Avantages et inconvénients des chaudières au bois déchiqueté

Date de mise à jour : 23/04/2021

Le bois déchiqueté est l'énergie la moins chère. Son installation le destine à des bâtiments importants en raison de la taille du stockage. L’investissement avec des chaudières et appareils performants est encore coûteux et offre un retour sur investissement relativement long surtout si la maison est isolée.

  1. Emissions de NOx, CO2, Particules
  2. Précautions pour le bois déchiqueté
  3. Coût d'exploitation bois déchiqueté
  4. Avantages et inconvénients du bois

Bois déchiqueté de chauffage pour les chaudières habitat Photo Picbleu.jpg

Emissions de NOx, CO2, Particules

Comparatif des émissions de NOx, CO2, Particules. Il n'existe pas d'énergie parfaite. Ni les fabricants, ni les énergéticiens, ni les vendeurs ne possèdent la source d'énergie ou la technique idéale « écologique ».

Que cette énergie soit proposée :

  •  par une pompe à chaleur (avec les nombreux rejets très polluants des centrales nucléaires disséminées sur le territoire français).
  •  par la filière bois qui émet beaucoup de particules et de produits de combustion dans l'atmosphère (production/transport/combustion).
  •  par le gaz naturel qui émet également des produits de combustion, mais sans particules fines (voir tableau ci-dessus. Source association Suisse gazière).

Le soleil est la seule énergie vertueuse

L'énergie solaire peut venir en complément du bois énergie. Rappelons que la seule énergie abondante, disponible en tous lieux, gratuite, sans taxes, sans TVA, sans spéculateurs est amenée par le soleil.

Chaque seconde 700 tonnes d’hydrogène sont transformées en hélium libérant une quantité colossale de chaleur, il va brûler le reste de son hydrogène pendant encore au moins 5 milliards d'années, mais il finira sa vie par manque d'hydrogène et son noyau finalement constitué uniquement d'hélium se contractera en cédant à la force de gravité. Les terriens disposent d’une gigantesque centrale thermonucléaire d’une puissance phénoménale de 110 trillions de kW/h fournissant en 1 seconde la totalité de l’énergie qui serait nécessaire pour assurer tous les besoins actuels de l’humanité pendant 14 mois. Choisir un panneau solaire photovoltaïque ou thermique.

Précautions pour le bois déchiqueté

Quelles sont les précautions à prendre pour le bois déchiqueté ? Le taux de poussière ne dépasse pas 5 % de la masse totale du bois. Le taux de moisissures est à surveiller attentivement, car certaines sont nocives pour la santé, il est donc impératif de porter un masque pour la manipulation du bois déchiqueté.

Coût d'exploitation des appareils à bois 

Pour calculer approximativement la consommation annuelle d’une chaufferie bien dimensionnée avec un climat tempéré moyen, il suffit de diviser par deux la puissance en kW de la chaudière et on obtient le nombre de tonnes consommées par saison de chauffage. Exemple : chaufferie de 20 kW = 10 tonnes de plaquettes de 20 à 30 % d’humidité par an = 40 m3 environ de châtaignier par an.

Pour une maison de 150 m2 habitables il faut compter environ 15 m3 de plaquettes à 22 € plus 50 € de frais de livraison (dans un rayon restreint) soit environ 380 €. Environ 65 euros la tonne. 

N. B. : Dans le tableau, les émissions de C02 intègrent l'activité de l'ensemble de la filière : production, abattage, transformation, transport, etc. 

Tableau d’équivalences moyennes pour 15000 kW/heures de chaleur fournie *
Type de combustible Quantité nécessaire Coût annuel Émission de CO2
Granulés 3.3 tonnes 440 € 500 kg
Plaquettes sèches 15 m3 330 € 500 kg
Bûches de bois 11 stères 440 € 600 kg
Fioul domestique 1500 litres 1500 € 7000 kg
* Besoins annuels moyens d'une maison actuelle de 150 m²

 



Ci-dessous, une chaudière à bois déchiqueté Sommerauer une marque de haute qualité. 

