Connaître la transition énergétique : décider pour agir

Dernière modification :

Depuis la création du site en 2007, des millions d'internautes ont formulé de très nombreuses questions inhérentes à tous les sujets traités dans ses pages. À l'expérience et avec le recul des années, nous nous sommes rendu compte de la nécessité de complémenter les informations officielles (ψ Physique) avec une partie liée au subconscient (∞ Métaphysique).

 

 

1. La transition énergétique

Le mot « transition » est le passage d’un état à un autre. Dans la transition énergétique, le but est d'imaginer, d'inventer, d'innover pour mettre en œuvre des technologies et des pratiques innovantes pour réduire l’impact de notre production d’énergie sur la planète.

Les populations humaines se développent à très grande vitesse et certains pays absorbent une très grande partie des ressources : il faudrait 4.6 planètes pour subvenir à des besoins parfois absurdes. Posséder un yacht plus gros que les autres dont le remplissage des réservoirs nécessite 1 million de litres de carburant est un exemple de la cupidité humaine. 

La transition énergétique regroupe l’ensemble des mesures à adopter pour une activité humaine responsable et consciente de la préservation du futur pour un modèle plus durable, et plus soucieux des enjeux environnementaux. On parle d'exigence d’efficacité énergétique ou d'efficience thermique. Il est possible de les obtenir par la diversification des sources d’énergie (appelé mix énergétique) ou la promotion des énergies renouvelables. 

La transition énergétique concerne tout le monde (producteurs d’énergie, sociétés de transport, particuliers, industriels), les villes, les communes, les collectivités, toutes les activités et les entités qui sont consommatrices d’énergie.

La transition énergétique répond aux problématiques globales du réchauffement climatique, de l’atteinte à la biodiversité, de la raréfaction des énergies fossiles et de l’inégalité des sources d’approvisionnement, ainsi toutes les populations mondiales sont concernées. 

Les marges de progression dans l’innovation sont nombreuses et concourent à l’émergence de nouveaux emplois « verts ». Le développement des énergies renouvelables, le stockage de l'énergie, la conception d’une gestion « intelligente » de l’énergie impliquent la société et un fonctionnement en réseau, plus solidaire.

La transition énergétique est une simple étape, mais nécessaire pour passer à une société plus économe grâce à la rénovation des logements et de l'aide financière importante apportée par les pouvoirs publics. Cette notion désigne le passage du système énergétique actuel utilisant des ressources non renouvelables vers un bouquet énergétique basé principalement sur des ressources renouvelables ; ceci ne sera possible que par le remplacement progressif des combustibles fossiles et des matières radioactives par des sources d'énergies renouvelables.

 

2. Comment assurer cette transition

Quels sont les enjeux de la transition énergétique?  

La transition énergétique est une étape pour passer de la société de consommation que nous connaissons avec une consommation sans limites de pétrole et d'énergies fossiles à une société plus sobre et simplement plus respectueuse de l'environnement sans pouvoir encore utiliser le terme écologique. 

La transition énergétique permet la croissance verte grâce à la rénovation des bâtiments et au principe d'écoconditionalité plus vertueux pour l'environnement. Le photovoltaïque fait partie des énergies renouvelables les plus intéressantes même si la France rencontre des difficultés pour développer cette filière.

Les 3 piliers de la transition énergétique reposent sur :

1) L'économie d'énergie par des changements de comportement et d’organisation de la société (exemples : extinction d'une lampe lorsque l'on quitte une pièce, mise à l'arrêt des veilles des appareils électriques notamment la nuit et pour les collectivités limitation du temps d'allumage des enseignes lumineuses et éclairages publics, etc.). Les appareils en veille en France coûtent chaque année 2 milliards d’euros.

2) L'économie d'énergie par l'usage d'appareils performants (pour un même service, moins d’énergie consommée). Cette consommation rationnelle et plus efficace permet des économies considérables (exemple : lampes basse consommation, chaudières hybrides, pompes à chaleur, etc.)

3) L'utilisation d'énergies renouvelables et durables (exemple : des panneaux photovoltaïques alimentent une maison en électricité auto consommée).

Les énergies renouvelables peuvent-elles remplacer les énergies fossiles et nucléaires ?

Oui, mais à l’horizon 2050. Des études belges ont démontré qu’un approvisionnement énergétique basé presque exclusivement sur le renouvelable est possible, mais cela nécessite une série de conditions :

Ces 3 piliers permettent de diminuer la demande et donc de consommer moins sans diminuer le confort (une box internet qui est éteinte la nuit avec un simple programmateur n'est pas une contrainte ni une frustration, mais une économie réelle de plusieurs dizaines d'euros annuels). Ces économies peuvent être réalisées sans hypothéquer les activités économiques et industrielles.

  •  La transition énergétique a besoin d'un cadre clair et des objectifs à long terme afin de donner aux investisseurs un cadre « prévisible » sur le long terme.
  •  Les investissements dans les énergies renouvelables peuvent sembler à priori importants, mais sont très rentables lorsque l'on prend en compte les « coûts évités » : évitement des coûts liés aux problèmes de santé, aux dommages dus aux émissions de gaz à effet de serre.

 

La France possède suffisamment de toitures bien exposées sans qu'il soit nécessaire de multiplier les centrales au sol. Laissons les terres agricoles aux agriculteurs pour atteindre les objectifs de production d'électricité d'origine solaire : il y a assez de place sur les toitures des fermes, des entreprises et des logements des populations.

 

3. L'amélioration thermique

L'amélioration thermique des bâtiments : la priorité.

 

Déperditions thermiques dans un logement mal isolé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce schéma indique les principales sources de déperditions de chauffage d'une maison ancienne. Documentation Picbleu.

Les constructions modernes sont conçues pour être étanches à l’air, à l’eau et ventilées de manière artificielle, mais les maisons anciennes (avant 2005), à l’inverse, étaient conçues davantage comme un système ouvert. Le bâti ancien tire généralement parti du site dans lequel il s’inscrit pour gérer son air, sa température et sa vapeur d’eau intérieurs. Tous les travaux d'isolation doivent être non perturbants pour leurs propriétés d’inertie et de perméabilité à la vapeur d’eau (exemple ne jamais isoler avec un matériau étanche à l'eau).

Ces différences fondamentales s’ajoutent ainsi au mode constructif des maisons anciennes, notamment par son inertie très lourde ainsi que la microporosité de ses matériaux de gros œuvre. Trop souvent mal connues, ces propriétés induisent un comportement thermique en été comme en hiver très différent du bâti moderne qu’il convient de préserver en les étudiant et en les rétablissant avant d’entreprendre d’autres travaux d’amélioration.

 

4. L'amélioration énergétique

L'amélioration énergétique des bâtiments : le choix pour l'efficience.

 

Amélioration et choix énergétique dans un logement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce schéma montre l'extrême diversité des choix possibles pour le choix d'une énergie de chauffage, le prix officiel en centimes kWh n'est toutefois pas le seul critère déterminant.

L'énergie existe sous de nombreuses formes, elle est omniprésente, mais nous n'en avons pas conscience, car elle est cachée et nous semble normale. La simple fabrication d'une tablette tactile suppose l'emploi de flux physiques importants (activités minières, métallurgie, industrie, transformation, production d'électricité pour alimenter des centres de production qui fabriquent les composants, transports, distribution, etc.). Les diverses ressources comme les métaux et minerais, l'eau utilisée en très grande quantité, les effets sur l'environnement ne sont pas connus du grand public, car les usines se situent à l’étranger. L’économie « dématérialisée » est fortement consommatrice de ressources transformées et d'énergie. L’examen détaillé de ce circuit de production démontre que la « dématérialisation » n’existe que dans un monde très vorace en énergies fossiles, notamment pour le transport et pour le chauffage des bâtiments.

