Construction

RE2020 Normes pour construire neuf isolation chauffage énergie

Date de mise à jour : 14/09/2021

Les équipements et matériaux à empreinte carbone réduite sont privilégiés avec la RE 2020 pour réduire l’empreinte carbone liée à la construction des bâtiments. La lutte contre le réchauffement climatique privilégie les isolants biosourcés, les énergies décarbonées et enfin le soleil grand oublié de la RT 2012. Le solaire thermique fait son retour en construction neuve, grâce à une modification de méthode de calcul comme pour l'électricité.

  1. À quoi sert la RE 2020 ?
  2. Les 5 exigences de la RE 2020
  3. Coefficients transformation énergie
  4. Les 2 phases de calculs RE 2020
  5. Diminution de l’impact carbone
  6. La rénovation est-elle impactée ?
  7. Le gaz est-il interdit dans le neuf
  8. Bâtiment énergie passive-positive

Qu’est-ce que la RE 2020 ? 

  • La RE 2020 est la nouvelle Réglementation Environnementale qui fixe toutes les normes pour la construction de bâtiments neufs.
  • Elle remplace en 2022 la Réglementation Thermique RT2012 actuellement en vigueur.
  • La notion de « confort d’été » est un point positif de cette nouvelle réglementation.
  • Elle permet d'éviter l'inconfort des bâtiments RT 2012 en période de très forte chaleur estivale. 

Quels sont les textes ?

  • Le décret RE 2020 d'application du 29 juillet 2021,
  • L'arrêté RE 2020 publié au journal officiel du 15 août 2021 fixe les exigences de performance énergétique et environnementale des constructions neuves et extensions.

À quoi sert la RE 2020 ? 

La réglementation thermique (RT2012) qui se limitait à donner des seuils de consommation d'énergie laisse la place à une réglementation environnementale plus exigeante pour économiser les ressources planétaires et limiter leur impact. Le but est d'habiter dans des bâtiments à faible empreinte carbone respectueux de l’environnement.

Les 5 exigences de la RE 2020 

Indicateur Bbio : Optimisation de la conception énergétique du bâti indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre 
Indicateurs Cep : Limitation de la consommation d'énergie primaire
Indicateur Ic énergie : Limitation de l'impact sur le changement climatique associé à ces consommations
Indicateur Ic construction : Limitation de l'impact des composants du bâtiment sur le changement climatique
Indicateur DH : Limitation des situations d'inconfort dans le bâtiment en période estivale d’été.

Coefficients transformation énergie 

On remarquera que le coefficient d'énergie primaire de l'électricité qui était de 2.58 a été réduit à 2,3. Le but par une modification des calculs est de favoriser le retour de l'électricité dans les constructions neuves. La RT 2012 favorisait le gaz. Désormais les solutions de confort de chauffage et climatisation à base d'énergie électrique seront privilégiées. L'électricité est considérée comme une énergie "décarbonée" même si le le 1er gaz à effet de serre n'est pas le CO2 dioxyde de carbone mais la vapeur d'eau, également fortement responsable du réchauffement climatique. Pour ce dernier GES, selon l'équation de l'économiste YAKA, l'un des leviers sur lequel il n'est pas possible de jouer est l'explosion de la population mondiale qui est passée de 1.5 milliards en 1900 à 7 milliards en 2021 et probablement de 12.5 milliards en 2050 si Dame Nature nous le permet. Chaque individu produisant du CO2 par sa respiration. Petit calcul : 1 litre de gazole est composé à 86.2 % de carbone (C) soit 720 g de C par litre de diesel. 1920 grammes d'oxygène sont consommés pour brûler le carbone en CO2. 720 + 1920 = 2640. Chaque fois que vous prenez votre véhicule vous envoyez dans l'air 2640 grammes de CO2 par litre consommé plus de nombreux polluants que nous respirons.

Légende

Energie : Type d'énergie utilisée par le bâtiment
CT : Coefficients de Transformation de l'énergie entrant dans le bâtiment en énergie primaire non renouvelable

EnergieCT
Energie renouvelable 0
Bois 0
Autres énergies 1
Réseau urbain chaleur a 1
Réseau urbain froid 1
Gaz méthane réseau 1
Electricité 2.3

a = Ratio d'énergie renouvelable ou de récupération du réseau de chaleur.

Les 2 phases de calculs RE 2020 

La sobriété énergétique est recherchée avec le coefficient Bbio qui détermine les caractéristiques des besoins en chauffage, en rafraîchissement. Un calcul doit être effectué pour déterminer l’inconfort d’été grâce à un nombre d’heures de surchauffe du bâtiment. Ce calcul des indicateurs Bbio, Cep nr et Cep, s'effectuera sur une période d'une année.

