Eco-rénovation

Avis MaPrimeRénov’ barèmes aides rénovation énergétique logement

Date de mise à jour : 01/12/2020
Temps de lecture : 11 minutes

Avis sur l'éco prime écologique pour les travaux d'amélioration de l'habitat appelée MaPrimeRénov’ 2021. Cette aide financière est versée à l’ensemble des propriétaires occupants tous éligibles qu'ils payent des impôts ou pas. Dans le cadre du plan de relance, des primes exceptionnelles permettent également de bonifier les travaux de rénovation énergétique et thermique des logements.

  1. Qu'est-ce que le dispositif MaprimRénov' ?
  2. MaPrimeRénov’ aide tous les propriétaires
  3. Les enjeux du bâtiment sont très nombreux
  4. MaPrimeRénov’ attire les éco délinquants 
  5. Avis sur le dispositif d'aides MaPrimeRénov’ 
  6. Demande de subvention : 1er janvier 2021
  7. Grilles des aides financières MaPrimeRénov’ 

MaPrimeRénov.gouv

  • Qui y a droit ? : Tout le monde.
  • Qui l'attribue ? : l'ANAH (Agence Nationale de l'Amélioration de l'Habitat).
  • À  quoi sert MaprimRénov' ? : à isoler et changer de système de chauffage ou d'équipements pour économiser l'énergie.

Le dispositif MaprimRénov' donne seulement 100 euros + 79 euros de CEE par fenêtre pour un ménage précaire et zéro euro + 39 euros de CEE pour un ménage qui paye des impôts !

Remplacer-les-fenêtres-et-bénéficier-d'aide-Doc-Picbleu.png

Qu'est-ce que le dispositif MaprimRénov' ? 

L'ancien CITE (Crédit d’impôt pour la Transition Énergétique) a été remplacé par le dispositif « Ma prime Renov'» qui vise surtout les aides pour les ménages modestes. L’aide est désormais perçue en théorie au moment des travaux et non plus un an après. L’objectif de cette réforme était d’éviter une avance de frais aux foyers ayant de faibles revenus. Les ménages « aisés » ont perdu beaucoup de droits aux primes, il faut qu'ils restent motivés pour réaliser les travaux d'amélioration.

  • MaPrimeRénov remplace le crédit d'impôt CITE et peut se cumuler avec d’autres aides financières comme les CEE (Certificats d’économies d’énergie) versées par des obligés qui sont les énergéticiens (EDF, Engie, Total, etc.) ou les distributeurs d'énergie (Auchan, Carrefour, Intermarché, Leclerc, Leroy Merlin, etc.).
  • Le cumul de ces primes permet d’atteindre pour les ménages les plus modestes un niveau d’aide jusqu’à 90 % du coût total des travaux.

Dans une maison individuelle, les travaux de rénovation énergétique doivent permettre une baisse d'au moins 55% de la « consommation conventionnelle annuelle en énergie primaire, sans déduction de la production d'électricité auto-consommée ou exportée, sur les usages chauffage, refroidissement et production d'eau chaude sanitaire ».

MaPrimRénov réservée aux bâtiments de + de 2 ans

Les candidats à un logement neuf ne peuvent bénéficier de ces mesures que 2 ans après l'achèvement de la construction. Pour éviter de recourir à des aides, il est préférable dès la construction de choisir des équipements et matériaux durables. Espérons que pour la future réglementation les idées se traduiront en fait.

MaPrimeRénov’ aide tous les propriétaires 

Désormais tout le monde y a droit, mais pour ceux qui payent les impôts, la prime de 137 euros pour installer un chauffe-eau solaire pourtant le plus vertueux n'est pas très incitatif.

4 gestes permettent de percevoir des primes

L'ensemble de ces travaux accès surtout sur l'économie d'énergie ouvrent droit à des primes plus ou moins importantes suivant chaque ménage.

  • Changer son système de chauffage.
  • Faire isoler sa maison (murs, planchers, combles, fenêtres).
  • Installer une ventilation.
  • Bonus et rénovation globale.

MaprimRénov' a été étendue à tous les ménages depuis le 1er octobre 2020. 