L'intérêt des Français pour les énergies propres et renouvelables pour leur habitat est surtout en fonction des aides et crédit d'impôt. Toutefois, il faut noter l’émergence d'une conscience citoyenne avec un relatif intérêt porté pour la protection de l’environnement. Le choix des matériaux propres et l'investissement dans les énergies renouvelables restent liés aux aides de l’État sous forme de réduction ou crédits d’impôts. Même si en France le nucléaire représente 75 % de la production d'électricité, il existe des alternatives très intéressantes comme les panneaux photovoltaïques qui permettent la production décentralisée de l'électricité en auto consommation. Le marché de la rénovation était en panne, seule la construction neuve permettait un petit pour cent de progression, mais grâce à la transition énergétique, les usagers vont pouvoir choisir des alternatives et changer de comportements. Pour cela, l'information et la connaissance peuvent aider au raisonnement, la première étape pour décider avant d'agir. 

 

5. L'amélioration des éléments invisibles

La recherche et l'amélioration des éléments invisibles grâce à la géobiologie.

 

Géobiologie : différentes pathologies des bâtiments

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un lieu de vie ne se limite pas à un terrain et à un bâti, le bien-être et la santé des occupants obéissent à des règles précises concernant le tellurisme et ses corollaires.

Il est utile de connaître les nuisances qui sont liées à notre mode de vie afin de nous en protéger. Il ne s'agit pas de renoncer au progrès, mais d'en minimiser les nuisances que celui-ci occasionne dans l'habitat. Nous passons la plus grande partie de notre vie dans des bâtiments dont l'air est parfois pollué (un tiers de notre vie en dormant dans une pièce fermée). La géobiologie permet de détecter les pollutions qui peuvent être d'ordre tellurique (courants d'eau en sous-sol, failles et cavités souterraines, etc.), d'origine électromagnétique (tous les champs basses-fréquences générés par le courant électrique 50 Hz), dues aux matériaux de construction et à leur biocompatibilité avec la vie humaine.

 

6. Les domaines concernant l'individu

La recherche des différents domaines d'interaction sur la famille et le travail.

Géobiologie : les domaines qui concernent l'humain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces domaines concernant l'individu sont des critères importants qui tiennent compte trop souvent de notre propre subjectivité. Il est difficile de connaitre ce qui se passe dans le cœur et la tête de l’autre, qu'il soit un proche ou une relation professionnelle, un outil comme le pendule est un guide intéressant. Il n’est pas un donneur d’ordre, mais peut donner des pistes intéressantes afin de mieux situer certains problèmes qui nous échappent.

Les aptitudes et les choix professionnels de notre époque ne sont plus liés à l’héritage de père en fils comme dans le passé. Aujourd’hui, à l’heure des communications et des échanges planétaires immédiats, à l’heure des informations ultras rapides, de nouveaux paramètres sont à prendre en compte. De plus, certains critères nouveaux comme nos héritages génétiques, nos talents les plus enfouis, peuvent être démontrés et décelés.

La géobiologie grâce au point Oméga démontre une redoutable efficacité pour situer les personnes et les affaires dans ces nouveaux contextes.

La socialisation des échanges partenariaux des individus et des sociétés doit également concourir aux bons résultats. Le Pendule donne de bonnes informations.

 

7. Une planète OK

Nous vivons sur une planète vivante créée pour la vie qui, grâce à toute une série de « coïncidences » heureuses et extraordinaires, nous offre les conditions idéales pour notre passage sur Terre.

La planète n'est pas du tout en danger, car elle possède une faculté extraordinaire de s'adapter.

L'homme aussi, mais dans une moindre mesure, car il vit à l'échelle humaine.

Dans 12000 ans Fukushima aura été un point de détail de l'histoire, pour l'homme, ce désastre est une conjonction de facteurs imprévisibles qui a mené à une catastrophe digne d'un film d'épouvante. Il n'était pas possible d'imaginer pire scénario qui continue malgré le silence de l'information dans un pays où le nucléaire est tout puissant.

Les organisateurs de la COP 21 ont salué le succès de cette opération très médiatisée. Il avait été annoncé une diminution de l'énergie nucléaire et finalement la durée de vie des centrales nucléaires à été prolongée de 10 ans et le seuil autorisé de radioactivité a été relevé.

  • Le site Picbleu

    Quelle est l'utilité de Picbleu ?

    Afin d'illustrer ce propos, donnons comme exemple un jeune couple qui rechercherait des informations les plus précises possibles sur la construction d'une maison et ne penserait pas obligatoirement à l'environnement dans lequel ce lieu de vie va être construit. 

    L'orientation vers laquelle on pense immédiatement est la présence d'école, d'infrastructures, de commerces, etc., mais il existe une autre dimension moins visible et qui paraît moins rationnelle qui concerne le tellurisme, les émanations de radon, la présence de pollutions très diverses (champs électromagnétiques, etc.), les cours d'eau souterrains, les failles géologiques, la mémoire des sols et des murs, les effets climatiques, etc. 

     

    Services Picbleu

    Une plateforme de services informatifs

    Les éléments évoqués ci-dessus sont l'une des raisons pour lesquelles Picbleu a créé une plateforme d'information à cet effet. Elle est dotée de toutes les qualités informatives inhérentes à l'encyclopédie Picbleu. Elle présente concomitamment l'information concernant tous les domaines de l'habitat (construction, énergies, chauffage, etc.) ainsi que des données métaphysiques trop souvent absentes tout en constituant un mix entre les données scientifiques, techniques et d'actualité.

  • Besoin d'aide ?

    L'aide Picbleu

    Dans certains cas, l'aide d'un conseiller expérimenté peut vous offrir des conseils simples et bienveillants sur l'habitat durable, pour d'autres domaines liés également à ses occupants, un radiesthésiste compétent pourra collaborer utilement à l'élaboration d'un check-up complet associant tous les paramètres indispensables à la finalité d'un projet.

     

    La transition énergétique et les améliorations de l'habitat

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La nécessité d'étudier un lieu dans son ensemble (humain et habitat) est essentielle. Tous les savants, scientifiques, sociologues, ingénieurs sont confrontés à la même problématique : celle d’étudier un élément aux propriétés observables définies et donc limitées.

    La loupe et le microscope font donc perdre de vue qu'un objet s'insère dans un ensemble de relations et de processus. Afin de pouvoir saisir le réel, il est indispensable de sortir de tous les cadres, il faut étudier des savoirs portant sur des objets très éloignés du sujet traité et explorer ce qui se cache derrière les formes observables du monde.

    En faisant référence au célèbre aphorisme d'Abraham Maslow « Si le seul outil que vous avez est un marteau, vous tendez à voir tout problème comme un clou » (The Psychology of Science, 1966).

    L'hyper spécialisation dans le fonctionnement de la société humaine occidentale ne donne qu’une vue partielle de la complexité du Monde.

     Aphorisme d'Abraham Maslow

     

     

     


    Le généticien pensera que la génétique sauvera l’humanité, l'architecte s’imaginera que ses réalisations ne sont pas simplement des moyens physiques, mais qu’ils possèdent une portée philosophique supérieure. L’humain, qu’il soit scientifique, religieux ou créateur est un animal social qui partage ses idées, ses conceptions de la vérité, ses valeurs nobles ou celles qu'il attribue à la beauté si bien que par la loi universelle de la convergence, les individus finissent par suivre les mêmes voies.

    Les informations sont dispersées et semblent sans relations dans le mode dans lequel nous vivons.

    Dans certains cas, il y a des interdépendances, mais qu’on ne doit pas confondre avec l’interdépendance quantique qui repose sur des superpositions d’états, des complexités extrêmes, des apories à large échelle et nul doute, des processus de calcul quantique. Des intrications incluant des informations en relation avec un ensemble de « constituants quantiques ».

    Nos convictions et nos certitudes sont parfois trompeuses : « Ce qui nous paraît être de la matière solide n'est constitué en réalité que de particules vibratoires tournoyant dans un grand vide à une telle vitesse qu'elle nous donne une impression de solidité.

    Si le mouvement de ces particules cessait tout à coup comme un ventilateur qui s'arrête, il n'y aurait plus que du vide. Nous sommes en réalité de l'énergie informatisée en action ». Source CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire Genève), Travaux sur les anneaux d'accélération des particules.

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion