imperméabilisant ou autres).
    — D’un enduit en pâte, prêt à l’emploi s’appliquant directement sur l’isolant à l’aide d’une taloche.

    — D’un treillis de verre, marouflé dans la couche d'enduit. Le treillis est l’armature du procédé. Il garantit, par ses caractéristiques, la parfaite résistance de l’ensemble du procédé aux variations dimensionnelles et aux chocs éventuels.

    — D’un revêtement de finition à base de résine acrylique, donnant la note décorative traditionnelle à l’ensemble et proposé en aspect taloché, grésé ou roulé et réalisable dans un grand nombre de teintes, adaptées à chaque région. Le revêtement peut être également un enduit ou un habillage rapporté sur la façade : parement de pierres minces ou carrelages, vêture ou bardage en pierre, terre cuite, bois, PVC. L'enduit est soit un enduit hydraulique traditionnel (mortier) de 10 à 30 mm d'épaisseur projeté sur la façade, soit un enduit mince de 3 à 7 mm projeté sur une armature. Un enduit de finition est ensuite appliqué.

    - De profilés généralement en aluminium pour la base de départ du procédé, le renforcement des angles et les protections diverses.

    La seconde possibilité d’isolation par l’extérieur consiste à poser des bardages rapportés ou des ossatures en bois, en métal ou en PVC, recouverts de parement extérieur en séparant l'isolant du parement par une lame d'air ventilée pour éviter les points de condensation.
    Une vêture est un complexe préfabriqué, composé de l'isolant thermique et du parement, qui est rapporté directement sur la façade par fixation mécanique. L’isolant — polystyrène, laine de roche, laine de verre ou autre — est fixé au support puis accueille un parement (pierre mince, bois, ardoises, bardeaux, PVC, etc.) ou ces deux parties sont déjà pré monté en usine et sont destinées à être fixées mécaniquement aux parois permettant d’assurer, en une seule opération, l’isolation et l’étanchéité. Dans ce cas, l’aspect esthétique final de la façade est à prendre en compte en amont.

  • La dernière couche isolante

    La dernière solution est constituée de mortiers renforcés par des particules de produits isolants (billes de polystyrène expansé, vermiculite...), appliqués en trois couches. Ce seul mortier n’est pas suffisant et n’a pas les mêmes capacités d’isolation thermique que les deux hypothèses précédentes. C’est la raison pour laquelle il est utilisé en complément d’une isolation intérieure pour renforcer une isolation existante.

    L'isolation par l'extérieur
    Une isolation par l'extérieur est toujours plus performante, mais n'est pas parfois réalisable, car l’isolation par l’extérieur modifie complètement l’aspect extérieur du bâtiment et est parfois difficile à appliquer en rénovation sur du bâti particulièrement ancien. Il faut tenir compte des exigences de cohérence exigées par les documents d’urbanisme, Plan d’Occupation des Sols (POS) et Plan Local d’Urbanisme (PLU) dans les communes. Les isolants en bardage peuvent apporter une solution sauf si un bâtiment est construit avec des pierres traditionnelles apparentes, rendant impossible la conservation de l'esthétique.

    L'enveloppe globale du bâtiment qui est isolée favorise l'inertie thermique
    Les avantages de l'isolation par l'extérieur :
    L'enveloppe globale du bâtiment qui est isolée favorisant ainsi l'inertie thermique, cette masse, de par sa capacité à emmagasiner de la chaleur et à la restituer en différé va participer à la fois au confort d'hiver, mais aussi à celui d'été. L'hiver, ce procédé permet d'éviter les sensations de parois froides tout en aérant normalement sans refroidir les pièces.

  • L'inertie thermique

    L'été en apportant de la fraîcheur la journée, fraicheur qu'on peut maintenir naturellement et sans frais en créant des courants d'air la nuit pour évacuer les calories des murs. Les murs extérieurs permettent de restituer la chaleur à la différence d'une isolation par l'intérieur qui agit à la manière d'une bouteille thermos. Les points à surveiller dans ce type d'isolation sont les ouvertures afin d'éviter que le froid ou la chaleur ne pénètrent les murs par ces ouvertures par exemple en fermant les volets pendant la journée et en ouvrant les fenêtres la nuit.


    Avec l'isolation par l'extérieur, la surface au sol de l'isolant est prise à l'extérieur et non pas sur la surface des logements. Un doublage isolant, pour être un minimum efficace, prend minimum 8 cm.Cette valeur représente l'isolation minimum en plaque de plâtre doublé avec : 13 mm de plâtre, 50 mm d'isolant puis 10à15mm de vide dû à la pose sur plots de colle des plaques. On peut aussi poser ce genre de plaques sur des rails, mais l'épaisseur s'en trouve alors augmentée
    Sur une pièce de 18 m2, cela représente environ 1.44 m2 de surface perdue si tous les murs sont isolés.


    L'isolation par l'extérieur est plus efficace. Des ponts thermiques se créent sur les murs de refend permettant au froid des murs périphériques de passer par la masse de ces murs perpendiculaires pour pénétrer dans les logements.



     

  • Les inconvénients de l'isolation par l'extérieur :


    — Lorsqu'il s'agit de la préservation des façades (si le bâtiment est par exemple en pierres de taille ou si une ou plusieurs façades sont classées), ce procédé d'isolation par l'extérieur ne sera pas approprié.
    — Le coût de l’isolation par l'extérieur entre 50 et 75 euros/m², ces chiffres ne prennent pas en compte les possibles travaux de ravalement de façade qui peuvent s’avérer nécessaires, à opposer aux prix de l’isolation intérieure qui sont généralement compris entre 20 et 40 euros/m. La solution la moins onéreuse est l'enduit mince et la plus coûteuse est le bardage.
    — L’isolation par l’extérieur est particulièrement sensible aux chocs, il faut faire attention à l’entretien et à la bonne tenue des parois. L'enduit hydraulique résiste mieux aux chocs dans les endroits exposés, et son entretien est plus aisé en zones urbaines.

  • Les pages sur l'isolation qui peuvent vous intéresser

  • Il existe 7 bonnes raisons d'agir pour améliorer l'efficacité énergétique :

    Il existe 7 bonnes raisons d'agir pour améliorer l'efficacité énergétique, Changer sa chaudière, poser des fenêtres à double vitrage, isoler les murs et la toiture font partie des travaux d'amélioration de votre logement importants. Cette démarche éco responsable est primordiale pour votre avenir :

     

     Pour faire baisser votre facture d'énergie

     

     

    En rénovant votre logement, vous diminuez votre consommation d’énergie et réalisez des économies importantes sur vos factures. En isolant, vous faites une première économie sur le prix de la chaudière ou du système de chauffage, car plus le bâtiment est isolé et plus la puissance donc le prix de la chaudière ou de l'équipement baisse.

    Pour s'affranchir du prix des énergies

     

     


    Les énergies renouvelables (eau, soleil, vent) sont disponibles gratuitement. Les énergies classiques bois, gaz, pétrole, électricité utilisent des ressources limitées qu'il faut économiser. Aucune énergie n'est à l'abri, même le bois contrairement aux idées reçues. Une forêt doit être gérée durablement, car les excès actuels dans la biomasse peuvent rendre ce combustible bois énergie non écologique.

    En maîtrisant votre consommation grâce à des équipements performants et adaptés, vous consommez moins et vous êtes beaucoup moins tributaires des fluctuations des prix de l'énergie.

     Pour bénéficier d'un crédit d'impôt

     

     

    Pour bénéficier d'un crédit d'impôt renforcé appelé CITE (Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique).

    Pour bénéficier d'aides et de primes

     

     

     

     

    Les prêts aidés sont une solution pour financer une rénovation ou une construction écologique

    Deux prêts aidés permettent de financer avantageusement des travaux de rénovation, d’achat ou de construction. Il s’agit de l’Eco prêt à taux zéro et du PTZ +.

     

    L’éco PTZ est un prêt réservé aux travaux de rénovation énergétiques et ne peut pas être utilisé pour les travaux de construction. Pour bénéficier de l’éco prêt à taux zéro, il faut soit réaliser des travaux aboutissant à une amélioration de la performance énergétique globale du bâtiment.


    Le PTZ+ sert à financer l’achat d’une première résidence principale, neuve ou existante.


