COENOVE association pour la complémentarité des énergies

Dernière modification :

Coenove association filière gaz

L’association Coénove réunit dix acteurs majeurs de la filière gaz afin de promouvoir la complémentarité des énergies. Bernard Aulagne (1) en assure la présidence.

Sommaire

  1. Les 10 acteurs
  2. A qui ces marques sont associées
  3. Leur but commun
  4. Dossier sur les énergies à télécharger
  5. Le but de l'association Coenove
  6. Le "Power to gas"

1. Les 10 acteurs

Les fabricants et industriels d’équipements de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire :

Aldes,
Atlantic,
Bosch Thermotechnologie,
Chaffoteaux (Ariston Thermo Group),
De Dietrich thermique,
France air, 
Frisquet,
Poujoulat
Vaillant Group,
Viessmann France.

(1) Bernard Aulagne retraité est un ancien cadre de GDF-Suez (rebaptisé Engie).

2. A qui ces marques sont associées

GrDF (Gaz Réseau Distribution France) l'énergéticien opérateur historique de distribution de gaz naturel,
au Comité français du butane propane (CFBP), une association représentant la filière du butane et du propane auprès des pouvoirs publics nationaux,
Qualigaz un organisme de contrôle pour les installations domestiques de gaz,
la CAPEB,
la FFB UECF (génie climatique et énergétique),
la FFB UNCP (couverture plomberie),
le SYNASAV (syndicat national de la maintenance et des services en efficacité énergétique).

3. Leur but commun

Dans le cadre de la loi de transition énergétique, l'action visée est de diviser par deux la consommation d’énergie et par quatre les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans les bâtiments. Pour la rénovation des bâtiments, le taux d’équipement en France de chaudières à condensation est faible, car 60 % des chaudières installées sont de type standard ou au mieux à basse température. Leur but commun est de faire connaître, encourager, soutenir et développer la « complémentarité des énergies » parfaitement résumée par son président :

Déclaration de Bernard Aulagne président Coénove

4. Dossier sur les énergies à télécharger

Sur ce dossier à télécharger, mis à jour et actualisé, vous trouverez les énergies de base les moins chères, mais surtout l'avis du spécialiste.
Chaque énergie est commentée de façon plus détaillée que sur le comparateur « instantané » argus Picbleu figurant sur cet article. 
Il ne s'agit pas d'un abonnement, mais du téléchargement d'un document unique en PDF.

Dossier complet sur les différentes énergies.
Dossier complet sur les différentes énergies.

Ce qu'il faut absolument savoir sur chaque énergie. Picbleu ne pratique pas la revente de vos coordonnées à des sociétés de démarchage qui vous solliciteront à longueur de temps

14.99 € TTC

Plus d'infos

5. Le but de l'association COENOVE

  •  L'association Coénove propose de mieux représenter les solutions gaz, car une seule énergie ne pourra pas suffire pour répondre à la diversité des besoins.
  •  L'association Coénove défend, grâce à cette filière gaz, sa capacité d’innovation en développant et en améliorant les appareils les plus performants.

 * chaudières hybrides, pompes à chaleur à gaz, systèmes de couplages avec le solaire, écogénérateurs, piles à combustible ou la gestion active des bâtiments.

Cette complémentarité avec les énergies intermittentes doit se traduire par des installations « Power to gas » qui permettent d’absorber l’électricité produite par les installations ENR pour fabriquer de l’hydrogène, lui-même réinjecté ensuite dans les réseaux de gaz. Une installation de ce type est actuellement en phase de test à Dunkerque.

6. Le « Power to Gas »

Le principe du « Power to Gas » repose sur le stockage intelligent de la surproduction des énergies renouvelables grâce à leur transformation en hydrogène ou en méthane de synthèse.

  •  L'association Coénove est convaincue que son intervention peut largement dépasser le cadre du bâtiment. Par exemple, l’injection de biogaz dans des réseaux existants va s’accélérer grâce au développement des sites de méthanisation.
  •  L’association Coénove table sur 15 à 20 % de biogaz dans les réseaux dès 2030 pour atteindre au moins 56 % en 2050 (selon les prévisions de l'ADEME).
  • L'association Coénove

    Les différents acteurs de l'association Coénove se sont rassemblés autour de deux convictions fortes :

    Les membres de l’association Coénove fondent leur ambition autour de quatre engagements majeurs :

    Un Portail habitat Picbleu Contribuer largement à la baisse des émissions de gaz à effet de serre:

    L’énergie gaz qui représente seulement 17 % du bilan énergétique français est l’énergie fossile la moins carbonée. Grâce au développement du biométhane et à la haute performance de ses innovations technologiques (chaudière hybride, micro-cogénération, gestion active…), l’énergie gaz contribue de plus en plus à réduire les émissions de GES dans le bâtiment.

     Participer à l’excellence environnementale et réduire la facture énergétique du pays :

    L’énergie gaz apporte un soutien massif au développement des ENR : au plus près des besoins grâce au couplage gaz/ENR mais aussi en amont en palliant l’intermittence des moyens de production d’électricité renouvelable. Par ailleurs, avec le développement de la filière biogaz et biométhane, elle a vocation à devenir une énergie locale et renouvelable qui s’inscrit parfaitement dans le sens de l’économie circulaire et participera à accroître l’indépendance énergétique de la France et au rééquilibrage de sa balance commerciale.

     Assumer un rôle majeur pour la croissance verte, l’emploi et la cohésion sociale :

    La filière gaz compte 165 000 emplois qualifiés non délocalisables et propose continuellement des innovations de hautes performances qui renforcent son dynamisme économique. La filière biométhane compte aujourd’hui 1 700 emplois directs, son développement permettra la création de 16 000 postes permanents d’ici 2020.

    L'énergie gaz, particulièrement compétitive, constitue une réponse adaptée à la précarité énergétique et à la cohésion sociale grâce à la complémentarité entre gaz naturel et propane. Rappelons que cette énergie gaz est présente sur 200 000 km de réseaux de distribution.

     Renforcer la sécurité d’approvisionnement grâce à la complémentarité des énergies :

    avec l’un des mix d’approvisionnement les plus diversifiés d’Europe, la filière gaz offre un haut niveau de sécurité. De plus, elle dispose de stocks souterrains pouvant couvrir 25 % des besoins nationaux. Cette complémentarité permet de sécuriser le réseau électrique en période de pointe hivernale en réduisant le recours aux importations d’électricité fortement carbonée (centrales thermiques à fioul ou charbon).

  • Le gaz naturel et le gaz propane

    Il existe 2 gaz commercialisés de façon différente :

    1) Le Gaz naturel en compteur, gaz de ville, gaz canalisé 

    2) Le Propane en citerne gaz GPL ou compteur de gaz liquéfié  

    Le gaz naturel :

    Lorsque l’on signe un contrat de gaz naturel à prix de marché avec un tarif fixe pour une période donnée, le distributeur est libre d’augmenter ses tarifs à l'échéance du contrat, et ce, sans plafonnement. Tous les fournisseurs de gaz proposent logiquement dans leurs offres des tarifs moins élevés que le tarif règlementé pour attirer les clients, la difficulté n’est donc pas d’obtenir un prix compétitif, mais d’en maîtriser la variabilité dans le temps.

    Les devis pour le gaz naturel (gaz de ville) doivent être comparés sur 3 critères :

    •sur le prix du kWh de gaz naturel
    •sur le prix de l’abonnement
    •sur les modalités d’évolution des prix :


    - Le tarif du gaz est-il fixe pendant toute la durée du contrat ?
    - Le tarif du gaz est-il indexé sur les tarifs réglementés ?
    - Existe-t-il une garantie de toujours payer moins cher la fourniture de gaz naturel ?

    Comment comparer les offres de gaz et d'électricité ?

    Il est possible soit d'utiliser le comparateur officiel et indépendant du Médiateur national de l’énergie, qui renseigne sur l’éventail des offres proposées en France, soit en appelant le 0810 112 212, la ligne d’information du Médiateur national de l’énergie.

    Comparez les prix des fournisseurs de gaz naturel gaz de ville

    Les chiffres du comparatif du prix de la tonne de gaz propane en citerne doivent être considérés comme représentatifs de la hiérarchie des tarifs.

    Même si le prix du gaz propane semble pouvoir être « négocié » par l'usager par rapport aux différents barèmes de prix officiels, ce n'est qu'une apparence, car le consommateur signe un contrat d'exclusivité de fourniture pendant une durée déterminée.

    En effet, en théorie le consommateur peut négocier les modalités et le prix du gaz au moment de souscrire à une offre, avec un pourcentage de réduction sur le barème de prix en vigueur par exemple, mais la pratique démontre que les prix sont augmentés tout au long du contrat malgré les offres concurrentes.

    Nous recevons de trop nombreux courriers concernant des clients qui lors de la signature de leur contrat ont bénéficié de remises sur le prix de la tonne de gaz (exprimées en euros et non pas en pourcentage) et qui ont fondu avec le temps.

    Comparatif de tous les fournisseurs de gaz propane en citerne Portail habitat Picbleu.jpg

    De plus, ces conditions de remises sont souvent assorties de clauses abusives, notamment la perte de ces remises en cas de baisse des cours, ne sont pas acceptables. Ces remises conjoncturelles qui ont été généreusement octroyées pour signer un contrat sont d’une manière ou d’une autre, dans un temps variable toujours gommées entrainant une insatisfaction normale des usagers qui ont vu parfois leur facture augmenter de 300 %. Les pratiques opaques de certains fournisseurs de gaz ont contribué à forger une très mauvaise image de l’ensemble de cette profession. 

    Les clients ayant opté pour une citerne enterrée sont encore plus captifs, car souvent la perspective de faire des travaux avec une pelle mécanique occasionnant des traces dans un jardin n'est pas enthousiasmante surtout si les aménagements (chemin goudronné, allée, plantations, pelouse, etc.) risquent d'être détériorés par les travaux. Le client peut dans sa négociation mettre en avant des éléments comme la durée d’engagement (plus elle est longue, plus le fournisseur peut amortir les frais sur la durée). Contrairement à ce qui est parfois affirmé, une consommation prévisionnelle élevée n'augmente pas le pouvoir de négociation face au fournisseur. On ne signe pas un contrat sur une base de consommation de 2.5 tonnes, mais sur une consommation qui tend vers zéro sans minimum annuel à atteindre.

    La différence entre les tranches tarifaires de gaz pour une consommation de 300 kg/an (maison neuve RT 2012 actuelle) et 2.5 tonnes/an (une maison de 200 m2 ancienne mal isolée) est d’ailleurs insignifiante. Contrairement aux croyances, pour un distributeur, une consommation élevée d’un usager unique n’est pas un critère intéressant.

    C’est même le contraire : un consommateur important est potentiellement un facteur de risque d’impayé et un client qui ne sera pas fidèle surtout si les prix bénéficiant d'une remise (en euro/tonne et non pas en pourcentage) augmentent régulièrement. Une particularité de certains acteurs du marché de propane.

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion