Chauffage

Chaudière pellet granulés bois, gaz, fioul, pompe à chaleur ?

Que choisir comme chauffage et énergie : radiateurs à inertie, bain d'huile, plinthe, chauffe-eau thermodynamique, plancher chauffant électrique ?
L'utilisation d'une énergie pour le chauffage est indispensable, mais c'est aussi l'un des secteurs qui pose les plus grands défis en matière de pollution et de changements climatiques.

 

Sommaire

 

Le choix de l'énergie : un défi pour l'avenir

Toutes les sources d'énergie ont un impact sur l'environnement dans la chaîne de production, le transport ou la consommation énergétique.

Les effets de l'utilisation d'une énergie peuvent toucher les milieux de l'environnement comme l'air (bois, gaz, diesel), les particules responsables du smog ou de pluies acides (fioul, pétrole).

L'eau : souillée par les différents contaminants comme le mercure et autres métaux lourds, polluants que l'on retrouve dans les maisons. 

Les radionucléides polluent le sol ou les territoires parfois pendant de longues années (nucléaire) la biodiversité et des effets sur les espèces et la biomasse (centrales hydrauliques).

Le climat : les émissions de gaz à effet de serre (fluides frigorigènes) utilisés dans les systèmes de climatisation et de pompes à chaleur.

S'il n'est pas possible d'éliminer les effets des activités humaines sur l'environnement, il est possible de veiller à les réduire. C'est tout à fait réalisable si l'on pense l'énergie globalement en considérant les bénéfices et les effets négatifs de chaque source pour faire les bons choix.

 

1. Chauffage dans les logements neufs ou anciens

Le chauffage des maisons neuves.

Vous souhaitez comprendre la Réglementation thermique RT 2012 obligatoire pour toute construction neuve depuis 2013, et viser la performance énergétique.

Quelles sont les sanctions si l'on ne respecte pas les normes RT 2012 ?

La performance énergétique d’un bâtiment correspond à la quantité d’énergie consommée ou estimée dans le cadre d’une utilisation normale du bâtiment. Elle inclut l’énergie utilisée pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire, le refroidissement (éventuellement), la ventilation et l’éclairage. Plus la quantité d’énergie nécessaire est faible, meilleure est la performance énergétique de votre habitat.

Vous avez besoin d'avis et de solutions, d'attestations RT 2012, dont l’attestation BBio permis de construire. Trouvez ici un constructeur de maisons expérimenté en Bâtiment Basse Consommation et RT 2012 partout en France ou une entreprise de contrôle d'étanchéité à l'air appelé contrôle d'infiltrométrie.

Maison neuve en construction Portail habitat Picbleu

 

 

 

 

Dans les logements neufs, le choix du chauffage est défini avant la construction afin de répondre aux exigences de la RT 2012.

 

Le chauffage des maisons anciennes.

Pour un bâtiment ancien avant de penser énergie il faut penser à l'isolation du logement, car l'économie de calories est primordiale, il ne sert à rien de mettre un chauffage économique dans une maison qui possède de fortes déperditions thermiques. L'isolation par l'intérieur ou l'isolation par l'extérieur est une solution adaptée à l'existant. Il faut optimiser son isolation avec un audit énergétique, un bilan thermique, ou un diagnostic et effectuer le choix des matériaux isolants de préférence naturels.

Pouvez-vous bénéficier du crédit d'impôt et réduire vos factures énergétiques grâce à un bouquet de travaux ? Une bonne isolation, c'est moins de chauffage et moins de dépenses en énergie. Mais par où commencer ?

Dans les logements anciens, une installation de chauffage peut être modifiée ou améliorée dans le cadre d'une rénovation du bâtiment ou en complément d'un système existant. Il est possible d'équiper son logement d'un système de chauffage économique, performant et confortable même après sa construction. Il existe une alternative permettant de modifier ou de compléter une installation existante.

 Maison ancienne Portail habitat Picbleu

2. Chauffage central à eau chaude : le système idéal

Le chauffage central permet de choisir entre plusieurs types de combustible (bois, fioul domestique, gaz, électricité, pompe à chaleur, etc.) en fonction de leur coût et du type d'habitat.

Le chauffage à eau chaude (vecteur d'eau chaude) par réseau de radiateurs possède l'avantage de diffuser lentement et uniformément la chaleur dans chaque pièce. L'inertie thermique de ce mode de diffusion par points définis (radiateurs) créé des zones froides.

Le plancher chauffant à eau chaude à très basse température par le sol ne présente pas cet inconvénient, car il réchauffe de façon parfaitement homogène chaque pièce qui en est équipée. Il est complété par des radiateurs fonctionnant sur le circuit primaire de la chaudière qui permet de chauffer une salle de bain à 22 ° ou des pièces à l'étage pour qui créer un plancher chauffant entraine un coût supplémentaire et n'offre pas d'intérêt, car la chaleur monte. Un thermostat d'ambiance situé dans la pièce principale contrôle la chaudière dont l'aquastat est lui-même réglé par une sonde extérieure qui permet aux systèmes basse température, ayant une inertie importante, de tenir compte des variations de température sans avoir recours à une intervention manuelle.

 

Quel type de chauffage aviez-vous envisagé ?

Aviez-vous fait un choix avant d'arriver sur cette page ?

Ci-dessous vous pouvez comparer les différents types de systèmes de chauffages classés par ordre alphabétique.

 

3. Les chaudières à bois

Le chauffage au bois est une énergie renouvelable et abondante qui peut être disponible localement. Elle est neutre au regard de l’effet de serre : en brûlant, le bois émet le CO2 qu’il avait fixé lors de sa croissance, mais même si les appareils ont beaucoup amélioré leur rendement, l'absence de filtres à particules est responsable d'émissions de particules fines dans l'atmosphère.  

Environ 7,4 millions de ménages utilisent un appareil de chauffage au bois, généralement en complément d'une autre source d'énergie, car ce mode de chauffage reste le plus économique avec un coût de l'ordre de 40 euros/MWh.

L'investissement de départ varie de 1 500 euros en moyenne pour l'achat d'un foyer fermé ou d'un poêle à bûches à 4 500 euros en moyenne pour l'achat d'une chaudière à bûches. Avant de prévoir cet achat, vérifiez la proximité d’une filière d’approvisionnement avant de vous équiper. Rien ne sert de privilégier le chauffage au bois pour votre habitat si vous devez faire venir le combustible de plusieurs centaines de kilomètres et vérifiez si la zone géographique dans laquelle vous habitez n'interdit pas la combustion des appareils à bois.

Le bois de chauffage est généralement vendu au m3 cube apparent bois (ex stère).

Il est déconseillé d'acheter le bois au poids, car humide, il sera plus lourd, son prix d'achat sera supérieur pour une chauffe bien plus médiocre qu'avec du bois sec. L'étiquetage « NF Bois de chauffage », créé sous l'impulsion de l'Agence de l'environnement et la maîtrise de l'énergie (Ademe), garantit au consommateur la qualité du bois qu'il achète (essence, longueur, niveau d'humidité, quantité livrée en m3 cube apparent bois).

 Chaudière bois Portail habitat Picbleu

4. Chaudières à granulés de bois

Les poêles ou les chaudières à granulés de bois remplacent avantageusement le poêle à bois ou la chaudière traditionnels.

Le granulé de bois procure des avantages incontestables, car il est plus propre que la bûche, la manutention est limitée et ses automatismes permettent une autonomie de plusieurs jours impossible à obtenir avec les appareils traditionnels. La régulation de la température se fait grâce à des programmateurs électroniques à horloge réglable, la puissance est modulable, le rendement est amélioré sans les inconvénients d'encrassage, de suies, de goudronnage et de mauvais rendement qui caractérisent la marche au ralenti des appareils fonctionnant aux bûches de bois.

La pollution atmosphérique est plus réduite, les granulés de bois impliquent une filière proche et malheureusement en raison d'une demande forte et de spéculation les prix ont augmenté.

Les granulés proviennent d'Espagne ou du Portugal et même d'Amérique et du Canada, ce qui pose des problèmes environnementaux.

Il est inutile d'investir dans un poêle ou une chaudière à granulés si vous n'habitez pas une région qui produit des pellets. Lorsque l'on choisit une énergie renouvelable estampillée « bon pour la planète » souvent mise en avant dans les arguments de vente et que l'on fait voyager les granulés sur des centaines de kilomètres par camion, c'est une véritable aberration écologique.

 Hercule éco green therm Portail habitat Picbleu

Chaudières à granulés de bois micro cogénération

La chaudière à microcogénération est une réponse utilisant l’énergie biomasse bois, propre, économique et renouvelable.

Cet appareil produit à la fois chaleur et électricité à partir du granulé de bois.

Contrairement à l’éolien ou au photovoltaïque,la microcogénération à bois n’entre pas en concurrence avec les moyens de production d’électricité qualifiés « en base » par EDF (nucléaire), mais seulement avec les moyens de production d’électricité « de pointe » ou « semi-base » (centrales thermiques au charbon, fioul, gaz,).

 Novotek industry Portail habitat Picbleu

5. Chaudières à fioul domestique

La consommation de fioul domestique s’effectue pendant la saison de chauffe qui s'étend de novembre à mars, période pendant laquelle l'installation de chauffage est en fonctionnement.

À l’automne avec les premiers signes de l’hiver, l'offre et la demande entraînent une hausse des tarifs.

Les comportements des consommateurs tendent à évoluer sensiblement compte tenu notamment des fortes variations du prix du litre de fioul et de la dégradation de l’environnement économique. Ils anticipent leurs achats et commandent du fioul en été, période d'accalmie.

Avec la flambée des prix du pétrole, les usagers se tournent vers des énergies plus compétitives, ou mieux, améliorent l'efficacité thermique de leur logement en effectuant des travaux d'isolation.

 Chaudière Fioul condensation Atlantic Siméo Portail habitat Picbleu

6. Chaudières fioul condensation

La chaudière à fioul domestique moderne est à condensation.

Grâce à son rendement élevé et sa régulation électronique, la consommation de fioul est optimisée.

Une prime de 700 € à 1000 € est octroyée à l'usager pour le changement de chaudière fioul, cette prime économie énergie (CEE) est financée à parité par « les obligés » le fabricant de la chaudière et le distributeur de fioul.

L'intérêt est conséquent lorsque la chaudière remplacée est ancienne (plus de 15 ans), d'après les chiffres de l'ADEME 30 % d'économie sont envisageables.

Son prix de vente est élevé (entre 4 000 et 10000 €), son entretien est élevé et son impact sur l'environnement (air et eau) est important.

Le prix du pétrole a flambé depuis les dernières années, cette hausse devrait se poursuivre et les nouvelles taxes imaginées par l'Europe qui ne veut ni diesel ni fioul vont rendre ce combustible peu attrayant.

 Chaudière fioul hybride Portail habitat Picbleu

7. Chaudières à gaz condensation

Le gaz naturel est l’énergie de chauffage la plus compétitive avec le bois : si votre commune ou votre quartier est raccordé au réseau de gaz naturel et que les canalisations passent à proximité, il est avantageux de demander le raccordement de votre logement et de passer au gaz naturel.

La chaudière sera moins coûteuse, l’énergie également et le gaz sera moins polluant pour l'environnement que le fioul.

 Chappée Luna ST first 14 Portail habitat Picbleu

8. Chaudières hybrides

Les chaudières à gaz à condensation hybrides (+ pompes à chaleur).

Une pompe à chaleur puise les calories extérieures contenues dans l'air, l'eau ou le sol, c'est un générateur très performant classé dans les systèmes à énergie renouvelable par la RT 2012, mais qui fonctionne à l'électricité.

La chaudière gaz possède une capacité de chauffe importante par n'importe quelle température extérieure, néanmoins elle utilise du gaz, une énergie gaz fossile dont les quantités sont limitées à l'échelle humaine.

Il y a une solution technique très pertinente qui consiste à utiliser conjointement les deux technologies : la pompe à chaleur hybride avec chaudière gaz à condensation.

La pompe à chaleur fonctionne la plupart du temps en produisant un régime de température inférieur à 50 °C afin d'optimiser au maximum son COP. Ainsi, lorsque les températures descendent en dessous de + 7 °C, la chaudière fournit toute la puissance de chauffe. Il en est de même pour des températures de chauffe égales à 60 °C nécessaires pour assurer la production d'eau chaude sanitaire. La chaudière gaz à condensation répond parfaitement à cette exigence de température ainsi qu'à l'appel de puissance instantanée correspondante.

 Chaffoteaux chaudiere Gaz Hybride Portail habitat Picbleu

9. Chaudières hybrides 3 énergies

Les chaudières gaz à condensation hybrides (+ pompes à chaleur + solaire).

La récupération des calories des chaudières à condensation hybrides lors de l'adsorption de la chaleur des zéolithes est effectuée par une pompe à chaleur qui puise l'énergie dans un module sous vide contenant des billes de zéolithe et de l'eau.

Le chauffage est généré au départ par les capteurs solaires qui récupèrent de l'énergie gratuite (jusqu'à + 3 degrés), ces calories sont amplifiées par la partie comprenant la PAC et le module zéolithe.

Lorsque l'ensoleillement est insuffisant, la chaudière à condensation au gaz naturel ou gaz propane fournit un appoint énergétique de compensation de 10 ou de 15 kWh pour le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire.

 Pompe à chaleur Atlantic Alphéa excellia 16 kW triphasé Portail habitat Picbleu

10. Les écogénérateurs

Les chaudières gaz à condensation écogénérateurs (production d'électricité).

La micro-cogénération produit, grâce à la combustion du gaz, de la chaleur, mais aussi de l’électricité.

Dans les moteurs à combustion, on distingue la combustion interne et la combustion externe (moteur Stirling).

La production décentralisée d’électricité et de chaleur atteint alors un rendement élevé allant jusqu’à 98 %.

Avec une puissance électrique inférieure à 5 kWél, la micro-cogénération, également appelée micro-CCF ou chauffage électrogène, est orientée sur les besoins des maisons individuelles et des petits immeubles collectifs. La production de chaleur couvre les besoins en chaleur utile et en eau chaude.

L’électricité est utilisée en priorité dans les maisons-mêmes et seul l’excédent peut être réinjecté dans le réseau public.

 Chaudière De dietrich Hybris Power Portail habitat Picbleu

11. Pompes à chaleur électriques

La pompe à chaleur (PAC) est un système de chauffage capable de capter la chaleur de l’environnement extérieur (terre, eau, air) pour la restituer à l’intérieur d’un bâtiment.

La pompe à chaleur est un dispositif thermodynamique qui consiste à extraire de la chaleur à une source froide pour la céder à une source chaude par évaporation, compression et condensation d’un fluide approprié. Le cycle est le même que celui d’un réfrigérateur inversé dans son fonctionnement.

 Pac Galice airmat Portail habitat Picbleu

12. Pompes à chaleur à gaz

Le principe de fonctionnement d'une pompe à chaleur gaz à absorption est simple : par récupération de la chaleur de la réaction d'absorption. Ce phénomène connu depuis très longtemps est appliqué dans une pompe à chaleur fonctionnant au gaz.

La production de chaleur est assurée par la condensation du fluide frigorigène (ammoniac), par la réaction d'absorption entre le fluide et un absorbant (eau), et enfin par la récupération de chaleur latente contenue dans les fumées.

 De Dietrich pompe à chaleur pga38 Portail habitat Picbleu

Que-choisir-chauffage-fioul-gaz-granulés-bois-pompe-à-chaleur

Commentaires
Cet article a été commenté 1 fois.
Choix entre pompe à chaleur hybride pour construction
Pour ma construction que penser de la pompe à chaleur versus Chaudière au gaz à condensation pour une maison de 130 m2 à construire - Investissement : - Exploitation : - Entretien annuel
Commenter cette page