Conduits tuyaux d'évacuation de fumée poêle à granulés de bois

Dernière modification :

Comment mettre un tuyau de gaz brûlés sur un poêle à granulés ? Quelles sont les normes ?
L'installation de débouchés de fumées par ventouse n’est autorisée que sur les poêles à granulés de bois parfaitement étanches à l’air

Sommaire

 

Poêle-à-granulés-de-bois-sans-électricité-Laminox-Jessica-natural-Picbleu.jpg

 

1. Normes des conduits de fumées 

Des normes précisent les exigences relatives aux tuyaux d'évacuation des gaz de combustion

Un conduit de fumée conforme aux exigences techniques (pour le raccordement des foyers « fermés »).
Notez qu'il faut utiliser uniquement des changements de direction à 45 degrés MAX et un maximum de TROIS coudes à 90 degrés.
Le raccordement ne doit jamais avoir une section inférieure au conduit des fumées de l’appareil.
Une sortie murale sur des poêles à pellets conventionnels (non équipés de ventouse) est interdite.

 

2. Conduit de fumée poêle à granulés 

Un poêle à granulés doit avoir un « vrai » conduit de fumée

Type de conduit : il est nécessaire d’avoir ce que l'on pourrait appeler un « vrai » conduit de fumée.
Comme il n’existe pas de norme spécifique relative aux poêles à granulés de bois, il est donc préférable de « tuber le conduit comme on le ferait pour un un poêle à bois ».
Lorsque le logement est équipé d'un conduit existant, mais non utilisé, il est possible d'utiliser ce conduit.
Mais il est préférable de faire appel à un professionnel qui vous indiquera si des travaux de réhabilitation (débistrage, tubage, isolation) sont nécessaires.

 

3. Cheminée déjà existante 

Le logement est-il déjà pourvu d'un conduit d'évacuation des gaz brûlés ?

Attention aux conduits existants pour le raccordement d'un appareil à bois !
Un conduit existant non conforme peut être dangereux, il doit répondre à des normes précises (un seul combustible, le débouché doit dépasser le faitage de 0.40 m, etc.).
Lorsque le logement ne dispose pas de conduit de fumée, celui-ci doit être créé. La position du conduit se fait en fonction des contraintes de votre habitation et de l'emplacement souhaité pour le poêle à bois. Dans le cas d'un poêle à granulés, le système à ventouse simplifie la pose

 

4. Le conduit de raccordement 

Le conduit de raccordement des fumées est la partie visible du conduit.

Ce tuyau relie le poêle à bois au plafond ou au mur d'une habitation. La norme NF DTU 24.1 fixe le cadre législatif à respecter en matière de conception et d'installation de conduits de fumée. Le respect de cette norme, associé à un conduit de fumée dépassant du faîtage de votre habitation assurera un tirage et une sécurité optimale. C'est le raccordement le plus généralement préconisé.

 

Les types de conduits couverts par un avis technique

D'autres types de conduits sont couverts par un avis technique, ils sont utilisables sur certains modèles étanches (ils prélèvent l'air de combustion à l'extérieur).
Il s'agit de conduits ne dépassant pas le faîtage du bâtiment (haut des tuiles), mais qui débouchent dans la pente du toit ou sur un mur. Le strict respect des règles d'installation du conduit et du poêle est indispensable pour assurer un fonctionnement sécurisé.
Le conduit doit être à une distance suffisante des éléments combustibles (risque d'incendie) et ne pas servir à un autre appareil (exemple chauffe-eau gaz).
La hauteur du conduit de fumée, sa section, son type impactent directement le bon fonctionnement du poêle à bois.

 

Le document technique d’application (DTA)

Les règles d’installation préconisées sont reprises dans les documents techniques d’application (DTA) des fabricants de conduits de cheminée.

  • soit par un boisseau existant qui sera de préférence tubé
  • soit par un conduit métallique isolé.
Dimensionner et choisir le conduit de fumée selon la norme EN 13384.1.
Se référer à la préconisation du fabricant si les données ne permettent pas un calcul sur les bases de cette norme.

 

5. Les sorties fumées à ventouse 

 

L'installation de débouchés de fumées par ventouse n’est autorisée que sur les poêles parfaitement étanches à l’air. Ce type d’évacuation peut se faire en façade, sans le conduit vertical traditionnel qui débouche sur le toit. Un dispositif ventouse ne permet pas toujours de garantir un tirage naturel suffisant, car le mur de façade peut être soumis à des dépressions et à des vents forts.

Afin d'éviter le risque d'un retour des gaz brûlés dans l’habitat, un poêle doit être parfaitement étanche à l’air. L'appareil étant beaucoup plus sécurisé et doté d'une extraction des fumées plus puissante, un système de sécurité peut entraîner un arrêt de l'appareil. Le conduit d'évacuation de fumées d'un poêle à granulés de bois ainsi que le raccordement utilisé doivent également garantir l’étanchéité absolue du tuyau d’évacuation des fumées de combustion.

Le CSTB délivre des DTA (document technique d’application) qui apportent une garantie supplémentaire sur l’étanchéité du poêle.

Une ventouse concentrique est constituée d'un double conduit (un petit tuyau passant dans le même tuyau) permettant l’amenée d’air et l’évacuation des fumées simultanément.

L’air comburant de l'appareil de chauffage n’est plus pris dans l’habitat, mais prélevé à l’extérieur du bâtiment, la chaudière est ainsi appelée « étanche ».
Ce système est couramment appliqué notamment pour les chaudières à gaz, en l'absence de normes s'applique-t-il aux appareils à granulés de bois ?

sortie-ventouse-appareil-de-chauffage-encyclopedie-habitat-picbleu.jpg

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page

Tous les articles

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces

Normes

Publireportages