Energie

Caractéristiques performances prix fioul domestique de chauffage

Le fioul domestique moins volatil que l’essence et le kérosène, est issu de la même fraction de distillation du pétrole que le gazole. Le fioul subit plusieurs traitements, dont le principal est la désulfuration. 

 

Les caractéristiques administratives du fioul

 

Les caractéristiques administratives du fioul

En France, l'utilisation du fioul est limitée administrativement au chauffage domestique, industriel, agricole ou au carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique) pour les engins agricoles, les bateaux de pêche, et les engins de travaux publics.

L'utilisation du fioul par un cadre légal en France est restreinte : Le fioul domestique est différencié du gazole par quelques points importants suivants :

L'indice de cétane (40 contre 51)

Taxation inférieure

Un colorant rose est ajouté au fioul domestique (FOD) pour rendre plus difficile une utilisation frauduleuse.

NB : Les préfets peuvent contraindre certaines entreprises à employer un fuel désouffré qui acidifiera moins l'air et les pluies lors des pics de pollution de l'air.

 

 Prix caractéristiques et performances  fioul domestique (mazout, fuel, fod)

 Système fonctionnant parfaitement pour chauffer de grandes surfaces dans des régions froides

 

Coût *(maison de 100 m2)
Caractéristiques Avantages Inconvénients
Investissement initial   Chaudière et émetteurs de chaleur
    10000 à 15000 €
    Prix de la cuve de fioul
    Stockage obligatoire
Facture annuelle * Pas d’abonnement  
    Plus de crédit d'impôt
Chaudière à condensation 104 % avec condensation 93 % classique
Entretien Réseaux SAV existants Maintenance /ramonage 150 à 250 €/an
Performances Efficacité/ rapidité de chauffe Encrassement des brûleurs et suies
   Additifs pour l'hiver Installation difficile en milieu urbain

 

*Habitation années 1980 isolée selon normes de l'époque (insuffisantes : 20 cm laine de verre toiture, 0.10 cm en paroi) avec une surface au sol de 100 m2 et une hauteur de sous plafond de 2.5 m. Ces chiffres peuvent varier très significativement en fonction de la qualité de l'isolation, des habitudes de consommation et de la situation géographique du bâtiment. Dans cet exemple, la consommation annuelle de chauffage est estimée sur une base de 14500 kWh. Plus les besoins en eau chaude sanitaire 3811 kWh (1).

(1) Définition de kilowatt (kW) : Unité de puissance, multiple du watt, et valant 1000 watts. (Symbole. kW). En électricité : unité de puissance efficace, dite encore active.

(1) Définition de Kilowattheure (kWh) : Unité de mesure d'énergie. Un kilowattheure (KWh) correspond à la consommation d'un appareil électrique de mille Watts pendant une heure. C'est une grandeur produit : grandeur formée par le produit de plusieurs unités de base. L'énergie consommée (en wattheure) s'exprime en fonction de la puissance P (en watt) et du temps t (en heure) : E = P X t.

Le prix du fioul 

Pour une maison bien isolée de 100 m2 en région Parisienne, il faut compter 6 litres de fioul par jour

Amélioration de certains brûleurs fioul. La technique de la condensation utilise la différence d'énergie entre le pouvoir calorifique inférieur PCI et le pouvoir calorifique supérieur PCS par condensation de la vapeur d'eau contenue dans les produits de combustion en les refroidissant en dessous du point de rosée (56°C). Différence entre PCI et PCS 11 %, économie d'énergie jusqu'à plus de 15 %. La chaudière à condensation possède de bonnes performances dans les installations neuves.

 

Environnement

 
Caractéristiques Avantages Inconvénients
     Présence de carbone 
     Teneur en azote
     Emissions de CO2
  Réserves stratégiques.  
     
     
     
     
     
     

Circuits de distribution bien structurés et très  diversifiés. 3000 entreprises distribuent le fioul sur le territoire Français.

 

Transformation du pétrole brut (raffinage) nécessaire

Amélioration de certains brûleurs fioul. La technique de la condensation utilise la différence d'énergie entre le pouvoir calorifique inférieur PCI et le pouvoir calorifique supérieur PCS par condensation de la vapeur d'eau contenue dans les produits de combustion en les refroidissant en dessous du point de rosée (56°C). Différence entre PCI et PCS 11 %, économie d'énergie jusqu'à plus de 15 %. La chaudière à condensation possède de bonnes performances dans les installations neuves.

Condensation: la différence entre PCI et PCS est de 6%, économie d'énergie < 10%, point de rosée 45°C (nécessite une température de retour de chauffage plus basse que pour le gaz).

NB : Pour le gaz différence  entre PCI et PCS  de 11 %, économie d'énergie > 15 %

Energie fossile, polluante (soit 25 % de CO2 de plus que pour le gaz). Sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, on estime les émissions de dioxyde de carbone (CO2) à 293 g par kWh pour le fioul. La production de fioul absorbe plus d'énergie qu'elle n'en restitue.

Transport du pétrole par mer dans des pétroliers. Risque grave de fuites, d’attentas, de naufrages, de pollution des sols et des eaux dues au transport pétrolier et à l’équilibre géopolitique des régions.

Lors de la combustion du fioul,  émissions de dioxyde de carbone (CO2) équivalentes à 263 g par kWh pour le mazout, soit 33 % de plus que pour le gaz naturel. (219 g/kWh)

Emissions d’oxydes d’azote supplémentaires liées à la teneur en azote du fioul.  Valeur limite d’oxydes d’azote fixée par l’Ordonnance sur la protection de l’air pour les brûleurs à air soufflé à mazout: 120 mg/m3 d’effluents gazeux, soit 50 % en plus que pour le gaz naturel.

Risques de pollution pour les sols et les eaux (par exemple : accident de navigation, débordement des citernes)

Énergie fossile Réserves limitées. Risque de grève. Le prix du fioul est Indexé sur le prix du baril

Distribution par poids lourds et rail: émissions toxiques (moteurs diesel) et empreinte écologique.

 

Transports à très longue distance dans des navires pétroliersdes conduites souterraines, des oléoducs et par rail
Transport/Distribution lieu de puisage vers raffineries.

Diversité des sources d’utilisation du pétrole : transport, transformation, chimie, chauffage, etc.… accélérant la déplétion
Autonomie relative chez l’usager (dépendante des aléas climatiques barrières de dégel pour le transport, etc.).

 

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page

Tous les articles

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces

Normes