Sommerauer chaudiere GF services.jpg

Avantages et inconvénients du bois

Avantages :

  • Le bois déchiqueté possède un taux d’humidité très faible, inférieur à 10 %.
  • Sa combustion, la production de chaleur, ses rendements (de 80 à 95 %). L’avantage de ce combustible qui est fractionné, brûle complètement et permet une automatisation poussée et programmable : une vis sans fin approvisionne le brûleur en puisant le bois déchiqueté directement dans un silo.
  • Le bois déchiqueté est issu du bois, énergie par essence renouvelable.
  • Son caractère très énergétique démontre tout l’intérêt de ce produit.
  • Son taux de cendres passe quant à lui sous la barre des 1 %. Le pouvoir calorifique du bois déchiqueté est égal à 5 kWh/kg.
  • Le bois déchiqueté permet un approvisionnement automatique de la chaudière à bois. Ils permettent ainsi une automatisation poussée et garantissent un excellent rendement de la chaudière.
  • Le bois déchiqueté est fabriqué à partir de déchets de bois simplement broyés, sans agent de liaison ni additifs.
  • La filière bois énergie développe l'économie de proximité par les emplois qu'ils induisent  sur l'ensemble de la chaîne (par exemple : la gestion de la forêt, la production, la récolte, la logistique). Elle est créatrice d'emplois locaux.
  • C’est une énergie programmable, car le bois énergie permet de régler le chauffage et de programmer la température.
  • Si le matériel utilisé est conforme aux normes environnementales strictes (EPA), le rendement énergétique (85 à 90 %) sera optimum et la combustion s’effectuera idéalement sans fumées.
  • Les appareils à bois bénéficient de primes MaprimRénov 

 

Inconvénients :

  • Il existe de nombreuses aides financières d'un montant élevé sur les appareils à bois : les fabricants de chaudières en tiennent compte dans leurs tarifs. La faible diffusion des chaudières à bois déchiqueté explique également leur prix.
  • La filière de distribution se heurte aux réticences de la filière traditionnelle bois énergie. Vérifiez la disponibilité du bois déchiqueté à proximité de votre logement.
  • L’investissement avec des chaudières et appareils performants est encore coûteux et offre un retour sur investissement relativement long surtout si la maison est isolée.
  • Il faut posséder suffisamment de place et d’espace pour pouvoir installer la chaudière, le système de transport (vis sans fin), le silo de stockage et permettre à un véhicule d’effectuer le chargement.
  • Un m3 de bois déchiqueté (châtaigner à 20 à 30 % d'humidité) équivaut à 80 à 100 litres de fioul.
  • La fragilité de ce combustible est supérieure à celle des bûches de bois (apport d'humidité et vieillissement).
  • Il faut éviter tout stockage prolongé et tout transport en lieu humide.
  • Les appareils fonctionnant au bois fonctionnent avec un moteur électrique.
  • Le bois déchiqueté oblige à stocker ce combustible (nécessité de posséder de la place pour le stockage). Il est délicat de trouver du bois déchiqueté bien sec ou de pouvoir le laisser sécher dans un endroit à l’abri de la pluie dans un silo.

Besoin d'aide ?
Besoin d'aide ?
J'évite les frais cachés et je profite des conseils efficaces de Picbleu pour réduire mes factures
Je m'informe
Sans Engagement

