Energie

Faites jouer la concurrence pour le gaz et l'électricité

Date de mise à jour : 17/06/2021

Sur internet le leitmotiv ou message rabâché sans cesse est « depuis 2007, aucune obligation de rester chez votre fournisseur historique électricité (EDF) et gaz (Engie), et vous pouvez vous adresser aux fournisseurs alternatifs : faites jouer la concurrence ».

Les « bonnes âmes » sur internet vous suggèrent d'en contacter plusieurs pour faire « jouer la concurrence ». Elles récupèrent vos coordonnées et les revendent tous azimuts à chaque fournisseur ainsi qu'à d'autres entreprises en fonction de votre profil. Il ne faut pas s'interroger par la suite pourquoi vous recevez des appels ou des courriels qui décidément en savent beaucoup sur vous...

Le gaz naturel appelé également gaz de ville ne doit pas être confondu avec le gaz propane distribué en bouteilles ou en citernes. 

  1. Le gaz naturel ex gaz de ville
  2. Le gaz naturel au prix du marché
  3. Un grand marché opaque et compliqué
  4. Le gaz propane en citerne

Le gaz naturel ex gaz de ville 

  • En France, 9 100 communes sont desservies par le réseau canalisé.
  • Le gaz permet 3 usages pour vous chauffer, produire l'eau chaude sanitaire ou pour la cuisson des aliments.
  • Le gaz naturel est acheminé par un Gestionnaire du Réseau de Distribution (GRDF dans 95 % des communes), et des régies locales, comme le réseau Gaz de Bordeaux ou le Réseau GDS (ex-Gaz de Strasbourg), pour le reste du territoire.
  • L'ensemble de ces gestionnaires de réseaux sont en situation de monopole sur leur zone géographique de distribution, car ils acheminent le gaz, l'exploitent, entretiennent et développent les infrastructures de transport.

Le fournisseur historique de gaz Engie ex GDF-Suez jouissait avant 2007 d’un monopole. Depuis l'ouverture des marchés à la concurrence, il n’est plus le seul fournisseur autorisé à vendre du gaz naturel.

Le gaz naturel vendu au Tarif réglementé de vente (TRV) conserve la prérogative de vendre aux particuliers le gaz naturel à un prix fixé par l’État. Le prix du gaz naturel est établi mensuellement à l’aide d’une formule tarifaire fixée en juillet par décret. La formule tient compte du cours du pétrole, du prix du gaz sur le marché, du taux de change euro/dollar et permet de fixer un prix de vente.

Comme pour Orange ex France Télécom qui possède tous les câbles téléphoniques, GRDF possède toutes les canalisations, ainsi tous les opérateurs qui le souhaitent peuvent passer par GRDF pour fournir leurs clients.

Le gaz naturel au prix du marché 

  • Depuis l’ouverture du marché à la concurrence en 2007, il est possible de souscrire un contrat de fourniture de gaz naturel à un prix fixé de manière libre.
  • Les lois du marché doivent suivant les dogmes européens contribuer théoriquement à faire baisser les prix.
  • En pratique comme pour la libéralisation de l'électricité, l'absence de véritable concurrence fait uniquement grimper les tarifs.
  • Les nouveaux acteurs sur le marché du gaz naturel ont multiplié les interlocuteurs et rendu les comparatifs difficiles et complexes.

Location des infrastructures de GRDF

  • De nouveaux et nombreux opérateurs proposent des contrats d’abonnement gaz à des conditions libres. Ils louent les infrastructures de GRDF pour acheminer le gaz. L'avantage pour l'usager qui souhaite changer de fournisseur et de ne pas avoir ni à changer de compteur ni de canalisations.
  • Il n'existe aucune certitude ni visibilité lorsque l’on s’engage sur un prix fixe à une date « t » pour une durée « n ». Il peut parfois être intéressant de passer à une offre au prix du marché appelée « prix fixe ». C’est surtout valable lorsque les TRV (Tarifs réglementés de vente) augmentent. Un point positif est la réversibilité, c’est-à-dire le retour aux offres réglementées à tout moment et sans pénalités.

 

Sur internet, les sites vous incitent à faire « jouer la concurrence ».

commercial-cravate-escroc-indelicat-renovation-energegique.png

Un grand marché opaque et compliqué 

  • Des distributeurs de gaz naturel étrangers, comme l'américain Antargaz, l’Italien Eni proposent des offres décorrélées des offres réglementées.
  • L’offre Antargaz pour les particuliers est -théoriquement- de moins 8 % sur deux ans par rapport au TRV.
  • L'UFC Que choisir avait fait un appel d'offres et la société Belge Lampiris avait été la grande gagnante.
  • Le problème pour les grands perdants qui étaient les clients de Lampiris qui commercialisait une offre à prix fixe moins 10 % par rapport aux TRV sur un an avait été de constater par la suite que le groupe pétrolier Total l'avait racheté et rebaptisé avec des tarifs pas spécialement compétitifs.
  • Les offres d'électricité sont minimalistes souvent en ligne avec en corollaire une absence de service client (pas de téléphone, pas de service après vente, etc.).
  • Des prix en constant mouvement qui semblent être compétitifs pour attirer les clients au début.
  • Pour économiser sur la masse salariale, les compteurs Linky pour l'électricité et Gazpar pour le gaz naturel sont imposés. Tous deux accentuent la pollution électromagnétique en utilisant le réseau hertzien par ondes invisibles, mais mesurables dont on ne connait pas les effets. Ce système facilite le changement de fournisseur sans qu'il y ait véritablement une concurrence qui bénéficie au consommateur.

Le gaz propane en citerne 

Les prix applicables aux différents contrats relatifs au gaz en citerne sont libres et ne sont pas réglementés par les pouvoirs publics comme pour l’électricité. Mais l'électricité est un bon exemple de ce qu'il ne faut pas faire : faire vivre à tout prix les concurrents d'EDF en augmentant les prix du tarif réglementé. Donc, faire payer les usagers afin que les fournisseurs alternatifs ne fassent pas faillite ! 

Signer un contrat chez un gazier

Avant de souscrire chez un propanier, il est possible de comparer les tarifs des différents propaniers qui sont consultables sur les sites Internet respectifs.

Les fiches standardisées

  • Depuis le 1er mars 2018, les fournisseurs de gaz GPL en vrac pour citerne ont l’obligation de mettre sur leur site Internet une FIS (fiche d’information standardisée).
  • Les informations essentielles comme les conditions tarifaires (prix du gaz combustible, location de la citerne, frais de mise en place, entretien du réservoir, etc.) y figurent. Le problème est qu'il est très difficile pour un particulier même patient de décortiquer des offres disparates.
  • Les « bonnes âmes » sur internet vous suggèrent d'en contacter plusieurs pour faire jouer la concurrence (elles récupèrent vos coordonnées et les revendent tous azimuts), il ne faut pas s'interroger par la suite pourquoi vous recevez des appels ou des courriels qui décidément en savent beaucoup sur vous...

Comparer les offres gaz
Comparer les offres gaz
Calculateur et analyse
Je compare
Aide et Info
 

140 % d'écart de prix pour le gaz propane entre ancien et nouveau client