Comment rénover et isoler une maison de type Bouygues de 1980

Madame, Monsieur, Propriétaire depuis peu d'une maison de type Bouygues de 1980, je souhaite la rénover pour approcher de l'autonomie énergétique. La maison est de plain-pied, d'une superficie de 180m2, pour 4 occupants sensibles aux enjeux environnementaux, qui s'efforcent de modérer leurs consommations. Les combles sont bien isolés, la réfection de l'isolation par l'intérieur des murs est prévue. Une ITE n'est pas pertinente du fait de la présence de deux vérandas, de décorations saillantes et d'appentis accolés à la maison, qui imposeraient de nombreuses découpes et des ponts thermiques. Une VMC sera installée à l'occasion de cette rénovation. Le chauffage et la production d'eau chaude sont actuellement assurés par une chaudière murale à gaz classique installée voici 15 ans, qui donne des signes de faiblesse. Les radiateurs ont le même âge et présentent des surfaces d'échange jugées suffisantes par des professionnels pour fonctionner à basse température. Il est possible de convertir la maison à la géothermie (forage vertical), mais aussi au solaire (aérothermie ?). Elle présente en effet une toiture de 60m2 exposée SSE sans ombre portée. Les professionnels de la région (Vendée) mettent pour leur part en avant l'aérothermie du fait que le climat est océanique. D'autres présentent le gaz comme une énergie d'avenir du fait du développement des « biogaz ». Une solution « tout électrique » dans une maison bien isolée permettant de se passer de l'abonnement au gaz et de l'entretien d'un matériel délicat ne me paraîtrait pas absurde si j'étais sûr que les offres « électricité verte » des divers fournisseurs ne relèvent pas du "greenwashing" (Enercoop me paraissant sérieux, mais fragile) et si la maison pouvait au moins partiellement autoconsommer sa production. Une combinaison intégrant le microéolien aurait aussi son sens dans cette région (des voisins ont une éolienne qui tourne presque en permanence), de préférence avec un axe vertical (mais incertitude sur le bruit répercuté et l'efficacité). Pour résumer, je me crois bien informé, notamment grâce à votre site, mais il me semble que rien n'est mûr dans le domaine des « énergies renouvelables ». Or je cherche une solution robuste, limitant les frais fixes, économiquement pertinente sur la durée de vie de l'équipement. La politique d'aide à la transition énergétique me paraît brouillonne et discutable par bien des aspects : je ne cours donc pas après les subventions, je leur préférerai le bon sens. Je vous remercie de m'éclairer de vos avis sur les choix qui s'offrent à moi, si ces données vous permettent d'en former un. Vous souhaitant une heureuse fin d'année, bien cordialement 85170 Bellevigny
Publiée le 20/12/2016 par Picbleu
Réponse approuvée par Picbleu

Faire simple, les choses simples sont les moins chères et les plus fiables

Votre message contient de multiples questions auxquelles il est judicieux d'apporter une solution adaptée. Je vous appelle au numéro que vous m'avez indiqué et je vous donnerai un rapport écrit de notre entretien.
Est ce que cette réponse vous a été utile ?
Proposer une réponse