Comparateur sur le prix du gaz naturel et du gaz propane en kWh

Dernière modification :

La fin du monopole de l'État sur le prix du gaz et de l'électricité

La France a longtemps maintenu sur le prix du gaz et celui de l'électricité un monopole d’État.

Les deux entreprises nationales, EDF et GDF, distribuaient leurs énergies respectives à des tarifs réglementés.

 

Deux dates importantes :

 

Le 1er août 2000, les règles européennes ont entraîné des changements dans les marchés français de fourniture de gaz naturel et d’électricité qui ont été ouverts à la concurrence.

Le 1er juillet 2007, l’ouverture de ces marchés à la concurrence était étendue au marché des particuliers.

 

Tarifs du gaz et prix du kWh

Il existe deux types de gaz :

- Le gaz naturel
- Le gaz propane en citerne

 

Comparer l'évolution du prix du gaz naturel et du gaz propane en citerne depuis 2002.

Vous pourrez également y lire l'avis de Picbleu sur le prix du gaz naturel réglementé.

Evolution du prix du gaz naturel et du gaz propane Doc Picbleu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le prix du gaz et de l'électricité en France et en Europe

En 2012, le prix du gaz a augmenté dans l’Union européenne (UE) de + 11,4 %, pour les entreprises et pour les ménages. Cette hausse a concerné tous les pays pour les entreprises et pour les ménages (à l'exception du Danemark, la Roumanie et la Hongrie). En France, la hausse est proche de la hausse moyenne en Europe pour les entreprises, mais elle est inférieure pour les ménages (+7,2 %).

 

Un prix moyen de l'électricité en hausse

Le prix moyen de l’électricité dans l’UE a également augmenté : +5,6 % pour les entreprises et +5,9 % pour les ménages (+ 1,3 % en France). Le prix de l’électricité en France demeure inférieur au prix moyen en Europe (27 % environ pour les ménages et pour les entreprises).

En parités de pouvoir d’achat, la différence sur le prix de l'électricité est de 13,59 c €/kWh pour les ménages français contre 21,02 c €/kWh en moyenne en Europe.

L'électricité est donc amenée à augmenter dans les années à venir.

 

une électricité moins chère en France © EDF

 

 

 

 

  Comparez le prix des énergies de chauffage

  • Tableau comparatif de l'évolution du prix des énergies

    Tableau d'évolution des prix de l'électricité comparé au prix du gaz naturel et du gaz propane.

    Les prix indiqués en centimes d'euros (PCI) intègrent l'abonnement éventuel pour une consommation donnée précisée en légende.

    Après examen de chaque énergie, vous serez amenés à en supprimer certaines et à vous intéresser de plus près à d'autres, faites alors appel à Picbleu, vous pourrez choisir la solution technique et le matériel adapté, en toute connaissance de cause.

    Gardez toujours à l'esprit qu'il n'existe pas d'énergie vertueuse ou à zéro impact sur l'environnement. La meilleure énergie est celle que l'on ne consomme pas et que l'on ne produit pas : il faut toujours se rappeler cet adage plein de bon sens et investir dans l'isolation du bâti, sans doute le meilleur investissement pour l'avenir.

    Comparatif évolution du prix kWh des énergies de chauffage de 2002 à ce jour Document Picbleu

  • Les maisons neuves RT 2012 : idéales pour économiser l'énergie

    De tous les secteurs économiques, celui du bâtiment est le plus gros consommateur d’énergie en France (42,5 % de l’énergie finale totale), en effet, il génère 23 % des émissions de gaz à effet de serre (GES).

    La facture annuelle de chauffage représente 900 € en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 € pour une maison « basse consommation RT 2012 » à plus de 1 800 € pour une maison mal isolée).Ces dépenses tendent à augmenter avec la hausse du prix des énergies et pèsent de plus en plus sur le pouvoir d’achat des ménages. Pour baisser la consommation énergétique des constructions neuves, le Grenelle Environnement (articles 3 à 6 de la loi « Grenelle 1 » du 3 août 2009) a instauré des normes RT 2012 avec un plafond de 50 kWhep/(m².an), valeur moyenne inspirée du label « bâtiments basse consommation» dans la construction neuve. Un saut qualitatif qui permettra de s'orienter vers les bâtiments à énergie positive à l'horizon 2020.

     

    Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)

    Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) donne une indication sur la performance énergétique d'un logement ou d'un bâtiment, en évaluant sa consommation d'énergie et son impact en termes d'émission de gaz à effet de serre.

    Il s'inscrit dans le cadre de la politique énergétique définie au niveau européen afin de réduire la consommation d'énergie des bâtiments et de limiter les émissions de gaz à effet de serre.

    Un diagnostic de performance énergétique doit être établi lors de la vente d’un logement existant. Ce diagnostic est un document qui indiquant la quantité d’énergie effectivement consommée ou estimée pour une utilisation standardisée du logement. L’objectif du diagnostic de performance énergétique (DPE) est de contribuer aux économies d’énergie et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

     

     

     

     

     

     

    Deux étiquettes à 7 classes de A à G (A correspondant à la meilleure performance, G à la plus mauvaise) facilitent la lecture du diagnostic de performance énergétique (DPE) :

    L’étiquette énergie pour connaître la consommation d'énergie primaire

    L’étiquette climat pour connaître la quantité de gaz à effet de serre émise.

     

    Le contenu et les modalités d'application du DPE sont réglementés

    Le contenu et les modalités d'établissement du DPE sont réglementés (Décrets et arrêtés sont téléchargeables sur le site gouvernemental).

    Le diagnostic de performance énergétique (DPE) décrit le bâtiment ou le logement (surface, orientation, murs, fenêtres, matériaux, etc.), ainsi que ses équipements de chauffage, de production d'eau chaude sanitaire, de refroidissement et de ventilation. Le diagnostic de performance énergétique (DPE) indique suivant les cas,

    - soit la quantité d'énergie effectivement consommée (sur la base de factures),

    - soit la consommation d'énergie estimée pour une utilisation standardisée du bâtiment ou du logement.

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion