Prix électricité Les raisons de la hausse continue du tarif

Voir les articles de même catégorie Électricité tarifs

Sommaire


Pour un ménage se chauffant à l'électricité dont la facture annuelle est de 2000 euros, les prix vont grimper. La hausseest continuelle et désormais de 2 fois par an. Des dizaines d'euros supplémentaires par an qui s'additionnent et qui grimpent encore plus dès janvier 2023 de 15%. Les pourcentages qui paraissaient minime, mais au total qui s'additionnent. La dépense électrique fera bondir la facture finale surtout pour les usagers équipés avec des appareils électriques.


Les consommateurs électriques pénalisés

La plus-value pour EDF sera d'environ 4 milliards d’euros sur le dos des consommateurs !

EDF préférait vendre son électricité à un prix élevé sur les marchés internationaux plutôt que de la vendre à un prix régulé aux Français. Le prix de l’ARENH fixé à 42 €/MWh avait atteint plus de 135 €/MWh en octobre 2021 sur le marché de gros.


Les consommateurs d'électricité

Ils vont une fois de plus supporter la transition énergétique :

  • Les obligés comme EDF, Engie, Total, Leclerc, Intermarché ou Leroy Merlin pour n'en citer qu'une partie récupèrent dans leurs produits et leurs services une somme appelée CEE qui est reversée par eux à des usagers qui font des travaux d'économie d'énergie.
  • Un principe de pollué/payeur.
  • Pourle réseau électrique, c'est également le consommateur qui va continuer à payer les frais.

L'évolution du coût du réseau électrique

Pour l'acheminement du courant électrique en France, la CRE (Commission de régulation de l'énergie) a chiffré l'évolution du coût du réseau électrique pour les4 prochaines années.Au frais de l'usager : le réseau représentant un tiers de la facture pour un client résidentiel.

Le réseau électrique est géré par

  • RTE pour les 106.000 km de lignes de transport à haute tension.
  • Enedis pour 1,4 million de km de lignes de distribution.

Des hausses en cascade

  • La première hausse sera de 0,91 % etsera appliquée le 1er août 2021.
  • La part « réseau acheminement »va impacterla facture donc le pouvoir d'achat des ménages,
  • Cette somme se rajoutera àl'autre grande composante : le coût du kWh électrique, lui aussi orienté à la hausse.

Les raisons des hausses des tarifs de l'électricité

  • EDF fondée en 1946, crée des richesses depuis cette date et distribue des dividendes à l'État depuis 1982.
  • Jusqu'à ce jour, EDF ne coûtait rien au contribuable et lui fournissait l' électricité à des tarifs très compétitifs.
  • Or aujourd'hui, cette hausse ne serait-elle pas due qu'à la libéralisation du marché de l'énergie et de son autorégulation qui ne se fait qu'au travers de l'augmentation des profits donc des prix ?

Il existe3 raisons principales pour les futures hausses du prix de l'électricité.

  • Faisant suite à la catastrophe de Fukushima toujours en cours et pour longtemps rappelons-le, EDF a évalué entre 10 et 15 milliards d'euros grâce à des stress tests le montant des travaux nécessaires pour répondre aux nouvelles exigences de l'ASN.
  • Le montant des investissements prévus dans le cadre du renforcement de la sécurité des centrales nucléaires va renchérir le coût de production de l'énergie nucléaire entraînant unehausse inéluctable de l'électricité.

Les 4 raisonsqui entrainent des hausses tarifaires :

  1. Le système de fixation du prix de l'électricité mis en place par Bruxelles
  2. la mise à niveau par EDF du parc nucléaire qui vise une haute qualité de protection.
  3. l'entretien du réseau.
  4. l'appétit des actionnaires.

L'augmentation des tarifs de l'électricité fait bondir le titre boursier

  • Prenons comme exemple l'augmentation du prix de l'électricité de 5 % au 1er août 2013 qui a étéla plus forte hausse de ces dix dernières années.
  • Cette augmentation décidée par le gouvernement et l'annonce de l'augmentation des tarifs de l'électricité pour les particuliers avait fait bondir le titre boursier du groupe EDF le 9 juillet 2013 à la Bourse de Paris signant ainsi la plus forte hausse du CAC 40.

Comment se calcule la hausse du kWh électrique

Il existe uneméthode pour calculer les hausses. Cette méthode permettant de calculer les augmentations est effectuée « par empilement ». EDF justifie ses besoins d'augmenter le coût du kWh électrique en employant une méthode « par empilement ». Ce calcul intègre les coûts économiques de l'électricien EDF (production, transport, commercialisation), et y rajoute les coûts des différentes composantes de la filière électrique.

Grâce à cette méthode, EDF peut ainsi justifier ses besoins en additionnant :

  • le coût de production nucléaire (Arenh),
  • le complément à la fourniture d'électricité,
  • les coûts commerciaux d'EDF,
  • les coûts d'acheminement (Turpe) calculés par le régulateur de l'énergie,
  • la rémunération d'EDF.

