Citerne de gaz, réservoir GPL propane caractéristiques techniques

Dernière modification :

Il existe deux types de réservoirs de gaz les citernes apparentes (citernes aériennes) et les réservoirs enterrés. Les réservoirs enterrés ont la même forme que les réservoirs apparents.

Les techniques sont différentes suivant les marques : peintures de protection époxy avec anodes sacrificielles en magnésium ou en zinc, « emmaillotage» de la citerne avec une gaine, coque en plastique, etc. les solutions sont variées.

 

Citerne de gaz enterrée.  Seul le couvercle affleure au niveau du sol. Documentation Picbleu

Citerne de gaz enterrée. Doc ACQUALYS

 

 

Les réservoirs aériens (apparents) fixes les plus courants :

 

Les réservoirs ou citernes de gaz sont construits suivant la norme NF et à ce titre sont soumis à la règlementation des appareils à pression et font l'objet de contrôles des services de la DRIRE. Les réservoirs sont revêtus d'une couche de peinture normalisée blanche réfléchissante.

Le tableau ci-dessous donne les caractéristiques des réservoirs fixes aériens les plus courants : 500 kg, 1000 kg et 1750 kg.

Il existe des réservoirs aériens fixes de 1200 kg, 1900 kg, 3200 kg, 5.8 t, 6.7 t, 12 t, 25 t, etc. ainsi que des réservoirs enterrés de 1000 kg, 1100 kg, 1200 kg, 2000 kg, 3200 kg.

 


Caractéristiques des citernes de gaz

Lorsque l'on indique 1000 kg pour une citerne de gaz, c'est la quantité de gaz qu'elle peut contenir lorsqu'elle est remplie à 85 %. Les citernes de gaz ne sont pas remplies en totalité afin de permettre au gaz liquéfié de se détendre.

Le gaz est liquide et dans sa partie haute appelée ciel gazeux le gaz est en phase gazeuse prêt à être utilisé. Lorsque l'on soutire du gaz, le liquide se met en ébullition et passe de liquide à gazeux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le meilleur fournisseur de gaz propane en citerne

Le comparateur du prix du gaz à la tonne  de chaque fournisseur de propane facile à trouver sur le site Picbleu permet de comparer l'évolution du gaz sur une longue période, il donne une idée particulièrement précise de la hiérarchie des tarifs ainsi que de l'appétit des différentes compagnies gazières.

Comment choisir le meilleur fournisseur de gaz propane ?

Comparez les prix de tous les fournisseurs de gaz en citerne de 1999 à ce jour

  • Citernes de gaz propane individuelles enterrées

    Les citernes de gaz propane peuvent être apparentes ou enterrées, le gaz propane est livré liquéfié (GPL), l'usager est facturé à la tonne.


    Citernes de gaz propane : L'installation du réservoir de gaz propane est maîtrisée par le distributeur de GPL, qui en reste généralement le propriétaire, mais dans certains cas (souvent citernes aériennes) les usagers peuvent acheter leur réservoir et devenir ainsi propriétaires.

    Un entretien annuel ou décennal reste alors à leur charge. Un coffret affleure le sol et abrite divers équipements : clapet de remplissage, jauge, soupape de sécurité, premier organe de coupure, premier détendeur et limiteur de pression.

    Le stockage est ancré dans le sol, avec une protection cathodique, et recouvert par une couche de 30 cm minimum.

    Un grillage avertisseur jaune non conducteur est destiné à prévenir tous travaux de terrassement intempestif. Dans un rayon de 3 mètres, il est exigé que tous les appareillages électriques soient d'un type utilisable en atmosphère explosive.

    Citerne de gaz enterrée. Doc ACQUALYS

     

    Citerne enterrée de gaz. Schéma Picbleu ®

  • Compteurs de gaz de réseau :

    Compteurs de gaz de réseau :

    Le gaz propane est distribué soit directement d'une citerne soit par un réseau de canalisations alimentant chaque compteur. Dans ce cas, le gaz est livré en phase gazeuse, il est facturé en centimes d'EUROS par KWheures après relevé de l'index du dispositif de comptage.

    Dans ce cas, un stockage de gaz (citerne de taille importante souvent enfouie) est placé en amont dans un lotissement, une cour d'école, une cour d'immeuble ou dans un espace privatif.

    Compteur de gaz Briffault. Doc Acqualys.

     

     

     

    Compteur de gaz Briffault. Doc Picbleu.

  • Des distances minimales à respecter pour les citernes de gaz propane

    Les normes imposées par la règlementation (2 aout 1977)

    La réglementation exige de respecter des distances de sécurité avec les capots des citernes de gaz propane.

    Dans le cas de réservoirs aériens traditionnels, il faut prévoir un écartement minimal de 3 mètres entre l'orifice de remplissage (ou la sortie à l'air libre de la soupape de sécurité) et les différents points suivants : toute limite de propriété, toute bouche d'égout non protégée par un siphon, tout dépôt de matières combustibles et enfin toute baie d'un local soit habité, soit situé en contrebas, soit encore abritant un foyer ou un équipement à feu nu.

     

    Les normes pour les citernes de gaz propane

    Avec les stockages enterrés de gaz propane, cet écartement peut être réduit à 1,50 m depuis le capot et à 1 mètre par rapport aux fondations des bâtiments et aux racines des arbres.

    Aucune canalisation étrangère (d'eau, de gaz, d'électricité, etc.) ne doit passer à moins de 1 m. Il faut prévoir le même éloignement. Lors du remblayage, la fosse est comblée avec des matériaux tamisés et inertes (le sable de mer est interdit) ou la terre extraite du creusement.

  • Des dispositifs de prévention entre la citerne de gaz propane et l'installation intérieure

    La canalisation de liaison entre le réservoir de gaz propane GPL et le réseau de distribution intérieure au logement (destiné à alimenter le dispositif de chauffage et les autres usages du logement) doit être mise en œuvre par un installateur qualifié, titulaire de l'appellation « Professionnel gaz » (PG).

     

    Le contrôle d'étanchéité

    Un contrôle d'étanchéité des installations de gaz doit être effectué avant chaque mise en service. Les prestations de Qualigaz, organisme de contrôle agrée par arrêté ministériel depuis le 1er décembre 1992 en application de l'arrêté du 2 août modifié ont pour objet de réaliser une vérification des installations intérieures de gaz combustibles situées à l'intérieur des bâtiments d'habitation (ou de leurs dépendances) utilisant le gaz pour des usages domestiques individuels ou collectifs.

     

    Les accessoires indispensables pour la sécurité

    Il est recommandé de prévoir un second organe de coupure facilement accessible. La résistance et l'étanchéité du raccordement doivent être éprouvées sous pression par l’installateur et vérifiées par le distributeur de gaz propane GPL.

  • L'éthaniol, le mercaptan éthylique ou Sultan T : l'odeur caractéristique du gaz

    L'odeur caractéristique du gaz est due à un additif que l'on incorpore aux sphères de stockage du gaz dans les centres remplisseurs.

    Dénomination commune :  éthanethiol, mercaptan éthylique ou Sultan T. Liquide incolore, de la famille des thiols (ou mercaptan).

     

    La formule chimique de l'éthanethiol

    La formule chimique de l'éthanethiol est C2H5SH, parfois présent dans les pétroles et gaz naturels riches en soufre qui doivent être raffinés avant leur commercialisation, le mercaptan éthylique possède une forte odeur évoquant l'œuf pourri, l'ail et l'oignon.

    L'éthanétiol est utilisé en très faible quantité (traces) comme additif et traceur dans les gaz qui sont normalement inodores, afin de leur donner une odeur spécifique permettant la détection de fuites de gaz.

  • Les autres pages sur le gaz propane et le gaz naturel

  • L'aide essentielle de Picbleu sur l'habitat et ses occupants

    Depuis la création du site en 2007, des millions d'internautes ont formulé de très nombreuses questions inhérentes à tous les sujets traités dans ses pages. À l'expérience et avec le recul des années, nous nous sommes rendu compte de la nécessité de complémenter les informations officielles (ψ Physique) avec une partie liée au subconscient (∞ Métaphysique).

    Afin d'illustrer ce propos, donnons comme exemple une personne qui rechercherait des informations sur la construction d'une maison et ne penserait pas obligatoirement à l'environnement dans lequel ce lieu de vie va être construit. 

    L'orientation vers laquelle on pense immédiatement est la présence d'école, d'infrastructures, de commerces, etc., mais il existe une autre dimension moins visible et qui paraît moins rationnelle qui concerne le tellurisme, les émanations de radon, la présence de pollutions très diverses (champs électromagnétiques, etc.), les cours d'eau souterrains, les failles géologiques, la mémoire des sols et des murs, les effets climatiques, etc. 

    Les éléments évoqués ci-dessus sont l'une des raisons pour lesquelles Picbleu a créé une plateforme d'information à cet effet. Elle est dotée de toutes les qualités informatives inhérentes à l'encyclopédie Acqualys. Elle présente concomitamment l'information concernant tous les domaines de ll'habitat (construction, énergies, chauffage, etc.) ainsi que des données métaphysiques trop souvent absentes tout en constituant un mix entre les données scientifiques, techniques et d'actualité.

    Nous vivons sur une planète vivante créée pour la vie qui, grâce à toute une série de « coïncidences » heureuses et extraordinaires, nous offre les conditions idéales pour notre passage sur Terre.

    Dans certains cas, un radiesthésiste compétent pourra même collaborer utilement, avec une grande précision, à l'élaboration d'un check-up complet associant tous les paramètres indispensables à la finalité d'un projet.

     

    La transition énergétique et les améliorations de l'habitat

     

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page

Tous les articles

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces

Normes

Publireportages