Eco-rénovation

Etanchéité à l'air d'un logement Comment éviter les fuites d'air

Date de mise à jour : 25/01/2021
Temps de lecture : 3 minutes

Les fuites d'air sont nombreuses dans une maison ancienne et souvent méconnues par les artisans et constructeurs. Elles proviennent des ponts thermiques dus aux jonctions de murs-plafonds, des cheminées, des hottes, des gaines électriques, des huisseries et même des serrures.

  1. L'étanchéité à l’air
  2. Les fuites d'air d'un logement
  3. Les transferts de vapeur d’eau
  4. Les ponts thermiques
  5. Les défauts d’étanchéité à l’air
  6. La perméabilité des bâtiments

L'étanchéité à l’air 

L'étanchéité à l’air concerne les fuites ou les infiltrations d’air parasites dans les parois verticales (murs) ou horizontales plafonds). Une fuite d’air parasite entraîne une déperdition de chaleur tout en favorisant un transfert d’air chaud et humide sur un point concentré d'une paroi.

  • Les fuites d’air d'un logement
  • le transfert de vapeur d’eau,
  • les ponts thermiques.

Les fuites d'air d'un logement 

Les mesures réalisées dans les logements anciens mettent en évidence l’existence de sources d’infiltration.

Ces fuites sont dues à 2 raisons :

  • Les parois, souvent composées deplusieurs couches brique, isolant, paroi de finition, etc., sont à l’origine de nombreuses fuites en raison du manque ou de l’absence d’études de conception.
  • L’étanchéité à l’air a rarement fait l’objet d’une attention particulière au niveau des études, du suivi du chantier et de la réception des travaux.

 

Quelles sont les zones qui posent problème ?

  • Les murs, liaisons façades et planchers, des liaisons murs-dalle sur terre-plein, des liaisons murs-dalle ou plancher en partie courante,
  • La toiture et la jonction des différentes parois entre elles,
  • La jonction du bâti avec les huisseries (fenêtres, portes-fenêtres et portes donnant sur l'extérieur). Les liaisons de menuiseries extérieures (seuil de porte palière, seuil de porte-fenêtre, liaison murs-fenêtres au niveau des linteaux).
  • La traversée de l’enveloppe extérieure du bâti par tout élément de construction (gaines électriques, VMC, conduits de fumée, etc.).
  • Les interrupteurs ou les prises de courant sur paroi extérieure et les éléments traversant les parois (trappes d’accès aux combles ou aux gaines techniques).

Les transferts de vapeur d’eau 

Les transferts de vapeur d’eau sont permanents dans un logement, car les hommes, animaux, plantes génèrent de la vapeur d’eau par la respiration (2 litres d'eau par nuit pour un couple, la transpiration, la cuisine, les douches, le lavage, le séchage du linge en intérieur, etc.).

 

Les ponts thermiques 

Les ponts thermiques existent suivant le système constructif à la jonction des murs/plancher, des murs/plafond, d'un plancher bas ou d’étage, d'acrotères non isolés, etc.
Les fissures, le pourtour des menuiseries, canalisations, sont autant de ponts thermiques source de pertes thermiques.

  • Les ponts thermiques présents sont une source de déperditions calorifiques et de courants d’air.
  • Il est difficile de chauffer un logement ancien, la consommation est élevée et le confort thermique et phonique est moyen.
  • Pour les constructions neuves, la Réglementation Thermique ( RT 2012 remplacée par la RE 2020) impose une perméabilité à l’air du bâti.
  • Cette étanchéité est mesurée et validée à la réception de l’ouvrage par un opérateur agréé par le Ministère en charge de la Construction.

Les défauts d’étanchéité à l’air 

Conséquences des déperditions

Les fuites augmentent le coût énergétique, perturbent le bon fonctionnement du système de ventilation et causent une dégradation de la qualité de l’air intérieur des bâtiments.

6 enjeux principaux liés à l’étanchéité à l’air

  • Économie d’énergie : un logement mal isolé entraîne une surconsommation d'énergie.
  • La préservation du bâti (condensations et moisissures).
  • La qualité de l’air intérieur est liée à l’hygiène avec des conséquences sur la santé.
  • La préservation de la santé pour éviter les pathologies comme l’asthme.
  • le confort thermique des occupants.
  • Le confort d’usage acoustique des occupants.
  • La sécurité des personnes à proximité de zones polluées (zones fortement urbanisées, station services, grandes surfaces, routes, aéroports, sites industriels classés Seveso, etc.).

 

La perméabilité des bâtiments 

sources-de-fuites-air-maisons-rt-2012-re-2020.png

 

Cette perméabilité doit être inférieure à :

  • 0.6 m3/(h.m²) en maison individuelle RT 2012.

Il est donc impossible de poser un appareil à évacuation naturelle

  • Le test d'étanchéité ne serait pas validé, car de nombreuses déperditions seraient occasionnées par l'appareil.
  • La raison est liée au sytème de ventilation : les gaz brûlés qui normalement s'élèvent et s'échappent par le conduit de fumées seraient refoulés par le dispositif d'aération (VMC).