Quelle chaudière gaz installer dans une salle de bain ?

Bonjour, Nous avons achete une maison 2 chambres, avec un rdc+étage. Au rdc : garage + buanderie, entrée. Étage: 2 chambres, salon, cuisine, SDE. Les travaux ont été réalisé avec un architecte Qui s’est occupé de tout ... nous avons découvert plusieurs non-conformités: - une chaudière dans la salle d’eau ... quelle type de chaudière peut-on installer ? Apparement, nous pouvons mettre un modèle à condensation Étanche type C - l’ancienne cuisine est devenu une chambre mais ils ont oublié de couper les tuyaux de gaz au RDC et le mur est carrelé maintenant. Par conséquence, le tuyau de gaz de la cuisine sort dans la chambre (apparement, il y a un bouchon et il est bien soudé afin d’éviter les fuites...). Est-ce que c’est conforme aux normes ? Je vous remercie par avance pour votre retour! Elisabeth
Publiée le 20/05/2019 par Picbleu
Réponse approuvée par Picbleu

Il faut installer une chaudière à gaz condensation étanche

L’arrêté du 2 août 1977 modifié précise que depuis le 1er janvier 2006, l’installation d’un appareil de chauffage ou de production d’eau chaude à circuit de combustion non étanche est interdite dans une salle de bains. L’installation d’un appareil à circuit de combustion étanche en salle de bains ou de douches, est soumis aux seules dispositions des articles 15-I et 18-IV du présent arrêté.
La responsabilité de la conformité de l'installation appartient à l'installateur et est caractérisée par l'établissement par ses soins de certificats de conformité, dont les modèles ont été approuvés par l'administration.
1° - Après réalisation d'une installation de gaz neuve, l'installateur est tenu d'établir des certificats de conformité de modèles distincts, approuvés par les ministres chargés de la construction et de la sécurité du gaz :
• modèle 1 : pour les installations à usage collectif ;
• modèle 2 : pour chacune des installations intérieures des logements ;
• modèle 3 : pour les canalisations et organes accessoires d'alimentation des chaufferies situés entre l'organe de coupure générale non compris celui-ci et les organes de commande des générateurs de chaleur. L'organe de coupure en cause est celui défini à l'article 13 (1°) ou à l'article 13 (2°) selon que la conduite est alimentée à partir d'un branchement individuel ou une conduite à usage collectif.
Est ce que cette réponse vous a été utile ?
Proposer une réponse