Donnez-nous votre avis
Cet article a été commenté 4 fois.
Il n'y a pas de fumées sans feu ni rejets ni personnes qui nient voir la fumée
REPONSE Pour répondre à votre question, de nombreux ouvrages font référence à la pollution due aux rejets des centrales nucléaires en voici quelques-uns. SITES INTERNETS fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_nucl%C3%A9aire www.sdn-berry-giennois-puisaye.fr/news/rejets-dune-centrale-nucleaire-etude-de-lacro/ sfrp.asso.fr/medias/sfrp/documents/ST7-Hartmann.pdf reporterre.net/En-ete-les-rejets-des-centrales-nucleaires-detraquent-les-cours-d-eau www.sortirdunucleaire.org/Le-nucleaire-et-l-eau-1214 www.sortirdunucleaire.org/rejets-centrales-nucleaires www.partagedeseaux.info/Le-nucleaire-et-l-eau www.ouest-france.fr/environnement/nucleaire/nucleaire-un-livre-met-mal-la-surete-des-centrales-edf-contre-attaque-5547104 BIBLIOGRAPHIE D. Hubert, Risque de cancer à proximité d'installations nucléaires : études épidémiologiques Niquet, Mouchet et Saut, Les centres nucléaires et le public : communication, information [archive], Radioprotection, Vol. 39, no 4, [PDF], p. 475 Jaime Semprun, La Nucléarisation du monde, Éd. Gérard Lebovici, 1986 (ISBN 2-85184-172-6) Arnaud Michon, Le Sens du vent : Notes sur la nucléarisation de la France au temps des illusions renouvelables, éditions de l'Encyclopédie des Nuisances, 2010 (ISBN 2910386368) Claude Dubout, Je suis décontamineur dans le nucléaire, éditions Paulo-Ramand. Dominique Florence, Philippe Hartmann : Les rejets radioactifs des centrales nucléaires et leur impact radiologique, journées SFRP « L'évaluation et la surveillance des rejets radioactifs des installations nucléaires », 13-14 novembre 2002, Strasbourg (France). Fournier-Bidoz, Garnier-Laplace (Étude bibliographique sur les échanges entre l’eau, les matières en suspension et les sédiments des principaux radionucléides rejetés par les centrales nucléaires). Rapport 94/073 . IPSN, SERE, 1994, Cadarache Christelle Adam. Cinétiques de transfert le long d’une chaîne trophique d’eau douce des principaux radionucléides rejetés par les centrales nucléaires en fonctionnement normal. (137Cs, 60Co, 110mAg, 54Mn). Application au site de Civaux sur la Vienne (thèse de doctorat), Université de Provence Aix-Marseille I, 1997 Hubert Reeves et Frédéric Lenoir, Mal de Terre, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Science Ouverte », 2005. ACTUALITE Il y a quelques années, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, l'objectif était de ramener la part du nucléaire dans le mix électrique de 75% à 50% à l'horizon 2025. (« 2025-2030 », selon le conseiller énergie de l'ancien président de la République). Aujourd'hui, les pouvoirs publics veulent construire 6 réacteurs nucléaires de plus : la raison l'énergie décarbonée. Ainsi, de nombreuses personnes soit payées soit "acteurs" en activité ou à la retraite vantent les mérites des énergies décarbonées dont le bois également largement valorisé ferait partie certainement pour diminuer les forêts primaires restant en Europe. www.picbleu.fr/page/les-arbres-nos-forets-ont-plus-valeur-vivants-que-morts Toutes les études financées par EDF montrent qu'aucun lien entre leucémie et centrales nucléaires n'est établi. Heureusement, nous voila rassurés. Actuellement, des "études", des sites et des individus indiquent même que le nucléaire n'est pas dangereux. Ainsi Arnaud de Montebourg dans une vidéo que l'on trouve facilement sur internet indique même " Tchernobyl zéro mort Fukushima zéro mort" www.huffingtonpost.fr/entry/tchernobyl-zero-mort-derriere-la-bourde-de-montebourg-la-difficulte-de-mesurer-les-morts-du-nucleaire_fr_6075eb41e4b01e30423770dd twitter.com/Qofficiel/status/1386742453147996169 Le but : nier certaines réalités en mettant le doute et la suspicion
Réponse à votre message du 22/04..
Je vous demandais seulement pourquoi vous évoquez des " rejets polluants" des centrales nucléaires.. Vous me répondez en parlant de grandes quantités d'eau, alors que vous savez très bien que cette eau retourne in fine au milieu où elle a été prélevée. Avez vous des exemples concrets, avec des chiffres de rejets polluants émis par une centrale nucléaire ??
Tant mieux on peut respirer grâce au nucléaire !
Comme beaucoup, vous lisez sur ce site des articles sur les caractéristiques du programme nucléaire français dont les réacteurs font appel à de très grandes quantités d'eau. www.picbleu.fr/page/co2-dioxyde-carbone-doit-etre-considere-comme-polluant De nombreux articles sur différents médias font état du caractère vertueux de l'atome qui si l'on fait abstraction de l'extraction de l'uranium, de son enrichissement et du stockage des matières irradiées n'est pas émetteur de CO2. Certains indiquent même concernant les centrales atomiques, je cite : « le nucléaire n'est pas dangereux ». Tant mieux on peut respirer ! Les pros mettent en avant les études menées avec grand sérieux par les scientifiques et prouvent même que le glyphosate, les antennes de télécommunication ainsi que beaucoup de produits usuels comme le PVC n'ont que peu d'incidence sur la santé ni sur l'environnement. Tant mieux ! Continuons comme avant : le monde n'offre-t-il pas une croissance infinie qui permet aux 7.4 milliards d'humains de vivre sans contraintes comme par le passé où 1.9 milliard d'humains en 1900 peuplaient la planète. Bientôt 12 milliards ?
Question aux rejets très polluants des centrales nucléaires
Votre remarque relative aux rejets très polluants des centrales nucléaires m'inquiète beaucoup à ce propos. Pouvez vous nous en dire plus à ce sujet ? Merci.