Eviter fongicides et pesticides en revitalisant le sol

Dernière modification :

Claude Bourguignon est parmi les premiers, dans les années 1970, à avoir alerté sur la dégradation rapide de la biomasse et de la richesse du sol en micro-organismes (bactéries et champignons microscopiques).

Il a également mis l'accent sur la perte d'humus et de capacité de productivité des sols agricoles européens. L'écosystème est très complexe et fragile. Par ses relevés d’activité biologique, il a démontré que les sols cultivés en labour avec des apports d'engrais chimiques et de pesticides perdaient leurs populations microbiennes et fongiques.

 

Sommaire

 

1. L'activité microbiologique

D'année en année, les sols fertiles perdent leurs nutriments et s'érodent de manière accélérée. Il a constaté qu'en Europe, 90 % de l'activité microbiologique des sols a été détruite. Après avoir mis au point dans les années 1980 une méthode de mesure de l'activité microbiologique des sols, il a contribué à développer des techniques alternatives qui se sont avérées très efficaces, mais qui demandent une bonne technicité et connaissance du fonctionnement écologique des sols.

 

2. Qui est Claude Bourguignon ?

Claude Bourguignon est un ingénieur agronome français formé à l'Institut national agronomique Paris-Grignon (INA P-G). Il est le fils du psychiatre André Bourguignon et le frère de l'actrice Anémone, de son vrai nom Anne Bourguignon. Il est né en 1951 et a vu comme les personnes de cette génération l'évolution profonde de nos sociétés et notamment de l'agriculture. Après avoir travaillé à l'INRA où ses travaux et méthodes de mesure de l’activité biologique des sols n'ont suscité que peu d'intérêt. Il est devenu l'un des promoteurs, développeurs, spécialistes des techniques de restauration et préservation des sols agricoles. Les techniques qu'il préconise sont respectueuses de la vie du sol et de son fonctionnement.

Claude Bourguignon a fondé en 1989 avec sa femme Lydia Gabucci-Bourguignon, maître es sciences, le LAMS (Laboratoire d’analyse microbiologique des sols) qui analyse sur le plan physique, chimique et biologique tous types de sols (agricoles, viticoles) afin d’aider les agriculteurs, les viticulteurs avisés ou leurs gestionnaires à obtenir de meilleurs rendements, par une meilleure connaissance et prise en compte du fonctionnement des sols.

Claude Bourguignon est conférencier et formateur, membre de la Société d’écologie, de la Société américaine de microbiologie, enseignant à l'ancienne école d'agrobiologie de Beaujeu. Le secteur microbiologie des sols de l’Institut Pasteur ayant été fermé, l'absence de chaire officielle de microbiologie des sols en France s'est traduite par le manque de formation en microbiologie chez les agronomes.

Les solutions sont toujours simples, issues du bon sens et de l'abandon de la cupidité humaine.

 

3. Respecter la terre

« Nous ne faisons plus de culture en Europe : nous gérons de la pathologie végétale, nous essayons de maintenir vivantes des plantes qui ne demandent qu'à mourir tellement elles sont malades. Le rôle de l'agriculture c'est de cultiver des plantes saines. On ne mettait pas un traitement fongique sur les blés en 1950 ».

Le but est de prendre conscience de la nécessité de respecter la terre. Nous devrions manger bio sans le savoir et sans pesticides.

 

4. Une vidéo utile

Une vidéo pour agir pour la protection du plus grand nombre.

Sur cette vidéo, en 4 minutes, Claude Bourguignon indique avec simplicité et clarté que la terre se meurt, que la voie choisie pour l'agriculture depuis 60 ans est délétère. Il y va de notre survie de voir, d'écouter et d'agir pour changer de cap.

Comme pour le milieu financier, l'agriculture doit être reprise par le système politique qui a abandonné la finance et l'agriculture au profit de quelques multinationales. À nous d'exiger que le politique reprenne ce pouvoir, agisse et légifère pour la protection du plus grand nombre.

 

  • Le site Picbleu

    Picbleu : une plateforme pour tout connaître sur l'habitat et ses occupants

    Depuis la création du site en 2007, des millions d'internautes ont formulé de très nombreuses questions inhérentes à tous les sujets traités dans ses pages.

    À l'expérience et avec le recul des années, nous nous sommes rendu compte de la nécessité :

    - De complémenter les informations officielles (ψ Physique) avec une partie liée au subconscient, l'épigénétique et au quantique(∞ Métaphysique). Cela peut surprendre lorsque l'on traite des sujets de l'habitat et de ses occupants mais tout est dans tout.

     - D'offrir une plateforme de services d'aide à la décision qui permet grâce à une aide neutre et bienveillante d'orienter les porteurs de projets vers des marques ou des entreprises sélectionnées.

     

    Illustrer ce propos

    Afin d'illustrer ce propos, donnons comme exemple une personne qui rechercherait des informations sur la construction d'une maison et ne penserait pas obligatoirement à l'environnement dans lequel ce lieu de vie va être construit. 

    L'orientation vers laquelle on pense immédiatement est la présence d'école, d'infrastructures, de commerces, etc., mais il existe une autre dimension moins visible et qui paraît moins rationnelle qui concerne le tellurisme, les émanations de radon, la présence de pollutions très diverses (champs électromagnétiques, etc.), les cours d'eau souterrains, les failles géologiques, la mémoire des sols et des murs, les effets climatiques, etc. 

     

    Le simple fait de savoir qu'un produit est bon nous donne un bénéfice au niveau de nos cellules

    Les éléments évoqués ci-dessus sont l'une des raisons pour lesquelles Picbleu a créé une plateforme d'information à cet effet. Elle est dotée de toutes les qualités informatives inhérentes à l'encyclopédie Picbleu.

    Elle présente concomitamment l'information concernant tous les domaines de l'habitat (construction, énergies, chauffage, etc.) ainsi que des données diverses (santé, logique, métaphysique, etc.) trop souvent absentes tout en constituant un mix entre les données scientifiques, techniques et d'actualité.

    Nous vivons sur une planète vivante créée pour la vie qui, grâce à toute une série de « coïncidences » heureuses et extraordinaires, nous offre les conditions idéales pour notre passage sur Terre.

    Dans certains cas, un spécialiste de l'habitat pourra vous apporter son aide et ses connaissances.

    Dans certains cas, un radiesthésiste compétent pourra même collaborer utilement, avec une grande précision, à l'élaboration d'un check-up complet associant tous les paramètres indispensables à la finalité d'un projet.

     

    La transition énergétique et les améliorations de l'habitat

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La nécessité d'étudier un lieu dans son ensemble (humain et habitat) est essentielle pour Picbleu :

    Connaître la transition énergétique : décider pour agir

    Tous les savants, scientifiques, sociologues, ingénieurs sont confrontés à la même problématique : celle d’étudier un élément aux propriétés observables définies et donc limitées.

     

    La loupe et le microscope rendent flou

    La loupe et le microscope font perdre de vue qu'un objet s'insère dans un ensemble de relations et de processus.

    Afin de pouvoir saisir le réel, il est indispensable de sortir de tous les cadres, il faut étudier des savoirs portant sur des objets très éloignés du sujet traité et explorer ce qui se cache derrière les formes observables du monde. En faisant référence au célèbre aphorisme d'Abraham Maslow « Si le seul outil que vous avez est un marteau, vous tendez à voir tout problème comme un clou » (The Psychology of Science, 1966).

     

    L'hyper spécialisation ne donne qu'une vue limitée

    L'hyper spécialisation dans le fonctionnement de la société humaine occidentale ne donne qu’une vue partielle de la complexité du Monde et de sa beauté.

     Aphorisme d'Abraham Maslow

     

     

     


    Le généticien pensera que la génétique sauvera l’humanité, l'architecte s’imaginera que ses réalisations ne sont pas simplement des moyens physiques, mais qu’ils possèdent une portée philosophique supérieure. L’humain, qu’il soit scientifique, religieux ou créateur est un animal social qui partage ses idées, ses conceptions de la vérité, ses valeurs nobles ou celles qu'il attribue à la beauté si bien que par la loi universelle de la convergence, les individus finissent par suivre les mêmes voies. Les informations sont dispersées et semblent sans relations dans le mode dans lequel nous vivons.

    Dans certains cas, il y a des interdépendances, mais qu’on ne doit pas confondre avec l’interdépendance quantique qui repose sur des superpositions d’états, des complexités extrêmes, des apories à large échelle et nul doute, des processus de calcul quantique. Des intrications incluant des informations en relation avec un ensemble de « constituants quantiques ».

     

    Nos convictions et nos certitudes sont parfois trompeuses :

    « Ce qui nous paraît être de la matière solide n'est constitué en réalité que de particules vibratoires tournoyant dans un grand vide à une telle vitesse qu'elle nous donne une impression de solidité. Si le mouvement de ces particules cessait tout à coup comme un ventilateur qui s'arrête, il n'y aurait plus que du vide. Nous sommes en réalité de l'énergie informatisée en action ».

    Source CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire Genève), Travaux sur les anneaux d'accélération des particules.

     

    Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. 

    Pourquoi éviter d'utiliser du papier et de l'encre ?

  • Besoin d'aide ?

    Faites-vous aider par un expert Picbleu

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page