Une hotte aspirante est-elle interdite lorsqu'il y a un chauffe-eau gaz dans la pièce ?

Je réside dans un immeuble des années 60. Dans ma cuisine, avec ouverture sur l'extérieur et grilles d'aération, j'ai un chauffe-eau fonctionnant au gaz naturel (installation d'origine) avec évacuation par cheminée d'immeuble et une hotte aspirante avec refoulement dans la pièce. Je viens d'apprendre que ce type d'installation est interdit alors qu'à la pose de la hotte on ne m'en a rien dit. Existe-t-il un texte précis sur ce cas-là ? Merci d'avance pour votre réponse. Salutations. 92350 Plessis Robinson
Publiée le 12/10/2015 par Picbleu
Réponse approuvée par Picbleu

Une hotte aspirante classique est interdite avec un appareil gaz à évacuation naturelle

En présence d'un appareil gaz à circuit non étanche de combustion dans un local, il faut tenir compte d’une part de la préservation de la qualité de l'air (évacuation de l’air vicié) et d’autre part de la garantie d’une bonne combustion (amenée d’air neuf). Extrait de la NF DTU 61.1 P5. Une hotte aspirante classique est interdite avec un appareil à évacuation naturelle, car elle contrarie l'évacuation des gaz brûlés. Ces normes figurent dans l’arrêté du 2 août 1977 modifié.
Les normes des aérations et ventilations obligatoires pour le gaz

IMPORTANT : cette information gratuite, malgré la précision de sa méthode, est fonction des données que vous avez transmises à Picbleu. Il ne peut se substituer à un contrôle établi et facturé par un expert ou un professionnel de l'habitat. De la même façon, le service ne saurait être tenu pour responsable de tout défaut ou dysfonctionnement inhérent aux matériels et/ou systèmes implantés ainsi qu’à leurs performances économiques et/ou énergétiques. La responsabilité du service est limitée au cadre strict du présent courriel donné gratuitement en fonction des déclarations de l’internaute et ne saurait être engagée pour tout préjudice, corporel matériel ou autre causé par suite d’une mauvaise interprétation, d’omission, de négligence, d’erreur, de manquement de conseil, de manquement à une loi ou un règlement ou à l’inobservation des prescriptions éditées. Les réponses apportées ne constituent donc en aucune manière, ni directement, ni indirectement un document contractuel engageant soit Picbleu, le conseil, le professionnel, l'entreprise ou le ou les fabricants ou les intermédiaires intervenants.
Est ce que cette réponse vous a été utile ?
Proposer une réponse