Chauffage

Le COP de pompe à chaleur annoncé par les marques est-il réaliste ?

Date de mise à jour : 01/01/2021
Temps de lecture : 4 minutes

Le COP d'une pompe à chaleur annoncé par les fabricants est-il réaliste ? Le COP machine d’une pompe à chaleur appelé COP conventionnel est mesuré par le fabricant à des températures comprises entre 7°C et 35°C. Cet indicateur permet de distinguer les modèles de pompes à chaleur entre elles, mais en aucun cas d’estimer la performance en situation réelle.

  1. Le COP d'une pompe à chaleur
  2. Systèmes de pompes à chaleur géothermiques
  3. La pompe à chaleur est-elle polluante ?
  4. Le chauffage électrique est-il polluant ?
  5. Le chauffage électrique est-il coûteux ?
  6. Réglementation sur les nuisances sonores

Le COP d'une pompe à chaleur 

Le COP machine d’une pompe à chaleur appelé COP conventionnel est mesuré par le fabricant à des températures comprises entre 7°C et 35°C.

Comparer les pompes à chaleur

Cet indicateur permet de distinguer les modèles de pompes à chaleur entre elles, mais en aucun cas d’estimer la performance en situation réelle.

  • Le COP machine : le niveau de performance d'une pompe à chaleur est déterminé en laboratoire, donc dans des conditions d'essais idéales éloignées de la réalité.
  • Le COP système : tous les éléments du système sont pris en compte : la pompe à chaleur, les circulateurs, les pompes électriques de relevage de l'eau, les accessoires concomitants, mais on reste dans la théorie.
  • Le COPA ou COP annuel : il donne le rendement réel d'une pompe à chaleur, car s'agit du COP système enregistré sur une toute une saison de chauffe.
  • Selon le logement, sa localisation, la qualité de l'installateur et de sa réalisation, il peut y avoir un très grand écart entre le COP machine annoncé et le COPA.

Le COP d'un puits provençal

Le COP (coefficient de performance énergétique) représente le rendement énergétique d'une pompe à chaleur, les vendeurs de pompes à chaleur mettent en avant des COP de 3 ou 3,25, mais il faut savoir qu'un simple puits provençal climatise une maison avec un COP supérieur à 30... tout en consommant moins d'énergie.

Les conditions de laboratoire

  • Pour faire le parallèle avec les chiffres annoncés, l'automobile est un bon exemple.
  • Chacun sait que les conditions créées par les constructeurs pour donner une consommation sont optimales et difficilement réalisables par les conducteurs.
  • La piste, les conditions météo, le moteur, les pneumatiques, le pilote sont optimisés lors de ces essais.
  • Le seul avantage est de pouvoir comparer les consommations et les rejets de CO2 de plusieurs marques automobiles tout en gardant à l'esprit que les consommations annoncées sont irréalistes.

Il en est de même avec les pompes à chaleur dont les COP sont calculés dans des laboratoires, mais l'on sait que la température de l'eau et de l'air varie parfois considérablement dans une journée.

Systèmes de pompes à chaleur géothermiques 

Précisions sur les systèmes de pompes à chaleur géothermiques 

L’intérêt de ces pompes à chaleur à systèmes thermodynamiques est lié à de multiples facteurs, dont la nature géologique du sol ( qui ne doit pas être trop rocheux, trop argileux ou de type remblai). Ce paramètre est parfois insuffisamment pris en compte par les installateurs.
Les fabricants et installateurs annoncent des coefficients de performance (COP) de 3,5 ou 4.

Le COP

Ce coefficient de performance COP instantané est mesuré dans des conditions optimales du laboratoire. Il est prévu pour de basses températures de chauffage de l’ordre de 35 °C (plancher chauffant ou ventilo convecteurs). Ce coefficient de performance (COP) réel de l’installation, calculé sur une moyenne de l’année, dépend de nombreux facteurs susceptibles de diminuer la performance. Ce coefficient de performance est particulièrement difficile à apprécier, mais tout l’intérêt environnemental et économique du projet dépend de ce coefficient de performance (COP).

COP Coefficient de performance énergétique d'une pompe à chaleur électrique

En pratique, le COP réel d’une PAC géothermique récente est de l’ordre de 3,5 à 4 et celle d’une PAC sur air se situe autour de 1,5. Un calcul simple consiste à baisser le COP théorique de 1 à 2 points pour tenir compte des consommations auxiliaires, d’un circuit de chauffage à plus haute température, et de températures externes plus froides.

La pompe à chaleur est-elle polluante ? 

Est-ce que la pompe à chaleur est un système non polluant ? 

  • Jusqu’à ces dernières années, le fluide frigorigène le plus employé était le R22 dont l’emploi est de théoriquement proscrit.
  • Il contient en effet du chlore puissant gaz à effet de serre dont les effets destructeurs sur la couche d’ozone sont avérés.
  • Le fluide frigorigène R22 est remplacé par des fluides de substitution, tels les HFC (R407C, R410A et R417A), inoffensifs vis à vis de la couche d’ozone, mais qui constituent de puissants gaz à effet de serre.

Le chauffage électrique est-il polluant ? 

Est-ce que le chauffage électrique est un système non polluant ? 

  • Le chauffage électrique (par radiateurs à effet Joule) représente 47 % de la puissance « appelée en pointe» dans l'habitat.

Le chauffage électrique est-il coûteux ? 

Est-ce que le chauffage électrique est un système coûteux pour la Nation ? 

  •  Les campagnes de publicité que nous assenait régulièrement EDF depuis 20 ans coûtaient les dernières années dix fois le budget de l'Agence de l'environnement et pour la maîtrise de l'énergie (ADEME).
  •  Les responsables du marketing sont des pièces essentielles pour EDF avec les personnes chargées du lobbying dans cette entreprise publique où presque tous les cadres supérieurs sortent de Polytechnique et d'autres grandes écoles.

Réglementation sur les nuisances sonores 

  • Les nuisances sonores suscitent un nombre de plus en plus croissant de plaintes de la part des personnes qui y sont exposées.
  • Les bruits sont de plus en plus mal supportés par les populations.
  • Une pompe à chaleur émet un signal de plus en plus important avec le vieillissement du matériel exposé aux aléas climatiques.