Chauffage

Chaudière gaz à condensation Principe avantages prix modèles

Date de mise à jour : 03/01/2022

La performance énergétique de la chaudière à condensation est due à son rendement qui peut atteindre 110 %. Elle permet de réaliser une économie d'environ 30 % sur la facture annuelle. Le principe est simple et fiable : la chaudière à condensation récupère les calories contenues dans les fumées pour chauffer l’eau présente dans les circuits.

  1. Qu'est-ce que la combustion ?
  2. Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques
  3. La chaudière standard
  4. La chaudière à condensation

Qu'est-ce que la combustion ? 

  • La combustion est la réaction chimique qui a lieu lors de la combinaison entre une matière combustible et l'oxygène.
  • La combustion se produit avec un dégagement de chaleur appelée réaction exothermique.

Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques 

  • La combustion des énergies comme le bois, le charbon, le fioul domestique, le gaz naturel, le gaz propane, le gazole, le pétrole produit des fumées qui contiennent des HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques), c'est-à-dire des combinaisons multiples de carbones et d'hydrogènes.
  • Ce qui veut dire qu'il n'existe pas de combustibles « écologiques ».
  • Les seules énergies renouvelables sont le soleil, le vent et l'eau.
  • Le bois n'en fait pas partie l'Homme détruit son propre poumon pourvoyeur de dioxygène (les arbres qui fixent le dioxyde de carbone par la photosynthèse) en abattant sans vergogne 13 millions d'hectares de forêt par an.

La chaudière standard 

  • Une chaudière standard possède un rendement théorique égal à environ 93 %, les pertes calorifiques équivalent à 7 % de la chaleur sensible dégagée lors de la combustion.
  • L’évacuation des gaz de combustion par les fumées s'effectue à des températures élevées situées entre 150 et 200 °C, qui représente ces pertes de 7 %.

Il faut noter que les gaz de combustions évacuent la vapeur produite lors de la combustion entrainant des pertes très supérieures. Le calcul s'effectue avec le PCI Pouvoir Calorifique Inférieur.

La chaudière à condensation 

Comment récupérer l’énergie correspondant à la production de vapeur ?

Il suffit de refroidir les fumées jusqu’à ce que la vapeur d'eau puisse se condenser, mais les condensats formés sont légèrement acides dans le cas du gaz naturel (acide chlorhydrique) et très corrosifs et agressifs dans le cas du fioul domestique (acide sulfurique).

Les chaudières à condensation

  • Si l'on évite de générer la condensation avec les chaudières standards en maintenant des températures élevées, un refroidissement maximal des gaz de combustion est opéré avec les chaudières à condensation.
  • Le foyer de ces chaudières est fabriqué avec des matériaux inoxydables issus du monde automobile, les fumées peuvent y être refroidies et si la température de l’eau est suffisamment basse, une partie de la vapeur habituellement perdue contenue dans les fumées pourra se condenser un échangeur restituera à l’eau de chauffage des calories.
 

Les émetteurs basse température

  • Avec des retours d’eau inférieurs à 40 °C provenant idéalement des émetteurs de chaleur types radiateurs basses émissions ou plancher chauffant à très basse température, la quantité d’énergie fournie par les chaudières à condensation devient supérieure à la seule quantité de chaleur sensible dégagée lors de la combustion.
  • Le rendement de la chaudière dépasse alors les 100 % atteignant 108 %
  • Le calcul s'effectue avec le PCS Pouvoir Calorifique Supérieur.

Prix chaudière gaz condensation 

Une chaudière à condensation peut utiliser différentes énergies : gaz naturel ou gaz propane. Leur prix est identique.

  • 2000 à 3000 euros TTC posée pour une chaudière murale de marque standard (Chappée, Elm Le blanc, De Dietrich, Saunier Duval, etc.)
  • 3000 à 4500 euros TTC posée pour des marques haut de gamme (Frisquet, Viessmann, etc.
  • + de 5000 euros pour des chaudières au sol destinées aux maisons en raison de leur encombrement.