Éthanol : Foyers

Dernière modification :
  • Le bio éthanol.

    La fabrication du bio éthanol.

    Le chauffage au bio éthanol.

    Le carburant bio éthanol.

    Les textes de loi sur les appareils au  bio éthanol.

    Les conseils d'ACQUALYS sur le bio éthanol. 

     Betteraves servant à la fabrication des agro combustibles. Encyclopédie habitat Acqualys
    Les végétaux comestibles comme la betterave sont employés pour la fabrication des agro carburants (bio éthanol). Photo ACQUALYS

    Le bioéthanol  Le bio éthanol

    Les agro carburants (bioéthanol ou agroéthanol) sont issus de l'hydrolyse puis de la fermentation des sucres contenus dans des végétaux tels que la betterave, la canne à sucre, le topinambour, le blé ou le maïs, mais aussi les pommes de terre riches en amidon ainsi que des plantes ligneuses telles que le bois, l'herbe ou la paille.

    Le bioéthanol  La fabrication du bio éthanol

    Le bioéthanol est fabriqué par hydrolyse. L'hydrolyse est une réaction chimique obtenue grâce à des enzymes appelées les cellulases. Elles décomposent des chaînes complexes d'hydrate de carbone en sucres fermentiscibles. Une deuxième étape consiste en la fermentation de ces sucres qui se décomposent ainsi en alcools.

    Le bioéthanol  Tout sur le chauffage au bio éthanol

    Le chauffage au bio éthanol est un chauffage d’appoint et ne peut chauffer de façon satisfaisante l’ensemble d’un logement. De nombreuses marques fabriquent des appareils de chauffage au bio éthanol. Ces appareils fonctionnant au bio éthanol sont vendus dans le commerce, ce sont des appareils mobiles à simple ou à double combustion, avec contrôle électronique, ils sont prévus pour des utilisations en intérieur, mais ils doivent être utilisés avec un maximum de précautions liées à la combustion pour les appareils dépourvus de conduits d’évacuation des gaz brûlés. Pour certains modèles, les gaz brûlés ne sont pas évacués et accentuent la pollution intérieure du logement. Il faut les réserver aux pièces telles que les ateliers, les greniers, les garages, et autres endroits où l’on ne vit pas en permanence. Ces appareils sont destinés à vous apporter un complément de chaleur. La combustion de ces appareils à bio éthanol comme ceux à pétrole et ceux à fioul pollue l’atmosphère et demande une aération des locaux stricte, même si, comme le spécifient les notices des fabricants ne « dégagent pas d’odeur ». Ils sont tous soumis à des normes précises et possèdent de nombreuses sécurités afin d’assurer votre tranquillité : bouton d’arrêt d’urgence, système antiécoulement du combustible en cas de renversement accidentel, etc.

    Le prix du carburant est de 2 € TTC en moyenne. Un litre permet de chauffer une pièce moyenne pendant 3 heures. Il est dons possible de calculer un prix moyen horaire de 0.70 € TTC. Un bidon d'alcool éthylique de 5 litres chauffe donc un local de taille moyenne pendant environ 15 heures.

    Le bioéthanol  Les appareils au bio éthanol
    Si la cheminée au bio éthanol possède d'indéniables qualités esthétiques (spectacle agréable des flammes), force est de constater que ce type de chauffage est coûteux (prix d'achat entre 1400 € et 8000 € pour des modèles raffinés) ce qui représente un sérieux handicap. Concernant certains modèles, il est important de comparer les modèles car des risques de brûlures avec de jeunes enfants est possible. De même, le renversement accidentel de l'appareil ou du bidon de combustible avec des animaux est également à considérer.
     
    Le bioéthanol  Le carburant employé

    1 litre de bioéthanol lampant fournit  7 KWh de chaleur. Il brûle en se combinant à 3,5kg d’oxygène, fournit 3,1kg de gaz carbonique et 1,4kg d’eau.Consommation d’air par litre de bioéthanol consommé : 10.67 m3. Pour chauffer une pièce de 70 m2 pendant 4 heures un foyer adapté à ce volume consomme environ deux litres de bioéthanol.

    Rejet de 7,5 kg de CO2.

    Rejet de 3,3 litres d’eau de condensation.

    Les normes concernant le bio éthanol

    Propriétés
    Unités
    Min.
    Max.
    Méthodes d'essai
    Ethanol (y.c. alcools volatils saturés)
      % m/m
    98,70  
    -  
      EC/2870/2000 méthode I
    Monoalcools volatils saturés (C3-C5)
      % m/m
    -  
    2,0  
      EC/2870/2000 méthode III
    Méthanol
      % m/m
    -  
    1,0  
      EC/2870/2000 méthode III
    Eau
      % m/m
    -  
    0,3  
      EN 15489
    Chlore inorganique
      mg/l
    -  
    20,0  
      EN 15484
    Cuivre
      mg/kg
    -  
    0,1  
      EN 15488
    Acidité totale (sous forme d'acide acétique)
      % m/m
    -  
    0,007  
      EN 15491
    Aspect
      -
    Limpide et clair
      Inspection visuelle
    Phosphore
      mg/l
    -  
    0,5  
      EN 15487
    Composés non volatils
      mg/100 ml
    -  
    10,0  
      EC/2870/2000 méthode II
    Soufre
      mg/kg
    -  
    10,0  
      EN 15485, EN 15486
    La mise au point de normes a permis d'encadrer le marché des appareils à bio éthanol. Photo ACQUALYS
    Le bioéthanol  Les textes de loi sur les agro carburants (bio éthanol)

    Textes de loi concernant les poêles à bio combustible : À l'heure actuelle, la règlementation sur les appareils fonctionnant à l’agro combustible (bio éthanol) est encadrée. Le laboratoire national d'essai a été chargé de réunir experts, scientifiques et constructeurs afin de mettre au point des normes permettant d'encadrer ce marché. Des efforts sont effectués vers les processus d'élaboration du carburant agro combustible (bio éthanol). La purification est en voie d'amélioration et pour éviter les accidents, les fournisseurs doivent incorporer un colorant pour teinter les agro combustible (bio éthanol) en bleu, car à ce jour l’agro combustible (bio éthanol) est transparent.

    Un appareil à agro carburant est constitué d'un réservoir faisant office de brûleur, pour certains modèles, les gaz issus de la combustion sont directement envoyés dans la pièce qui doit être suffisamment ventilée (air nécessaire à la combustion et gaz brûlés)

    Le bioéthanol  Conseils d'ACQUALYS

    La prudence élémentaire est conseillée, il vaut mieux différer ses achats pour un modèle efficient si l'on veut s'équiper et surtout éviter les appareils bas de gamme fabriqués en asie. Il est préférable de choisir une grande marque reconnue qui respecte les normes NF386.  Les cheminées et poêles à agro carburant sont des appareils d’appoints à usage intermittent qui ne remplacent pas votre chauffage principal. Les nouvelles normes AFNOR NF D35-386 concernant les brûleurs permettent permettent d'assurer une sécurité optimale. Beaucoup de sociétés y avaient trouvé une niche lucrative et avaient crée des modèles de cheminées et de poêles à agro carburant (appelé improprement bio carburant). Certains modèles étaient même dangereux, car constitués de simples boites dans lesquelles l'on mettait le feu au combustible. Accrochées au mur ou posées sur le sol, le risque de renversement ou de brûlures étaient important.

    En conclusion, le chauffage au bio éthanol doit être considéré comme un chauffage d’appoint occasionnel à utiliser avec de nombreuses précautions et en respectant toutes les mesures de sécurité liées à un appareil utilisant un combustible liquide. Il faudra respecter les consignes de sécurité des constructeurs telles que l’aération systématique des pièces dans lesquelles ce chauffage d’appoint est utilisé et surtout l’interdiction de faire fonctionner ces appareils durant votre absence ou pire : pendant votre sommeil de nombreux cas d’intoxication sont signalés chaque hiver. Les conditions de sécurité n’étant pas toujours suivies par des ménages souvent inconscients des risques encourus par de mauvais usages.

    Le bioéthanol  Conseils d'ACQUALYS : ce que devrait posséder l'appareil à agro carburant

    •Un détecteur de CO2.
    •Un détecteur de basculement, de glissement et de choc.
    •Un remplissage sécurisé
    •Un compteur de fonctionnement, maximum 2 x 3 heures par 24 heures.
    •Un dispositif anti-allumage à chaud.
    •Une alimentation par gravité (sans pompe électrique).
    •Une puissance de chauffe d'au moins 2000 Watts.
    •Une détection de « tension basse » avec arrêt d'urgence si la batterie n'est pas rechargée.
    •Un contrôle parental grace à une programmation des plages horaires d'allumage du brûleur.
    •Une temporisation de fonctionnement : pour une extinction automatique programmée de l'appareil dans la limite de la norme (maximum 2 fois 3 heures par tranche de 24 heures)

    Respect nature  Sauvez un arbre ! Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi ?
Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page

Tous les articles

Dossiers