    Les certificats d’économie d’énergie CEE permettent d’obtenir une aide pour vos travaux d'amélioration énergétique du logement.

    Les fournisseurs et les distributeurs d’énergie appelés « obligés » sont tenus par ce dispositif d’inciter leurs clients à adopter des technologies efficaces et à s’équiper de matériels performants leur permettant de réduire leurs consommations (électroménager performant, isolation, matériel de régulation du chauffage, chauffe-eau solaires, pompes à chaleur, etc.). Les grandes surfaces et supermarchés parce qu'ils distribuent du fioul domestique et du gazole entrent également dans ces obligations.

    Les marques Auchan, Carrefour, E.Leclerc et d’autres ont mis en place un système permettant de récupérer des chèques-cadeaux jusqu’à un montant de 1500 euros contre l’achat de certains équipements (isolation, chauffage ou énergie renouvelables.)

    Tous les énergéticiens comme Butagaz (pour les citernes) EDF (pour l'électricité), GDF Suez (pour le gaz naturel), Total (pour le fioul domestique),etc. octroient des primes encore supérieures pour chaque installation d'équipement de chauffage performant (Exemple chaudière à condensation ou hybride, etc.) ou de travaux d'isolation, etc.

     

     Pour améliorer votre confort et votre bien-être

     

     

    Beaucoup de logements anciens et même récents (construits avant le 1er janvier 2013 date de mise en application de la RT 2012) sont mal isolés (Courants d’air, perte de chaleur, bruits, humidité, manque d'aération, etc.).

    Eco-rénover votre logement et installer des équipements plus performants (une chaudière à condensation, une chaudière hybride, une pompe à chaleur, des fenêtres mieux isolées…), permet d'améliorer le confort de vie.

     Pour augmenter la valeur de votre bien immobilier

     

     

    L'affichage de la performance énergétique (« Classe DPE », Diagnostic de performance énergétique) pour vendre un logement est obligatoire. En améliorant la performance énergétique de votre bien, vous augmentez sa valeur immobilière.

     Pour faire un geste pour l'environnement

     

     

    Isoler, rendre étanche à l'air et améliorer l'efficacité énergétique des logements permet d'économiser les ressources, les matières premières et ainsi contribuer à la lutte contre les gaz à effet de serre et le réchauffement climatique.

  • L'aide essentielle de Picbleu sur l'habitat et ses occupants

    Depuis la création du site Picbleu en 2007, des millions d'internautes ont formulé de très nombreuses questions inhérentes à tous les sujets traités dans ses pages. À l'expérience et avec le recul des années, nous nous sommes rendu compte de la nécessité de complémenter les informations officielles (ψ Physique) avec une partie liée au subconscient (∞ Métaphysique).

    Afin d'illustrer ce propos, donnons comme exemple une personne qui rechercherait des informations sur la construction d'une maison et ne penserait pas obligatoirement à l'environnement dans lequel ce lieu de vie va être construit. 

    L'orientation vers laquelle on pense immédiatement est la présence d'école, d'infrastructures, de commerces, etc., mais il existe une autre dimension moins visible et qui paraît moins rationnelle qui concerne le tellurisme, les émanations de radon, la présence de pollutions très diverses (champs électromagnétiques, etc.), les cours d'eau souterrains, les failles géologiques, la mémoire des sols et des murs, les effets climatiques, etc. 

    Les éléments évoqués ci-dessus sont l'une des raisons pour lesquelles Picbleua créé une plateforme d'information à cet effet. Elle est dotée de toutes les qualités informatives inhérentes à l'encyclopédie Acqualys. Elle présente concomitamment l'information concernant tous les domaines de ll'habitat (construction, énergies, chauffage, etc.) ainsi que des données métaphysiques trop souvent absentes tout en constituant un mix entre les données scientifiques, techniques et d'actualité.

    Nous vivons sur une planète vivante créée pour la vie qui, grâce à toute une série de « coïncidences » heureuses et extraordinaires, nous offre les conditions idéales pour notre passage sur Terre.

    Dans certains cas, un radiesthésiste compétent pourra même collaborer utilement, avec une grande précision, à l'élaboration d'un check-up complet associant tous les paramètres indispensables à la finalité d'un projet.

     

    La transition énergétique et les améliorations de l'habitat

     

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion