Choisir une énergie à bas prix est un mauvais calcul

Dernière modification :

Pièces-monnaie-euros-Portail-Picbleu


Raisonner uniquement en centimes kWh pour comparer les énergies entre elles n'est pas suffisant. Paradoxalement, lorsque les besoins de chauffage sont peu élevés (maisons neuves ou très bien isolées), le chauffage électrique comme la pompe à chaleur, les chaudières à condensation au gaz naturel, au gaz propane apparaissent aujourd’hui comme étant des modes de chauffage intéressants économiquement. La raison tient au fait que les systèmes de chauffage sont avantagés par un coût d’investissement limité, même s'ils génèrent une facture énergétique annuelle plus élevée que les autres systèmes de chauffage.

Sommaire 

  1. Le chauffage électrique
  2. Le fioul domestique
  3. Le gaz naturel
  4. La pompe à chaleur
  5. Le coût global annualisé sur 15 ans
  6. Ne pas raisonner en centimes kWh

1. Le chauffage électrique

Le chauffage électrique peu coûteux à l’installation et à la maintenance est l’un des plus coûteux à l’usage. Il va augmenter fortement ces prochaines années, en raison des investissements nécessaires dans la modernisation du parc de production et des réseaux électriques.

2. Le fioul domestique

Même si le prix du fioul domestique (proche de celui du gaz naturel avant les hausses de 2017) pouvait lui conférer une image attractive, il est par contre une énergie très polluante.

L'Europe, dans sa préoccupation de rendre l'air respirable, va taxer heureusement lourdement les candidats utilisateurs de chaudière fonctionnant au fioul domestique, fuel entreprise ou moteurs diesel responsables de poussières et de particules fines. Les prochaines dispositions fiscales le rendront de moins en moins intéressant. Son prix est comparable à une balle de tennis qui rebondit dans un ascenseur en montée constante. Ne vous fiez pas à son prix stable actuellement, chaque cause produit les mêmes effets.

Lorsque le prix de l'énergie n'est pas assez élevé, les usagers ne se préoccupent pas de l'économiser et achètent 4x4, chaudières fioul haut de gamme et autres objets voraces. Erreur ! Restez logiques et affranchissez-vous du prix de l'énergie en améliorant l'isolation et l'efficience globale de votre logement. C'est la meilleure dépense pour l'avenir !

3. Le gaz naturel

Son prix est supérieur à celui du granulés de bois, mais en cas de hausse du pétrole, le prix du gaz naturel augmentera plus fortement que celui du bois. Même si le gaz naturel a vu son prix augmenter de près de 40 % en 10 ans, il reste une énergie relativement attractive comparée au prix de l’électricité.

4. La pompe à chaleur

Elle n'a rien de magique et son COP (coefficient de performance) obtenu dans des conditions de laboratoire (notamment température de + 7 degrés) est différent de celui calculé en conditions réelles chez l'usager. A réserver pour des maisons très bien isolées comme les maisons neuves RT 2012 par exemple.

5. Le coût global annualisé sur 15 ans

Modes de chauffage dans l’habitat individuel Source ADEME Picbleu

6. Ne pas raisonner en kWh

Raisonner uniquement en centimes kWh n'est pas suffisant

Quand on veut comparer les énergies avec des besoins de chauffage peu élevés de maisons neuves ou très bien isolées, le chauffage électrique, les chaudières à condensation au gaz naturel, au gaz propane apparaissent aujourd’hui comme étant les modes de chauffage les plus intéressants économiquement.
En effet, les systèmes de chauffage sont avantagés par un coût d’investissement limité, même s'ils génèrent une facture énergétique annuelle plus élevée que les autres systèmes. La raison tient au fait que le coût de l’énergie représente environ 80 % du coût global sur un amortissement de 15 ans.

Dossier complet sur les différentes énergies.
Dossier complet sur les différentes énergies.

Ce qu'il faut absolument savoir sur chaque énergie. Picbleu ne pratique pas la revente de vos coordonnées à des sociétés de démarchage qui vous solliciteront à longueur de temps

14.99 € TTC

Plus d'infos

Demander conseil à un expert Picbleu

 Contactez gratuitement un expert Portail habitat Picbleu

  • Principe de circulation d’un fluide chaud (eau chaude) dans une habitation soit par un radiateur ou un plancher chauffant

    S’il existe un principe de chauffage qui offre beaucoup de qualités intrinsèques, portant sur la santé, le bien-être, le caractère évolutif, l’adaptabilité, le coût d’exploitation et qui recèle un potentiel d’évolutions futures, c’est assurément le chauffage durable à vecteur eau chaude.

    Il n’en va pas de même avec l’énergie : il n’y a pas d’énergie parfaite qui ne laisse aucune empreinte écologique sur notre planète. Les vendeurs de tel ou tel matériel n’ont de cesse que de répéter à l’envi que leur système est écologique, qu’il exploite uniquement les ressources naturelles, etc. Fausses affirmations ou simple méconnaissance ?

    Schéma chauffage durable à vecteur eau chaude

    Le principe idéal du chauffage : un plancher chauffant à très basse température ou des radiateurs à eau et à basse température offrant un confort inégalé couplé à des panneaux solaires. Un appoint (chaudière par exemple) sert de complément énergétique pour les jours où le rayonnement solaire est insuffisant.

    Ce système est réversible, c'est-à-dire que sans gros travaux, il sera possible de changer d'énergie ou en cas de nécessité absolue, uniquement pour des usages professionnels ou publics d'y associer par exemple une climatisation solaire à absorption.

  • La facture d'électricité devrait grimper de 100 % d'ici à 2023

    evolution-prix-electricite-2036-picbleu.png

     D'après la Commision de Régulation de l'énergie (CRE), l'électricité (base année 2014) doit augmenter de façon importante.

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion