Arnaque sur salon pour l'installation pompe à chaleur

Dernière modification :

Les foires et salons sont l'occasion pour des sociétés peu scrupuleuses de vendre des solutions chères et souvent pas adaptées. Ces ventes opérées sur de jolis stands proposent des appareils qui n'ont rien de magique.

Les vendeurs de rêve, de chaudrons à bois qui devaient chauffer une maison en faisant un feu d'enfer ont disparu après avoir sévi pendant quelques années.

Actuellement, les vendeurs d'infrarouges longs, biotique, de panneaux solaires en auto consommé, d'isolation bas de gamme à prix attractif sévissent. Attention à bien réfléchir et à demander au moins 2 devis !

Les-arnaques-sur-les-foires-et-salons-habitat-Picbleu.jpg

 

Sommaire

 

Les « nouvelles » technologies

On réinvente la roue. L'abandon des convecteurs type « grilles pains » semblait définitivement confirmé et ces types d'appareils à effet joule abandonnés, mais les vendeurs de chauffage électrique refont leur apparition et réinventent la roue en changeant simplement les mots ou le vocabulaire.

Ainsi, le chauffage électrique à effet joule devient le chauffage à infrarouges longs, le chauffage biotique, et le chauffage à cuivre à quartz refait son apparition.

Attention aux bons de commande, devis et contrats signés sur des salons et des foires qui engagent immédiatement les clients, sans possibilité de rétractation. 

Salon et foires de l'habitat documentation Picbleu

 

2. Bon de commande 

Certains documents vous engagent immédiatement

Les bons de commande, devis et contrats signés sur des salons et des foires engagent immédiatement les clients, sans possibilité de faire jouer les 14 jours pour la rétractation de la loi Hamon. 

Nous recevons régulièrement des appels de personnes qui se sont laissées porter par de beaux discours sur un joli stand et qui ont payé très cher un matériel souvent médiocre.

 

3. Mme et Mr Pigeon 

L'histoire (réelle) de Mme et Mr Pigeon

Certaines techniques sont bien rodées. Voici la dernière qui s'est passée sur un salon de l'habitat.

Après avoir été attirés par un joli stand vantant les vertus des énergies renouvelables, monsieur et madame Pigeon sont accueillis par un vendeur qui fait connaissance et décrit les produits qu'il vend. Il fait appel quelques minutes plus tard à un technicien qui explique et démontre qu'une installation de chauffage au fioul domestique avec des radiateurs est dépassée et qu'il est bien préférable de mettre une pompe à chaleur et un chauffe-eau thermodynamique.

La pompe à chaleur : un générateur de chaleur presque magique

La pompe à chaleur présentée comme un appareil pas magique, mais presque, récupère des calories gratuitement partout dans l'air. Le technicien vendeur oublie toutefois de préciser que cet appareil fonctionne à l'électricité et qu'il doit être placé dans des locaux parfaitement isolés. Il oublie de penser que la maison est située en montagne à 900 mètres d'altitude.

Il explique oralement que la consommation sera de 300 euros par an pour une maison ancienne qui dépensait 1500 litres de fioul par an. Un devis est établi pour un montant élevé, car il s'agit de remplacer l'installation de chauffage existant par un appareil air/air soufflant, le type même de pompe à chaleur qui a été énormément posée en France avant que le crédit d'impôt soit stoppé sur ce type de matériel aux performances médiocres. Le chauffage ou le refroidissement s'effectue par un flux d'air qui brasse également les poussières et polluants. D'un point de vue de la qualité de chauffage, le confort est médiocre, car la sensation de froid apparait dès l'arrêt de l'appareil. Les chauffages par vecteur à eau chaude (radiateurs ou plancher chauffant sont sans comparaison).

Un COP plutôt optimiste annoncé pour la pompe à chaleur 

Rien n'est plus variable que l'air et que le COP annoncé par les fabricants de pompes à chaleur, cela rappelle étrangement l'écart entre les consommations annoncées par les constructeurs automobiles et la réalité.

Le ballon thermodynamique proposé est l’exemple même du lobbying électrique. Les moteurs de calcul des bureaux d’études favorisent ce type d’appareil électrique porté par la puissance d’EDF au détriment du solaire qui ne coûte rien en énergie, mais qui ne rapporte pas de taxes.

N.B. Il est d'ailleurs bien plus préférable d’opter pour des panneaux solaires thermiques beaucoup plus vertueux et économiques dans la durée. Le solaire est une énergie abondante, gratuite, sans taxes, disponible partout, sans TVA, sans spéculateur et dont les panneaux sont constitués de matières très facilement recyclables malgré tout ce qui se dit dans les médias.

Le directeur commercial intervient et offre généreusement 20% supplémentaires

Le « directeur » intervient et offre même une remise de 20 %, mais avec en contre-partie l'obligation pendant quelques mois, de poser un panneau publicitaire sur la clôture et de servir d'ambassadeur auprès de connaissances. Un bon de commande d'un montant de 25000 € est signé avec un chèque d'acompte de 20 % avec la mention manuscrite, « accord de la direction ».

Un « chauffage réversible » ou split système de ce type s'achète à 1500 € dans toutes les grandes surfaces de bricolage.

Les premiers doutes

Monsieur et madame Pigeon, après avoir quitté le stand, attendent à la porte du salon un autre couple de clients qui était assis sur une autre table et qui signait lui aussi un accord. Après discussion, ils apprennent que l'acompte versé n'était que de 10 %. Ils comparent les documents et constatent qu'il existe un encadré indiquant clairement « le consommateur ne bénéficie pas d'un droit de rétractation pour un achat effectué dans une foire ou un salon ».

Le lendemain, monsieur et madame Pigeon reçoivent la visite d'un autre technicien chargé de vérifier l'adéquation de l'offre au bâtiment et chargé de faire signer un autre document pour un crédit différé de 180 jours.

Une autre partie peu claire. Ils refusent de signer un autre document et s'adressent à leur banque. Le conseiller leur déconseille de faire opposition à leur chèque, car la société prestataire de service peut porter plainte et les obliger à installer la pompe à chaleur et le chauffe-eau thermodynamique.

L'affaire est portée devant une association de consommateurs

Une malheureuse affaire qui est entre les mains de l'association de consommateurs Que Choisir habituée à ce genre de mauvaises pratiques.

Faites donc appel aux vrais professionnels qui ont l'expérience et les compétences avec les « mains dans le cambouis ».

Ce sont les chauffagistes plombiers, les architectes, les bureaux d'études. Ces professionnelles qualifiées permettent de faire le bon choix sans se tromper.

Le détail

Un détail qui a son importance : le réseau de gaz naturel passe devant le portail de Monsieur et madame Pigeon.

Fiez-vous à une entreprise RGE

4. Conseils Picbleu 

Conseil : ne mettre un chauffage que dans des locaux parfaitement isolés.

L'erreur est de penser qu'en mettant une chaudière à condensation hybride ou une pompe à chaleur dans un logement ancien, l'efficience du matériel compensera la faiblesse de l'isolation et des déperditions du logement.

Ces appareils n'ont rien de magique et les vendeurs de rêve, de chaudrons à bois qui devaient chauffer une maison en faisant un feu d'enfer ont disparu après avoir sévi pendant quelques années.

Commentaires
Cet article a été commenté 2 fois.
Signature d'un bon de commande pour une pompe à chaleur sur un salon
Suite à un achat sur un salon, j'ai signé un bon de commande pour une pompe à chaleur, mais après 2 heures d'entretien on s'est laissé convaincre surtout par lassitude. Après réflexion, la dépense est trop élevée même si un crédit a été proposé. Après appel pour tenter d'annuler, l'entreprise ******* peut elle m'obliger de faire les travaux , le vendeur me menace d'encaisser le cheque d'acompte si je donne pas suite .A t'il le droit. Cordialement
Il n'est pas possible de chiffrer l’installation sur un salon sans s'assurer de la faisabilité
Un autre cas cette année s'est présenté avec un couple qui a signé un bon de commande avec un chèque de 2500 € sur un salon. Il a obtenu gain de cause, car sur le bon de commande figurait la mention « sous réserve de la pré-visite ». Il n'est pas possible de chiffrer l’installation sur un salon sans s'assurer de la faisabilité. La vente a été annulée. En général, le montant proposé par ses exposants au modus operandi bien rodé est toujours élevé et au vu de votre situation, cela ne devrait pas poser de problèmes avec un courrier recommandé adressé à la société récalcitrante. Un courriel explicatif vous a été adressé afin que vous puissiez vous adresser à l’association de consommateurs qui aura un rôle dissuasif.
Commenter cette page