Une pompe à chaleur en relève de chaudière est-il un système efficace ?

Le fait de mettre une pompe à chaleur en complément de ma chaudière gaz est-il une bonne idée rentable ?
Publiée le 05/08/2013 par Picbleu
Réponse approuvée par Picbleu

Seul le principe de multiénergies est séduisant, le gain financier n'est pas satisfaisant

Le principe peut paraître séduisant et ne s'adapte bien sûr qu'aux maisons anciennes déjà équipées avec un système de chaudière classique alimentée par le gaz naturel, le gaz propane ou le fioul. Ces maisons estampillées RT 2000 ou RT 2005 sont généralement mal isolées (15 cm de laine de verre pour les murs et 20 à 28 cm de laine de verre ou de roche pour les combles, VMC simple flux, nombreux ponts thermiques, etc.).
http://www.acqualys.fr/sujet/les-materiaux-isolants
La pompe à chaleur en relève de chaudière fonctionne prioritairement mais lorsque la température descend en dessous de + 7 degrés centigrades, la chaudière prend le relais de la pompe à chaleur. Lorsque l'on chiffre l'économie réalisée, le gain financier est quasiment nul.
http://www.acqualys.fr/sujet/pompes-a-chaleur-electriques
Prenons le cas d'une maison ancienne RT 2005 (construite avant le 1er janvier 2013) d'une surface habitable chauffée au gaz de 100 m2, l'investissement sera de 10000 euros taxes comprises et crédit d'impôt déduit. Si l'on calcule l'économie réalisée par rapport au gaz ainsi que l'amortissement des dépenses engagées, le temps de retour sur investissement dépasse 20 ans. Le changement de la puissance électrique souscrite augmente les frais d'abonnement, l’économie d’énergie primaire est faible, le gain environnemental n'est pas satisfaisant.
Nous recevons des exemples de particuliers équipés initialement avec un chauffage au fioul qui après avoir installé une pompe à chaleur sur une boucle d'eau chaude à haute température ont fait le bilan d'une année d'exploitation et ont constaté qu'il était identique sinon négatif, l’économie réalisée sur la consommation de fioul étant annulée par l’augmentation des dépenses électriques. La solution évidente se situe principalement dans l'isolation, dans l'utilisation de matériels efficients, dans l'utilisation de panneaux solaires thermiques :
http://www.acqualys.fr/sujet/solaire-thermique-panneaux-solaires-energie
ainsi que l'installation de panneaux solaires photovoltaïques :
http://www.acqualys.fr/sujet/solaire-photovoltaique-production-electricite-panneaux-solaires
L'amélioration des systèmes de ventilation est un poste également très important car les déperditions jouent un rôle capital dans l'isolation du bâti :
http://www.acqualys.fr/sujet/l-aeration-des-batiments-la-vmc-ventilation-mecanique-controlee-et-la-ventilation-naturelle
Est ce que cette réponse vous a été utile ?
Proposer une réponse