À noter que les prix du marché de gros, qui représentent de 7 à 10 % de l'empilement total, avaientfortement baissé entre 2012 et 2014.

L'Etat fixait arbitrairement le prix du kWh à un niveau inférieur du seuil de rentabilité. Le 19 juillet 2017, le conseil d'Etat avait estimé que les tarifs réglementés du gaz étaient contraires aux directives européennes. Bruxelles préparait une directive pour supprimer les prix administrés de l'électricité.

D'après la cour des comptes, il va falloir rembourser les 61 milliards de dette d'EDF. Le grand carénage indispensable pour maintenir la sécurité des centrales pendant 10 à 20 ans (pour 34 réacteurs)devrait coûter 100 milliards.

Leprix de l'électricité est-il moins cher en France ?

C'est ce que l'on dit, les hausses vont aligner malheureusement tous les pays.

L'énormecoût de la filière nucléaire en France

Les investissements pour les centrales atomiquessont incalculables.

3 méthodes de calcul

(2)Le calcul des émissions de CO2 de l'électricité fait l'objet d'un long débat en France.

Heures creuses/pleines

Le chauffage électrique

31 % des logements français sont équipés de chauffage électrique.

  • Soit par des convecteurs simples à installer et ne nécessitant pas un gros investissement initial,
  • Soit par pompe à chaleur air/eau
  • Soit parpompe à chaleur géothermique : installation de type PAC eau glycolée/eau sur plancher chauffant basse température (COP moyen annuel de chauffage de 3).
  • Les besoins en eau chaude sanitaire sont effectués grâce à ballon équipé d'une résistance électrique (3000 kWh). Barème régulé 12 kVA double tarif.
  • L'eau chaude sanitaire est également produite parun chauffe-eau thermodynamique.

Peu polluante à domicile, l'électricité produite à 75 % par le nucléaire, génère des nuisances environnementales.


Les taxes

Elles sont nombreuses sur les factures d'électricité

Loi NOME, CSPE, TURPE, ARENTH, denombreuses taxesvont toutes dans le sens des hausses de l'énergie au détriment du pouvoir d'achat des usagers qui ont vu leurs revenus figés depuis l'entrée en vigueur de l'Euro.

Solution pour économiser : fabriquer son électricité ?

Quelle est la solution pour être moins dépendant et pour économiser ?

La solution :à l'aide de devis-de-panneaux-photovoltaiques-prix-pour-3-kwc-en-2022">panneaux photovoltaïques.

Réduire sa consommation

Le seul moyen est d'être sobre.

Sur internet on trouve tout

...et le contraire de tout.

Ainsi, selon certains, les prix de l’électricité peu élevés en France par rapport aux pays voisins auraient même baissé en réalité durant les dernières décennies. (Les prix étant recalculés en euros constants, c'est-à-dire exclusion faite de l’inflation contrairement aux euros courants). Les particuliers auraient vu ainsi leur facture décroître, avec un prix du MWh divisé par 2, mais entre 1950 et 1980 (en euros constants).

Bref, les chiffres peuvent être utilisés pour n'importe quel argument. Un fait est certain, personne ne le contredira : les factures ont bien baissé étant donné qu'elles ont été divisées par 6.55957 au passage de l'euro.

Par contre, la valeur d'un billet de 20 € ne permet plus grand-chose et un ancien salaire confortable de 15 000 francs transformé en euro à 2286 € ne permet plus les mêmes fantaisies parce que les revenus, pour la très grande majorité des contribuables, n'ont pas évolué proportionnellement aux augmentations des prix.

D'après les déclarations de Jean Desessard, membre du groupe Europe Écologie Les Verts et sénateur de Paris« Nous n'avons pas voulu rajouter des incertitudes aux incertitudes ». D'après des spécialistes, le nucléaire resterait meilleur marché que les énergies renouvelables. L'éolien en mer, plus de 220 euros le mégawattheure, le photovoltaïque entre 229 et 371 euros, l'éolien terrestre 82 euros une énergie « d'ores et déjà une filière mature et compétitive qui devrait être aussi compétitive que le nucléaire à l'horizon 2017 ».

Même si les sénateurs encouragent les efforts en matière d'économies d'énergies, il est également très important de penser à toutes les.

Les coûts liés à la filière nucléaire sont évalués suivant les sources entre 10 et 790 milliards d'euros !

Les détracteurs

Ceux qui sont contre les énergies renouvelables.

Les détracteurs de ces énergies alternatives oublient qu'aucune de ces énergies renouvelables et autres n’a bénéficié des soutiens publics colossaux qui ont accompagné, depuis l’origine, le développement de l’énergie nucléaire en France. Le but initial était bien sûr de développer du plutonium dans la course aux armements juste aprèsles États-Unis et l'ex-URSS.