Le logo MaprimRénov' est décliné en 4 thèmes : Changer mon système de chauffage. Faire isoler ma maison (murs, planchers, combles, fenêtres). Installer une ventilation. Bonus et rénovation globale.

ma-Prime-Rénov-aides-renovation-energetique-logement.png

Les enjeux du bâtiment sont très nombreux 

Très nombreux en effet

Extrait des idées évoquées par Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, lors des États généraux de la construction organisée par la FFB le 15 octobre 2020.

« Les enjeux du bâtiment sont très nombreux : ce sont les matériaux durables, biosourcés, le recours aux technologies numériques... c'est le fait de savoir ce que l'on fait sur site et hors site...Comment est-il possible de réinventer les processus de production ? Quelle qualité et quelle adaptabilité voulons-nous pour le logement ? ».

Des entreprises du CAC 40 à la tête des réformes

Le gouvernement a choisi d'établir son plan d’éradication des passoires thermiques en confiant la coordination d’une « task force » au leader mondial de l’isolation et du double vitrage. Il est dommage que des ONG et associations n'aient pas eu leur mot à dire. Source : article Emeline Cazi journal Le Monde

MaPrimeRénov’ attire les éco délinquants 

Les primes entraînent un autre problème : des délinquants en col blanc. Comment éviter les arnaques ?

  • L'autre difficulté est la présence d'écodélinquants attirés comme les mouches par l'appât du gain facile.
  • Ces entreprises qui fleurissent sur internet, déposent le bilan ou changent de nom laissent des victimes de travaux mal faits.

Quelques exemples d'arnaques

Ce sont des faits réels qui ont été donnés par des victimes parfois désemparées

  • Pompes à chaleur inadaptées au logement et à la région dont le coût d'exploitation revient au final plus cher que l'ancienne énergie.
  • Isolation 1 euro de combles perdus inefficace, mal réalisée (pas de respect des 10 obligations DTU 45.11) et avec un matériau 1er prix.
  • Isolation à 1 euro d'un plafond bas avec du polystyrène mal posé ou pire du film mince réfléchissant sans se préoccuper des ponts thermiques.
  • Isolation à 1 euro d'un plafond avec un isolant mince alu réfléchissant.
  • Isolation à 1 euro de murs extérieurs en collant simplement du polystyrène (souvent non adapté, car non respirant) sans finition par crépi.
  • Remplacement d'une chaudière au gaz naturel neuve par un chauffe-eau thermodynamique.
  • En augmentant la surface des combles perdus à isoler, le commercial dans l'offre globale fait croire qu'il déduit une prime supplémentaire pour le changement de volets (qui ne bénéficient d'aucune aide).
  • Pose de panneaux solaires photovoltaïques en faisant croire qu'ils permettront de chauffer la maison tout en bénéficiant de primes fictives, etc.
  • Signature d'un bon de commande plus crédit à la consommation pour 39 000 euros (Pompe à chaleur+chauffe-eau thermodynamique+ panneaux photovoltaïques d'une puissance de 3 kWc). 

Attention aux fraudes !

Les commerciaux qui viennent vous voir utilisent le pouvoir attractif des primes.

Le montant des primes

  • Attention à ne pas vous laisser aveugler uniquement par ces primes juste parce que le système de chauffage que l'on vous propose bénéficie d'une prime plus importante qu'un autre système qui serait pourtant plus adapté à votre logement, à votre région, à vos besoins et à vos habitudes.
  • Faites plutôt confiance à un artisan chauffagiste qui a pignon sur rue, possède de l'expérience et l'envie de bien travailler.

 

L'offre à 1 euro

  • Ne pas signer l'offre du premier venu, mais comparer plusieurs devis (même à 1 euro !).
  • Pour l'offre à 1 €, il faut qu'un devis détaillé soit fourni après visite du chantier avec fourniture d'un rapport de chantier.
  • Le démarchage téléphonique continue malgré les récentes dispositions législatives qui interdisent le démarchage au téléphone pour la rénovation énergétique (les sociétés se sont déplacées hors de France).
  • Ne donnez jamais à un inconnu sympathique au téléphone (qui vous fait croire qu'il est mandaté par le gouvernement ou EDF ou ENGIE) vos informations fiscales !
  • Faites venir une entreprise locale qui a pignon sur rue.

