Je voudrais placer un récupérateur de chaleur dans ma cheminée à bois

J'ai une cheminée ouverte et je voudrais installer un récupérateur de chaleur pour chauffer la maison. Qu'en pensez-vous ?31800 Lalouret Laffiteau
Publiée le 11/07/2013 par Picbleu
Réponse approuvée par Picbleu

Une cheminée ouverte n'offre pas un rendement correct

Un insert à bois optimise efficacement le rendement énergétique de votre cheminée, sans modification du bâti, son rôle est de pallier les pertes d’énergie engendrées par un foyer ouvert. Une cheminée classique perd 90 % de la chaleur par le conduit de cheminée même avec l’ajout d’un récupérateur de chaleur efficace les déperditions sont de 60 %.


Le rendement énergétique est la puissance récupérée par rapport aux volumes de combustibles brûlés, cette puissance est exprimée en pourcentage

Le rendement reste inférieur à celui d'un poêle, un dispositif indépendant doté d’un habillage externe.

Le rendement des inserts de cheminée dépend du modèle d’insert choisi.

Le rendement dépend de la capacité calorifique du bois de chauffage utilisé

Le rendement dépend du degré d’humidité du bois


Le label « flamme verte » est une référence à prendre en compte dans le choix d'un insert, ce label garantit un niveau de rendement énergétique au moins supérieur à 65 %.
Les appareils de conception moderne offrent 60 à 85 % de rendement contre 30 à 40 % pour des appareils plus anciens.L'usage d'une cheminée ouverte est à proscrire tant la pollution qu'elle engendre est inacceptable et même choquant.
http://www.acqualys.fr/page/poussieres-particules-fines-bois-et-diesel-qualite-et-pollution-de-l-air-effets-sur-la-sante.

Les feux de jardins sont interdits, les cheminées ouvertes le seront également à plus ou moins long terme.
Le rendement d’une cheminée traditionnelle à foyer ouvert est anecdotique environ 2 à 10 %. En effet, toute la chaleur est évacuée et le conduit agit comme un aspirateur (une quantité d'air chaud importante est perdue) que le feu soit allumé ou pas. Le tirage est fonction de plusieurs facteurs comme la proportion entre l’ouverture et le conduit, la hauteur du conduit, l'alimentation en air en partie basse et la qualité du bois employé. Nous vous conseillons la pose d’un insert qui apportera une nette amélioration indispensable même s’il existe des systèmes de chauffage plus efficients et donc moins polluants. Les inserts sont des blocs métalliques fermés par une porte vitrée et sont généralement fabriqués en fonte. L'insert se glisse dans le foyer de la cheminée et sa double paroi assure une circulation de l’air qui se réchauffe au contact des parois chaudes et se diffuse dans la pièce. L’insert permet de profiter du plaisir du feu dans la maison tout en bénéficiant d’un mode de chauffage direct et d’un mode de chauffage indirect.Certains inserts sont équipés d’un récupérateur de chaleur qui diffuse l'air chaud dans d'autres pièces. Les inconvénients sont liés à la diffusion des poussières et des polluants, car en règle générale, ils ne sont pas équipés de filtres à particules qui deviendront, nous l'espérons obligatoires pour limiter la pollution de l'air. Le bois issu des feuillus durs (chêne, hêtre, frêne, etc.) est préférable en termes de rendement aux feuillus tendres et aux bois résineux (sapins, épicéas, peupliers, etc.)
http://www.acqualys.fr/page/bois-la-combustion-du-bois-de-chauffage
Est ce que cette réponse vous a été utile ?
Proposer une réponse