Energie

Additif pour gaz naturel sécurité installation de gaz propane

Date de création :

Tous les gaz combustibles gaz naturel et gaz propane possèdent une odeur caractéristique par l'adjonction d'un produit chimique (mercaptan généralement) qui permet de les détecter même à faible concentration dans l’air.

  1. Les 2 types de gaz combustibles
  2. L'explosibilité du gaz de chauffage
  3. Pourquoi ajouter un additif au gaz naturel ?
  4. Pourquoi ajouter un additif au gaz propane ?

Les 2 types de gaz combustibles 

Ces deux gaz sont normalement inodores. Les gaz combustibles gaz naturel et gaz propane ainsi additivés possèdent une odeur caractéristique qui permettent de les détecter même à faible concentration dans l’air. Une simple fuite est ainsi facilement repérable grâce à leur odeur forte.

Pour une question de sécurité des produits d'origine pétrolière particulièrement malodorants sont additivés au deux types de gaz :

L'explosibilité du gaz de chauffage 

La limite inférieure d'explosion LIE est l'une des caractéristiques des gaz de chauffage particulièrement explosifs qui demandent donc un respect des règles de sécurité.

Pourquoi ajouter un additif au gaz naturel ? 

Tous les gaz deviennent explosifs dès lors que leur mélange dans l’air atteint une certaine concentration appelée L.I.E : Limite Inférieure d’Explosion.

  • Le Méthane (le gaz naturel) devient fortement explosif lorsqu’il se mélange à l’air ambiant dans une proportion de 5 à 15%.

 

Pourquoi ajouter un additif au gaz propane ? 

La limite inférieure d'explosion LIE pour les GPL est plus basse :

  • Le Butane : concentration entre 1,8 % et 8,8 %.
  • Le Propane : concentration entre 2,4 % et 9,3 %.

 

Le méthanéthiol est injecté dans le réseau de distribution de gaz naturel au niveau du compteur principal situé à l'extérieur des centres de distribution urbains.

Station de distribution de gaz naturel. Doc Acqualys

  • Les additifs : Le tétrahydrothiophène pour détecter les fuites de gaz naturel

    Les distributeurs de méthane (gaz naturel) comme GDF Suez préfèrent ajouter un autre additif afin de détecter les fuites éventuelles de gaz naturel. Le tétrahydrothiophène ou THT un composé soufré cyclique est préféré à l'éthanétiol (mercaptan éthylique ou Sultan T) plus corrosif et qui dégrade les conduites de gaz.

     

    Certaines substances peuvent évoquer la même odeur que le tétrahydrothiophène, en effet, la décomposition de matières organiques produit des composés soufrés comportant du tétrahydrothiophène ou des molécules malodorantes de structure similaire.

  • L'éthanéthiol un additif pour le gaz méthane (gaz naturel)

    L'éthanéthiol appelé aussi mercaptan éthylique ou Sultan T. est additivé pour le gaz propane. L'éthanéthiol appelé aussi mercaptan éthylique ou Sultan T. est rajouté au gaz méthane (gaz naturel), incolore et inodore.

     

    Ces mercaptans sont des sulfures ou des disulfures, comme le sulfure de diméthyle, (CH3)2 S, ou le disulfure de diméthyle, H3C-S-S-CH3, qui rappellent l'odeur du chou fermenté et sont perceptibles à des teneurs très faibles. D'après les spécialistes il n'y aurait aucun risque quant à la présence de ces mercaptans en raison de doses très faibles. 

  • Le méthanéthiol, un produit inflammable

    Le méthanéthiol est un produit chimique additivant pour détecter les fuites de gaz extrêmement inflammable.

     

    Le méthanéthiol est nocif à hautes concentrations par inhalation il provoque des maux de tête, des nausées, une irritation du système respiratoire des dermatoses et affecte le système nerveux central. Le méthanéthiol est toxique pour les organismes aquatiques et dangereux dans l'eau potable.

     

    Le méthanéthiol plus dense et plus lourd que l'air, s'accumule dans les points bas et endroits confinés.