Les risques 

  • Les consommateurs peuvent perdre plusieurs dizaines de milliers d’euros en signant un bon de commande glissé dans un dossier. Parfois présenté en mensualités sous forme de crédit à la consommation.
  • La mauvaise utilisation des fonds publics dont le but est de réduire la facture énergétique et l'empreinte carbone consiste à utiliser de mauvais produits peu chers avec des sous-traitants peu qualifiés.
  • Les mécanismes incitatifs de primes mis en place par l’État sont ainsi captés par des entreprises malhonnêtes.
  • Les utilisateurs pensent avoir fait une bonne affaire en payant 1 euro, mais la qualité du travail et le matériau utilisé de mauvaise qualité n'aboutissent pas à un gain énergétique et une durabilité suffisante.
  • Les consommateurs de plus en plus informés par de mauvaises pratiques perdent toute confiance et jugent tous les artisans comme malhonnêtes.
  • Cette concurrence déloyale pour les bons professionnels vertueux engendre un climat négatif.
  • L’information des consommateurs est capitale, mais il faut que chacun garde à l'esprit du bon sens et de la logique afin de repérer les arnaques.

Attention aux commerciaux qui vous vendent des produits parfois inadaptés ou pire mauvais en faisant miroiter les primes de MaPrimRénov'.

commercial-cravate-escroc-indelicat-renovation-energegique.png

 

 

Avis sur le dispositif d'aides MaPrimeRénov’ 

MaprimRénov' a été étendue à tous les ménages depuis le 1er octobre 2020. 

L'offre à 1 euro devrait disparaître

  • L’ensemble de ces aides financières MaPrimeRénov’ plus les CEE ne peuvent plus couvrir plus de 90 % du montant des travaux pour les ménages très modestes et 75 % pour les ménages modestes.
  • En clair, MaPrimRenov’ augmente le reste à charge des ménages par rapport à l'ancien CITE (Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique).
  • Le reste à charge est la somme que les ménages devront verser.
  • L'offre à 1 euro pour isoler va disparaître avec le nouveau système de MaPrimeRenov.

Les dossiers de subventions sont complexes

Le montage des dossiers est complexe rajoutant un travail chronophage rallongeant les délais de versement des primes.

  • Le site MaPrimeRénov’ utilise un code de couleurs assez simple d’usage. Les démarches administratives et surtout la dématérialisation des services (démarches en ligne sur internet) découragent le public qui a souvent besoin d’un accompagnement humain.
  • Il est difficile de comprendre les aides et savoir à quel organisme s'adresser.
  • Les pouvoirs publics ont développé le réseau « Faire » environ 800 conseillers répartis dans 400 espaces-conseils en France.

Les améliorations MaprimRénov'

Comme dans chaque dispositif, il existe des points forts et des points à améliorer.

  •  L'accent est mis sur l'isolation avec un concept de rénovation globale.
  •  Le code couleur permet de trouver facilement le type d'aides dont chaque ménage peut bénéficier.
  •  Les aides sont clarifiées.

 Les points négatifs

  •  Il faudra attendre le 1er janvier 2021 pour en bénéficier.
  •  Il est possible d'engager les travaux dès aujourd'hui tout en gardant à l'esprit que l'hiver n'est pas la période propice. (entreprises surchargées, devis en hausse et conditions climatiques défavorables pour des allées et venues dans le logement...).
  •  Il faudra s'armer de patience, car L'ANAH cumule déjà de nombreux mois de retard.
  • Un groupe d'un millier d'usagers communique déjà sur Facebook Ma Prime Rénov' : le parcours du combattant !
  •  La demande de plus en plus importante étendue à tous les types de ménages risque d'augmenter la charge de travail de l'ANAH et ainsi de « contrarier » de plus en plus de personnes qui souhaitent récupérer les primes rapidement.
  •  Le dispositif ne couvre plus entièrement les travaux. Le risque est de voir les entreprises indélicates déclarer des surfaces fictives. En augmentant le nombre de mètres carrés, elles multiplient la valeur de l'aide fixée au m2 et font croire aux usagers qu'il sont éligibles à l'offre à 1 euro.
  •  Certaines énergies et divers appareils de chauffage sont injustement privilégiés : il semble pourtant que l'énergie solaire abondante et sans rejet devrait être favorisée (il est vrai qu'il serait difficile de mettre des taxes TICPE sur des capteurs solaires qui produisent de l'eau chaude gratuitement).
  •  Devrait figurer la borne de recharge individuelle branchée sur des panneaux solaires photovoltaïques pour une voiture électrique. Un bon moyen d'éradiquer les moteurs à explosion. Il est vrai que la voiture électrique n'est pas dénuée d'inconvénients, mais il est préférable de circuler dans des villes où circulent des moteurs électriques que respirer les gaz d'échappement toxiques et létaux. Le mieux étant bien sûr de limiter ses déplacements et utiliser les transports en commun.
  •  L'accent devrait être porté surtout sur l'isolation, mais avec de vrais matériaux isolants, sains, efficaces et d'une durée de vie longue. Il faut donc éviter par exemple la laine de verre (mauvais écoulement à l'air) ou les isolants comme le polyuréthane polluant issu de la pétrochimie (contrairement à la laine de verre, ces produits type polystyrène sont parfaitement étanches à la vapeur d'eau et créent à la longue des désordres dans les murs). Ces 2 types de produits étant largement utilisés surtout dans les offres à 1 euro. 
  •  Les ménages « aisés » même s'ils sont intégrés dans le dispositif MaPrimRénov' ne sont pas incités à mettre un chauffe-eau solaire lorsque la prime est de 125 €.

Les ménages « aisés » 

  • Les ménages « aisés » (ceux qui payent des impôts) et qui ont un revenu fiscal de référence pour 2 personnes de... 3570 € mensuel ont droit à une aide de... 3 500 € versée en cas de rénovation thermique globale.
  • Des travaux devant entraîner au moins un gain énergétique de 55 % : ce qui implique un solide budget.
  • S’ils obtiennent les performances d'un bâtiment basse consommation (classes A ou B) un bonus de… 500 € leur est versé.
  • Autant dire que le dispositif n'est pas incitatif lorsque l'on regarde les coûts élevés à engager, il faut vraiment que les occupants aient envie et les moyens d'améliorer leur logement !

Demande de subvention : 1er janvier 2021 

Il faudra patienter courant 2021 pour en bénéficier, car les délais pour le traitement des dossiers et le versement des primes s'allongent.

Les critiques sur MaprimRénov'

Madame Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement s'est exprimée au Sénat, le 17 novembre 2020 devant les sénateurs de la commission des affaires économiques devant les critiques faites sur les aides octroyées.

Elle a déclaré « Certes, les 2,3 milliards d'euros de MaPrimeRénov dans le budget 2021 sont comparables aux montants du CITE ». Tout en précisant que l'ancien crédit d'impôt CITE « profitait à hauteur de 50% aux ménages les plus aisés, et en matière de type de travaux, à 50% aux remplacements de fenêtres, ce qui n'était pas un élément structurant de la rénovation ».

Concernant le montant  des primes

La ministre a indiqué : « qu'entre-temps, nous avons rajouté 2 milliards de certificats d'économie d'énergie, qui ne sont pas du budgétaire, mais qui font une très grosse différence sur le financement des ménages ». et précisé : « Je pense que MaPrimeRénov va permettre plus de rénovations sur plus de segments de la population ».

Grilles des aides financières MaPrimeRénov’

Le lien ci-dessous permet de visualiser les aides suivant sa région :

MaPrimRenov'
MaPrimRenov'
Découvrez le montant des aides auxquelles vous avez droit sur la grille des travaux d'isolation, rénovation globale, changement d'énergie
Grille d'aides
Primes rénovation

Les conseils Picbleu

  • Un système de chauffage par distribution de chaleur avec des radiateurs à eau chaude fonctionnant au fioul domestique remplacé par exemple par une pompe à chaleur dans un logement ancien moyennement isolé situé dans une région froide n'est pas forcément le bon choix.
  • Par la suite les erreurs seront difficiles à corriger surtout lorsque l'on a utilisé toutes les primes et que le résultat final est décevant (mauvais isolant, mauvais chauffage, etc.). Pour éviter les conflits, il est préférable de bien réfléchir.

Que choisir
Que choisir
Bois ? Granulés de bois ? Fioul ? Gaz ? Pompe à chaleur ?
Je m'informe
Sans Engagement

Donnez-nous votre avis
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.