Tout en ignorant le danger improbable et imprévisible d'une catastrophe nucléaire lié à la puissance destructive de l'atome, non maîtrisable, incontrôlable, dont le pouvoir effrayant, radiatif, invisible et polluant s'étale dans le temps et dans l’espace.



Fukushima, film d'épouvante

Fukushima : un scénario digne d'un film d'épouvante. Les faits sont là, mais seul le discours officiel a changé, car l'on est passé d'un risque zéro à un risque calculé ou du risque peu probable au risque imprévisible.

Le nucléaire aurait permis à la France de « bénéficier d'un prix du mégawattheure parmi les plus faibles d'Europe », mais les programmes de maintenance et les travaux de sécurité » « dont la catastrophe toujours en cours de Fukushima » nécessitent des investissements colossaux appelés par EDF.

D'autres techniques comme l'hydraulique avec les barrages, production au fil de l’eau, l'éolien, le solaire photovoltaïque public et en auto consommé, la géothermie à basse température ou à haute température, les énergies marines marémotrices, l'énergie des vagues, les hydroliennes utilisant les courants marins, l'énergie thermique des mers, etc. Il est possible de limiterl'énergie nucléaire sans se priver d’électricité et sans retourner à la bougie ou aux cavernes.

La priorité qui s’impose est de changer detype d'énergie et de réduire les consommations d’énergie électrique par la sobriété, l' et l’efficacité énergétique.


Lire :

  • Comment l'électricité au fil des années est-elle devenuel'?
  • Pour un système de chauffage, le ?
  • Analyser les factures EDF ?
  • Connaitre l'état d'un bien grâce aux diagnostics immobiliers.


Vous avez une question?


Recherche de mots clefs dans les articles

878 articles

La France voulait réduire le nucléaire dans le bouquet énergétique

La France voulait réduire la part du nucléaire dans son bouquet énergétique et fermait la porte à l'exploitation des gaz de schiste sur son sol et souhaitait vendre à la Pologne des réacteurs atomiques, tandis que le géant français Total énergies y cherchait du gaz de schiste. Source AFP.

Centrales nucléaires en France Conflit entre sécurité et profit

Hubert Reeves donnait une interview au journal « La Vie », le 24 mars 2011 où il déclarait « ce conflit entre la sécurité et le profit est pour moi une des raisons pour laquelle je pense que le nucléaire est une activité trop dangereuse pour être confiée aux « humains trop humains ». 

Centrales atomiques dans le monde Bilan nucléaire mondial

Le bilan nucléaire mondial est édifiant. Le parc nucléaire civil dans le monde comptait en 2021 444 tranches nucléaires dans 32 pays. Chiffres de l'Agence internationale de l'énergie atomique. À l'heure actuelle, 57 installations sont en cours de construction et 101 centrales nucléaires sont encore prévues. La Chine avait déclaré 31 projets de construction.

Vente et pose cheminée foyer Turbofonte gaz Gouesnou 29 Finistère

Vente et installation de cheminées inserts foyers et poêles à gaz de la marque Turbofonte. Un showroom Chaleur bois de 200 m2 situé 19 boulevard Gabriel Lippmann 29850 Gouesnou dans le Finistère (29) permet de découvrir une grande quantité de modèles à gaz.

Cheminée insert gaz naturel propane Avantages inconvénients

Une cheminée à gaz chauffe efficacement sans odeur sans fumée et donne l’ambiance d'une cheminée traditionnelle sans les contraintes liées à l’utilisation du bois bûche. Quels sont les avantages et inconvénients des cheminées à gaz naturel ou gaz propane ? Cet article détaille tout ce qu'il faut savoir. 

Facteurs modifiant le rendement des chaudières de chauffage

​Le rendement des chaudières de chauffage est exprimé en PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur).

La forêt en France diminue-t-elle ? Comment la préserver

La forêt reste le seul milieu où une certaine biodiversité perdure avec les vieux arbres dans les espaces boisés préservés de la main de l'Homme qui fait de la monoculture industrielle. L'État français, sous l'influence des lobbies pousse les consommateurs en octroyant des primes à s'équiper en équipements de chauffage au bois. Il est malheureusement impossible de substituer les produits pétroliers par la biomasse.

L’industrialisation de la forêt pour brûler les arbres est une erreur

500 scientifiques et économistes dont le biologiste américain Peter H. Raven ont envoyé une lettre le 11 février 2021, aux responsables européens Ursula von der Leyen et Charles Michel au président américain Joe Biden, au Premier ministre japonais Yoshihide Suga ainsi qu'au président sud-coréen Moon Jae-in. Cette mise en garde destinée aux dirigeants est destinée à les informer sur l’utilisation de la biomasse forestière.« Nous vous exhortons à ne pas porter atteinte à la fois aux objectifs climatiques et à la biodiversité en remplaçant la combustion fossile par le fait de brûler des arbres pour produire de l’énergie ».

Charger plus d'articles