Quelle est la durée de vie d'un diagnostic immobilier obligatoire ?

Dernière modification :
  • Le dossier de diagnostic technique (DDT), dans un souci de protection du consommateur, porte une appréciation sur la présence de matériaux ou de produits pouvant contenir de l'amiante, sur le risque d'exposition au plomb, sur la présence de termites, sur les risques naturels et technologiques, sur les performances énergétiques, sur les installations domestiques intérieures de gaz, sur le contrôle de l'installation électrique ainsi que sur le contrôle des installations d'assainissement non collectif (fosses septiques et autres) lorsque le logement n'est pas raccordé au tout à l'égout.

    Banner gauche Portail habitat Picbleu  Le dossier de diagnostic technique est constitué par un notaire

    Les différents diagnostics techniques immobiliers sont obligatoires en cas de vente d'un bien immobilier.Ces diagnostics sont regroupés dans un dossier unique appelé dossier de diagnostic technique (DDT).Ce dossier de diagnostic technique doit être obligatoirement annexé à toute promesse de vente et à toute vente d'un logement et être fourni par le propriétaire du bien au locataire d'un local d'habitation ou d'un local à usage mixte d'habitation et professionnel. Les différents diagnostics techniques immobiliers obligatoires doivent être rédigés par un professionnel, dont les compétences ont été certifiées par un organisme accrédité et qui a également souscrit une assurance couvrant sa responsabilité (type AFAQ-AFNOR, Bureau Veritas certification, etc.).

    Accédez à la partie encyclopédie

    Saviez-vous Portail habitat Picbleu Quels sont les risques lorsque le propriétaire ou le bailleur ne présente pas les diagnostics ?

    En cas de non présentation des diagnostics obligatoires, le propriétaire ou le bailleur fautif ne pourra pas prétendre à une exonération de la garantie des vices cachés.

    Banner gauche Portail habitat Picbleu  La durée de validité des diagnostics immobiliers est limitée dans le temps

    Lors de la mise en vente ou location d’un bien, différents diagnostics immobiliers sont obligatoires. La durée de vie de chaque diagnostic immobilier est différente et pourra être refusé par le notaire si sa date de validité est dépassée.

     La loi Carrez et la loi Boutin

    Ces diagnostics sont sans limites de validité, mais si des modifications de la surface ont lieu comme des travaux d’agrandissement ou l'abattement d’une cloison, une nouvelle expertise sera nécessaire.

      État des risques Naturels et Technologiques (ERNT)

    Ce diagnostic « État des risques Naturels et Technologiques » a une durée de validité de 6 mois.

     Diagnostic Termites

    État du bâtiment relatif à la présence de termites (anciennement appelé État parasitaire) : La durée de validité de l'état du bâtiment relatif à la présence de termites est de 6 mois (depuis le 23 décembre 2006, après une nouvelle analyse juridique, le ministère de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement avait considéré que la durée de validité de l'état « termites » était de 6 mois). Cette durée permet, dans la majorité des cas, de fournir le même document à la promesse de vente et à l'acte authentique sans risque important d'évolution de l'état réel du bien immobilier.

    Le diagnostic immobilier « termites » est obligatoire lorsqu’un bien se situe dans une zone délimitée indiquée comme infestée par arrêtés préfectoraux. Lorsque la présence de termites s’avère positive, elle doit être signalée par une déclaration en mairie.

     Diagnostic de Performance Energétique (DPE)

    Le diagnostic de performance énergétique à communiquer à l’acquéreur du bien ou au locataire lors de la transaction immobilière doit être daté de moins de 10 ans. La durée de validité du diagnostic de performance énergétique communiqué à l'acquéreur d'un bien immobilier est de dix ans, il est obligatoire aux promesses de ventes, ou en cas d'absence de promesse, à l'acte authentique pour la France métropolitaine.

    Saviez-vous Portail habitat Picbleu Quels sont les recours en cas d'erreur de diagnostic énergétique ?

    Lorsqu'une erreur est détectée, il est possible pour le client de s'adresser au diagnostiqueur pour en discuter, ou à l'organisme qui l'a certifié, car celui-ci est chargé dans une de ses nombreuses missions de gérer les réclamations. L'article L. 271-4 du Code de la construction et de l'habitation (CCH) précise que « l'acquéreur ne peut se prévaloir à l'encontre du propriétaire des informations contenues dans le diagnostic énergétique (DPE) qui n'a qu'une valeur informative » ne concerne que les relations entre le vendeur et l'acquéreur. Il est en effet évident que le propriétaire n'est pas le sachant et ne peut donc pas endosser la responsabilité de ce document technique. Cette disposition n'empêche pas l'acquéreur de se retourner contre le diagnostiqueur en invoquant sa responsabilité (article 1382 du Code civil) dès lors que le diagnostiqueur a commis une faute contractuelle qui lui a causé un dommage. Lorsque la responsabilité délictuelle du diagnostiqueur est avérée, elle ne peut conduire à la nullité du contrat de vente puisqu'il n'est qu'un tiers au contrat. Le diagnostiqueur pourrait cependant être condamné à verser des dommages et intérêts à l'acquéreur en réparation du préjudice qu'il a subi (si le vendeur a usé de manoeuvres frauduleuses en annonçant sciemment une classe différente que celle qui apparaît réellement dans le DPE par exemple), le dernier alinéa de l'article L. 271-4 du Code de la construction et de l'habitation (CCH)  ne fait pas obstacle à l'application des règles de droit commun qui régissent les contrats. Cela peut constituer un dol (article 1116 du Code civil : les manoeuvres sont telles qu'il est évident que, sans ces manoeuvres, l'autre partie n'aurait pas contracté) qui est un vice du consentement de l'acquéreur et qui peut alors entamer une action en nullité du contrat de vente. Ci-dessous la question numéro 9618 à l'Assemblée nationale relative aux erreurs de diagnostic énergétique 5 février 2013 en fichier pdf

    Question 9618 Assemblée nationale relative aux erreurs de diagnostic énergétique 5 février 2013 Portail habitat Picbleu

     L’État de l’installation gaz

    Le diagnostic gaz doit être annexé au compromis de vente. La durée de validité de l’état de l’installation intérieure de gaz est de 3 ans. L'état de l'installation intérieure de gaz doit être joint aux promesses de ventes, ou en cas d'absence de promesse, à l'acte authentique de vente pour toute habitation dont l'installation privative de gaz (naturel ou non) a été réalisée depuis plus de 15 ans. La durée de validité de l'état de l'installation intérieure de gaz est de de trois ans. Il ne remplace ni le certificat de conformité intérieure de gaz ni un audit Qualigaz.

    Qualigaz : l'organisme de contrôle des installations de gaz

     Diagnostic électricité

    La durée de validité d'un diagnostic intérieur électrique est fixée à 3 ans.

     Diagnostic plomb : constat de risque d'exposition au plomb (CREP)

    La durée de validité du constat de risque d’exposition au plomb (CREP) est de 1 an, s’il y a détection. Si aucune trace de plomb n’est décelée, la durée reste illimitée.

    Si ce constat de risque d’exposition au plomb établit l'absence de revêtements contenant du plomb ou une présence de revêtements contenant du plomb à des concentrations inférieures aux seuils définis par arrêté des ministres chargés de la santé et de la construction du 26 avril 2006, il n'y a pas lieu d'établir un nouveau constat lors de la vente.

    Diagnostic plomb (CREP Parties communes) : La loi ne prévoit pas de durée de validité pour le CREP parties communes.

     Diagnostic plomb location

    Un constat de risque d’exposition au plomb (CREP) de moins de 6 ans doit être présenté lors de la signature d’un contrat de location. Lorsque la présence de plomb s’avère négative, la durée de ce diagnostic reste illimitée.

     Diagnostic amiante

    La durée de validité du diagnostic amiante dépend du rapport final, si aucune trace d’amiante n’est détectée, la durée du diagnostic est illimitée. Par contre lorsque la présence d’amiante est détectée, le propriétaire doit faire surveiller les états de conservation du bien tous les 3 ans.

    N.B. Si le repérage de l'amiante a été effectué avant le 1er novembre 2007, le diagnostic n'est pas valable car avant cette date les diagnostiqueurs n'étaient pas certifiés.

     Diagnostic technique SRU

    Le Diagnostic technique SRU est valable trois ans, et doit être présenté par le notaire à tous les acquéreurs du bien immobilier.

     

     Les autres pages sur les diagnostics immobiliers :

     Les diagnostics immobiliers obligatoires avant une vente

     Questions diagnostics immobiliers amiante, plomb, DPE, Carrez, Boutin, gaz

     DPE Diagnostic de Performance Energétique immobilier obligatoire

     Diagnostic (DPE) textes règlementaires

     

    Cliquer ici pour aide ACQUALYS Les autres pages sur le thème de l'immobilier

     Accession propriété

     Habitat

     Polluants de l'air risques et menaces dans les logements

     Choisir son assurance multirisque habitation : 6 conseils

    respect_nature.gif Par respect pour l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi ?

     

     

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion