Auer fabricant Français de chauffage chaudière Pulsatoire

Dernière modification :

Le principe de la chaudière Gaz Pulsatoire AUER introduit une véritable révolution technologique : au lieu d’un brûleur ouvert, une chambre de combustion dont la forme est spécialement étudiée débouche sur un réseau de tubes en spirale qui permettent un échange thermique optimum avec le fluide. 

 

 

1. Présentation de la société française Auer 

AUER est depuis 1892, date de création de l'entreprise, à la pointe de la recherche et de l’innovation pour proposer une variété importante de solutions de chauffage et d’eau chaude sanitaire multi-énergies (gaz, fioul, énergies renouvelables) pour l’installation domestique, collective et tertiaire.  Cette concentration unique de tous ces métiers fait valoir le savoir-faire français sur son site industriel situé en Picardie. AUER privilégie une approche écologique et ses produits répondent aux exigences de la réglementation thermique 2012. Auer possède la puissance industrielle et la force d’innovation d’un groupe français dont les produits sont conçus, développés et fabriqués dans ses six usines situées sur le sol national.

 

Société Auer fabricant chauffage

 

2. Principe révolutionnaire de la Pulsatoire Auer 

Le mélange air-gaz est introduit dans la chambre de combustion déclenchant une micro-combustion. Les gaz de combustion s’échappent par le faisceau de tubes de l’échangeur créant ainsi une dépression qui entraîne à l'infini l’arrivée du mélange air-gaz. Dans les tubes de l’échangeur, la veine gazeuse avance par saccades. Après chaque combustion, elle avance puis recule légèrement en se refroidissant pour avancer à nouveau, poussée par les gaz de combustion suivants. Au lieu d’un écoulement laminaire, la Pulsatoire génère un écoulement turbulent, gage d’un excellent échange thermique. 115 micro-combustions par seconde permettent aux gaz de libérer leurs calories dans 18 tubes, ainsi plus de 2 000 cellules d’échange par seconde pour la Pulsatoire 20 et 4 000 cellules dans 36 tubes pour la Pulsatoire 40, transmettent au fluide de chauffage (l'eau) la quasi-totalité de l’énergie des gaz. Cette très haute performance de l’échange est confirmée par la température résiduelle des gaz, à la sortie, ils sont de moins de 50 °C. Ils seront évacués par un simple tube de PVC.

Logo made in france Portail habitat Picbleu

 

 

3. Auer : un principe breveté depuis plusieurs décennies 

 

La chaudière Pulsatoire a été conçue et développée à partir de brevets d'Elf Aquitaine et Turboplus avec l'aide de l'ADEME dans le centre Auer-Gianola de Feuquières en Vimeu (80).

Beaucoup d'anciens chauffagistes ont vu la présentation vidéo de cette chaudière effectuée dans les années 1980 avec l'enthousiasme que l'on connait de Michel Chevalet. Le principe de cette chaudière existe depuis plusieurs décennies.

 

4. L'originalité de la chaudière Auer Pulsatoire  

une chambre de combustion noyée dans l'eau

 

L'originalité de la chaudière Pulsatoire réside dans sa chambre de combustion entièrement immergée dans l'eau ainsi toute l'énergie consommée est transformée en chaleur et transmise directement à l'eau du chauffage. La chaudière Pulsatoire consomme environ 20 % de moins qu'une chaudière à haut rendement classique, ses pertes thermiques sont 3 à 6 fois inférieures, de plus, son fonctionnement auto-entretenu permet d'économiser l'électricité dont le prix va augmenter sensiblement pendant les prochaines années.

 

La chaudière Pulsatoire consomme 4 fois moins d'électricité qu'une chaudière classique (Source Auer)

 

Chaudière Pulsatoire Auer Portail habitat Picbleu

 

5. Le principe de micro-combustion de la Pulsatoire 

 

Les chaudières à gaz classiques rejettent des fumées polluantes dans l'atmosphère et 20 % de l'énergie consommée est perdue dans les gaz de combustion. Une pellicule de gaz adhère sur les parois des conduits de fumée et freine les échanges, car elle agit comme isolant thermique. La solution retenue par Auer-Gianola est de briser cette pellicule en remplaçant l'écoulement laminaire par un écoulement turbulent grâce à l'emploi d'un brûleur qui occasionne une succession de micro-combustions à la différence des brûleurs classiques qui fonctionnent en mode combustion continue. L'entretien et l'installation de cette chaudière sont facilités contrairement aux chaudières classiques (conduits de cheminées, tubage…).

 

Au lieu d'utiliser un brûleur ouvert, une chambre de combustion débouchant sur un réseau de tubes en spirale facilitant les échanges thermiques avec le fluide est utilisée. Dans la chambre de combustion, un clapet introduit un mélange air-gaz. Une bougie déclenche l'allumage. L'enceinte étant ouverte, une micro-combustion se produit. Les gaz de combustion s'échappent par le faisceau de tubes de l'échangeur et créent une dépression qui entraîne à nouveau l'arrivée d'un nouveau mélange air-gaz. Ce cycle recommence sans fin, la forme de la chambre de combustion et du faisceau de tubes constitue une cavité résonnante et vibrante en auto-allumages à 115 combustions par seconde.

 

Le mélange air-gaz est introduit dans la chambre de combustion (admission des gaz) déclenchant une micro-combustion (chambre de combustion). Les gaz de combustion s’échappent par le faisceau de tubes de l’échangeur (torsades turbulatrices) créant ainsi un vide qui entraîne à nouveau l’arrivée du mélange air-gaz. Ce cycle se répète à l’infini.

Coupe de la chaudière Pulsatoire Auer Schéma Portail habitat Picbleu

 

6. Un cycle continu de 115 micro-combustions/seconde 

 

Les gaz brûlés transmettent leurs calories dans 18 tubes et ce sont plus de 2000 cellules d'échange par seconde pour la chaudière de 20 kW ou 4000 pour la chaudière de 40 kW qui transmettent au fluide de chauffage la totalité de l'énergie des gaz qui s'évacuent, en sortie, à moins de 50°C. La Pulsatoire génère alors un écoulement turbulent lui permettant d'avoir un rendement supérieur à 109 % sur P.C.I. (sur 111 possibles).

 

Ce qui est important pour une chaudière Auer pulsatoire, c'est de bien respecter les prescriptions du constructeur et installer des liaisons souples à isolant acoustique à haut rendement (photo ci-dessus) pour éviter les bruits parasites.

Manchon Auer Portail habitat Picbleu

 

7. Conseils pour optimiser la pose de la chaudière Auer 

 

  •  Utiliser les flexibles en EPDM livrés avec la chaudière pour éviter les transmissions de vibration.
  •  Réaliser une alimentation en air comburant directement raccordée sur l'extérieur (prévu sur la chaudière pulsatoire).
  •  Adjoindre dans l'eau du circuit de chauffage un produit additivant permettant une réduction de la nuisance sonore ainsi qu'une action anti-corrosion et anti-tartre.
  •  Pour l'évacuation des condensats, la sortie PVC est raccordée par un soufflet caoutchouc, le diamètre du PVC allant à l'extérieur doit être de 40 mm pour une Pulsatoire de 20 kW ou 63 mm pour une chaudière Pulsatoire de 32 kW.
  •  Poser la chaudière Pulsatoire sur un socle isophonique (type tapis caoutchouc lourd que l'on trouve chez les grossistes type automobile ou industrie)
  •  Respecter et régler scrupuleusement les paramètres de réglages fournis par Auer, pression du gaz, etc.

 

8. Les avantages de la chaudière Pulsatoire Auer 

  •  Plus respectueuse de l'environnement : elle produit près de 36 % de CO2 de moins qu’une chaudière à haut rendement
  •  Économique en période hivernale de pic de consommation : 4 fois moins de consommation électrique
  •  Régulation électronique optimisant les économies d’énergies tout en garantissant le meilleur confort
  •  Le raccordement des gaz brûlés se fait sur un tube de PVC facilitant le temps de main d'oeuvre
  •  Sa puissance lui permet d'être performant : 200 litres d’eau chauffés en 20 minutes
  •  Grâce à son échangeur autonettoyant, son rendement important est assuré à vie
  •  Son principe de fonctionnement simple lui procure une excellente fiabilité
  •  Évacuations multidirectionnelles

 

9. Les inconvénients de la chaudière Pulsatoire Auer 

  •  Des vibrations occasionnées lors du fonctionnement pouvant provoquer des sifflements ainsi qu'une diffusion de ce bruit par les canalisations
  •  Il faut éviter de la placer comme beaucoup d'autres chaudières à proximité d'une chambre et idéalement la placer dans un cellier, une buanderie ou un garage. 
  •  Le niveau acoustique engendré dans une pièce de vie attenante ne doit pas dépasser 35 dB (A)
  •  L’installation doit être soignée et parfaitement maîtrisée par un poseur expérimenté
  •  Le prix de la chaudière (justifié par sa technicité) 

 

Que choisir
Que choisir
Bois ? Granulés de bois ? Fioul ? Gaz ? Pompe à chaleur ?
Je m'informe
Sans Engagement

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page