L'autre phase de calcul concerne les indicateurs Icénergie, Icconstruction et Icbâtiment qui sont des indicateurs d'impact sur le changement climatique. Les produits et équipements du bâtiment choisis, l'exploitation du bâtiment, les consommations, les rejets d’eau, l'impact carbone du chantier de construction et des VRD (Voirie et Réseaux Divers comme les voies de circulation et sujétions, réseaux d'eaux propre et pluviale, assainissement ou égouts. Cette base de calcul sera faite sur l'estimation d'une durée de vie bâtiment égale à 50 ans.

Diminution de l’impact carbone 

Pour réduire l’empreinte carbone liée à la construction des bâtiments afin de participer à la lutte contre le réchauffement climatique, les équipements et matériaux à empreinte carbone réduite sont privilégiés, tels les isolants biosourcés.

  • Recherche de sobriété énergétique,
  • Recours à l'emploi d'énergie décarbonée, le recours à l’énergie électrique dans la réglementation RE 2020,
  • prise en compte de la fraîcheur des bâtiments (confort d’été). Le coefficient bio est renforcé. Cet indicateur bioclimatique permet de mesurer les besoins de chauffage, de refroidissement et d’éclairage d’un bâtiment par rapport à sa position géographique en France.

Les matériaux comme le bois sont privilégiés dans la RE 2020, car ils stockent le CO2 dans leurs fibres. Photo Picbleu.

 isolation-ecologique-toit-charpente-bois.png

La rénovation est-elle impactée ? 

Les autres logements sont-ils concernés ? 

L'évolution de la réglementation

Dans le futur, le seuil maximal d’émission sera abaissé :

  • de 15% par rapport aux normes actuelles d’ici 2024,
  • de 25% à l’horizon 2027
  • entre 30 et 40% d’ici à 2030.

Le gaz est-il interdit dans le neuf 

  • Avec la RE 2020 comme pour les autres énergies une nouvelle exigence porte sur les émissions de gaz à effet de serre liées à l’énergie consommée dans le bâtiment.
  • Les logements neufs chauffés exclusivement au gaz sont exclus, mais le gaz n’est pas interdit dans les logements neufs.
  • Il existe des générateurs de calories hybrides qui couplent une pompe à chaleur avec une chaudière gaz THPE (Très Haute Performance Energétique).
  • Ces solutions sont envisageables lorsqu'elles restent compatibles avec les exigences carbone imposées par la nouvelle réglementation. (Chaudières hybrides PAC/gaz). 

La RE 2020 favorise les matériaux biosourcés de construction et les isolants ainsi que les énergies renouvelables comme la solaire. Photo Picbleu

pose-panneaux-photovoltaiques-polycristallins.png

Bâtiment énergie passive-positive 

Le bilan énergétique de la maison RT 2012 BBC (Bâtiment Basse Consommation) doit être en moyenne inférieure à 50 kWh/m2 par an. Quelle est la différence entre un bâtiment à énergie passive ou à énergie positive ?

Le bâtiment à énergie passive

Il génère autant d’énergie qu’il en consomme pour assurer son fonctionnement et le confort de ses occupants. La consommation est de moins de 15 kWh/m²/an pour le chauffage.

Le bâtiment à énergie positive

Appelé également BEPOS, il génère plus d’énergie qu’il n’en consomme pour ses besoins. L’excédent d'électricité produite par des panneaux solaires photovoltaïques est injecté sur le réseau électrique local. le bilan énergétique est inférieur à 0 kWh/m2 par an (Énergie niveau 4). 

Le soleil énergie vertueuse par excellence

L'utilisation de la chaleur radiative du soleil grâce au solaire thermique doit être privilégiée.

Pour les exigences RE 2020, concernant la contribution de l’énergie électrique produite par des panneaux photovoltaïques en autoconsommation, seule la partie autoconsommée sera prise en compte. Ce qui signifie que l’électricité d’origine photovoltaïque exportée ne comptera pas. Toutefois, la contribution de l’autoconsommation n’étant pas plafonnée, elle ouvre la voie au développement du stockage par batterie de l’électricité photovoltaïque en construction neuve. 

Bienvenue chez Picbleu
Bienvenue chez Picbleu
Vous cherchez des informations sur des solutions logiques simples fiables et surtout qui sont dans votre intérêt ? Appelez au 05 64 11 52 84
Je m'informe
En savoir plus

Donnez-nous votre avis
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.