Comparatif cheminée, poêle à bois, insert, poêle granulés de bois

Dernière modification :

Poêles à bois bûche Chazelles Portail Picbleu

Vous voulez équiper votre logement d'un appareil à bois en remplacement d'une cheminée existante. Les granulés de bois qui ont la meilleure combustion et le meilleur rendement sont-ils plus polluants que le fioul ou le gaz ? Quels sont les rendements des différents appareils à bois ? 

Sommaire

  1. Les familles d'appareils de chauffage à bois
  2. Bûches, briquettes ou granulés de bois ?
  3. Prix et équivalences du bois énergie ?
  4. Les cheminées à foyer fermé et les inserts
  5. Les poêles à bois
  6. Les chaudières à bois
  7. Les primes et les aides 

1. Les familles d'appareils de chauffage à bois

Il existe trois principales familles d’appareils de chauffage au bois :

  •  les cheminées
  •  les poêles
  •  les chaudières

Tous ces appareils ont en commun de fonctionner avec le bois de chauffage, soit les bûches, les briquettes de bois ou les granulés de bois.

2. Bûches, briquettes ou granulés de bois ?

Les bûches de bois sont le combustible le plus basique obtenu en débitant le tronc d'un arbre. Il existe de nombreux critères à connaître pour bien choisir son bois de chauffage, les essences, la dimension, le taux d'humidité, le prix. C'est le combustible le moins cher, mais le plus polluant.

Les briquettes également appelées bûches de bois densifié ou bûches caloriques sont élaborées à partir de sciure compressée en blocs de 20 à 30 cm de longueur. Bien calibrées, elles sont aisément stockables, n'ont pas le risque d'abriter des insectes xylophages que l'on pourrait retrouver par la suite dans les charpentes du logement. Elles possèdent un pouvoir calorique élevé (4600 kwh par tonne) dû à un taux d'humidité très bas. Leur grand intérêt pour leur combustion rapide et vive est de démarrer un feu, car leur prix est deux à six fois plus cher qu'une bûche classique de bois.

Les granulés de bois offrent une très grande facilité d'utilisation et un prix intéressant. Les granulés de bois sont compressés sous haute pression à partir de sciures de bois non traitées, sans colle ni liant. Propre et sans poussière (s'il ne circule pas sur des centaines de kilomètres), le granulé de bois offre d’excellentes performances calorifiques (5 kWh/kg) grâce à son taux d’humidité faible (< à 8 %). 


Voir l'article sur les astuces conseils et l'utilisation du bois de chauffage.

3. Prix et équivalences du bois énergie 

Tableau comparatif des prix et équivalences du bois énergie

Dans le tableau ci-dessous, les émissions de C02 intègrent l'activité de l'ensemble de la filière (production, abattage, transformation, transport, etc.).
1 tonne de granulés de bois équivaut à 460 litres de fioul domestique (hydrocarbure, combustible fossile, FOD).
Donc 1 kg de granulés équivaut à environ 0.46 litre de fioul.

Tableau d’équivalences moyennes pour 15000 kW/heures de chaleur fournie *

Type de combustible

Quantité nécessaire

Coût annuel

Émission de CO2

Granulés de bois 

3.26 tonnes

978 €

500 kg

Plaquettes sèches

  3.75 tonnes

450 €

500 kg

Bûches de bois

11 stères

550 €

600 kg

Fioul domestique

1500 litres

1500 €

7000 kg

* Besoins annuels moyens d'une maison ancienne isolée RT 2005 de 150 m²

 4. Les cheminées à foyer fermé et les inserts

Les cheminées à foyers fermés et les inserts ont un rendement compris entre 60 et 80 %.

Un foyer fermé ou un insert sont deux types d'appareils qui font partie des dispositifs qui permettent d'améliorer le rendement d'une cheminée traditionnelle à feu ouvert dont le rendement est catastrophique (à peine 2 %). De plus, l'air de la pièce dans le cas d'une cheminée ouverte se renouvelle 2 fois par heure vidant le logement de sa chaleur. Un foyer fermé et un insert offrent le meilleur compromis entre agrément et performance d'un feu de bois (vue des flammes et chaleur). Les foyers fermés et les inserts offrent deux sources de chaleur : la diffusion de celle-ci par radiation (combustion du bois et flammes) mais également par convection. Extérieurement, rien ne distingue réellement les foyers fermés des inserts qui sont équipés d'une porte vitrée, d'une forme identique, pourtant les deux types d'appareils n'ont pas le même usage.

Quelle est la différence entre un foyer fermé et un insert ?

La différence entre un foyer fermé et un insert est liée au fait que la cheminée est déjà construite ou pas.

Les inserts sont des appareils à bois conçus pour pouvoir équiper des cheminées à feu ouvert déjà existantes, d'où l'utilisation du terme insert (un anglicisme désignant le fait d'insérer dans une cheminée existante). Il est généralement composé d’un foyer généralement en fonte (parfois également fabriqué en acier) placé dans un caisson en métal. Les inserts sont équipés d’une vitre épaisse en vitrocéramique. Ces appareils sont plats sur le dessus (sortie des fumées) ce qui facilite leur installation sans modification d'une cheminée existante. L'insert s'apparente à un poêle et n'est pas prévu pour fonctionner à feu ouvert avec la vitre relevé comme sur les foyers fermés.

Les foyers fermés sont des appareils à bois que l’on raccorde sur un conduit de fumée en habillant l'ensemble par une cheminée décorative. Un foyer fermé pour cheminée se monte avant le montage de celle-ci. Grâce à des orifices situés en bas et en haut de l'habillage, la circulation de l'air ambiant au contact de l'appareil s'échauffe et transmet la chaleur. Le principe de fonctionnement consiste à récupérer l’air plus frais de la pièce par le bas du foyer, pour le réchauffer. L’air ressort en haut de la hotte et est diffusé par des bouches de ventilation ou par des gaines de ventilation vers les autres pièces. Ce dispositif amène généralement des poussières, car rares sont les installations pourvues d'un filtre à particules. Les foyers sont des appareils prévus pour fonctionner vitre fermée, mais pouvant également fonctionner à feu ouvert. Certains foyers sont équipés d'une porte relevable permettant leur utilisation à feu ouvert, un avaloir : une sorte d'entonnoir inversé canalise la fumée vers la sortie de l'appareil et vers le conduit de fumée sans enfumer la pièce.

La différence essentielle des foyers fermés ou des inserts par rapport aux foyers ouverts est la température des produits de combustion qui est de l’ordre de 400°C. Les conduits traditionnels d'évacuation de gaz brûlés sont prévus pour recevoir des températures de fumées de l’ordre de 350°C.

Le branchement d’un foyer fermé ou d’un insert sur un conduit traditionnel sans précaution peut entraîner des sinistres, il est donc indispensable de s'adresser à un spécialiste pour éviter les incendies : les causes et la prévention.

5. Les poêles à bois

 Poêle à bois

Les poêles à bois sont plus faciles à installer qu’une cheminée dans la mesure où il suffit de les raccorder à un conduit, mais en respectant des normes précises de raccordement des fumées de combustion.  Le rendement des poêles à bois varie entre 60 et 70 % (leur rendement doit atteindre 70 % au minimum pour tous les appareils qui possèdent le label flamme verte).

Les poêles à granulés sont les plus récents et bénéficient d'un fonctionnement automatisé pour le chargement du combustible et pour leur régulation (température et temps de fonctionnement). Leur rendement élevé doit atteindre 85 % pour tous les appareils qui possèdent le label flamme verte.

6. Les chaudières à bois

Les chaudières à bois (rendement global moyen compris entre 40 à 60 %), bois déchiqueté, granulés bois (rendement global de ce type de chaudière compris entre 80 et 90 % en moyenne), céréales, agro combustible, biomasse peuvent fonctionner de manière automatique et pour celles équipées d'une gazéification bois, d'une combustion inversée, à condensation avec un tirage forcé par un ventilateur avoir un rendement pouvant aller jusqu’à 85 % voire 90 %.

Il est évident que les chiffres communiqués sur les rendements sont ceux des constructeurs et fabricants d’appareils à bois qui effectuent les essais dans des conditions parfaites de fonctionnement en laboratoire. L’avantage indéniable restant est de pouvoir classifier ces appareils en terme de rendement.

 Chaudière à bois

Les chaudières à bois sont raccordées à un système de chauffage central à eau chaude qui offre le meilleur confort et permettra d'évoluer grâce au principe même de la boucle d'eau chaude.

7. Les chaudières à granulés de bois

Les chaudières à granulés de bois sont proposées avec des réservoirs de stockage intégré contenant 350 litres à 600 litres pour les modèles les plus puissants. Le plus souvent, la gestion est électronique avec des tableaux de commande situés en façade. Leur puissance est modulable de 30 à 100 %.

Elles sont pourvues de système de sécurité incendie contre les retours de flamme vers le réservoir. Enfin, il est possible de les associer à un ballon d’eau chaude sanitaire (ECS) couplé à une installation solaire.

La livraison du combustible s’effectue dans un silo placé dans un local technique. Le combustible (bois déchiqueté, granulés de bois, céréales, etc.) descend naturellement par gravité au fond du silo puis est acheminé vers le brûleur par une vis sans fin ou une trémie.

Comparatif prix de chaudière chauffage à bois et granulés.

8. Les primes et les aides

Quelles primes et aides financières pour les chauffages au bois ?

 Quelles aides

Le crédit d'impôt

Les primes aides et subventions

Sauvez un arbre ! Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi ?

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion