Energie

Le gaz naturel et le gaz de ville définition transport stockage

Date de création :
Date de mise à jour : 25/02/2021

Le gaz naturel est la deuxième source d'énergie la plus utilisée dans le monde après le pétrole. Son usage est en développement important partout dans le monde.

Le gaz naturel et le gaz de ville :

Le terme gaz de ville est abandonné depuis plus de 40 ans. Le gaz de ville désignait le gaz distribué autrefois par les réseaux urbains situés dans les principales agglomérations. Le gaz de ville était également appelé gaz d'éclairage, car il alimentait les réverbères, il était fabriqué dans des usines à gaz par distillation de houille ou par le craquage thermique de produits pétroliers. Le gaz de ville contenait du monoxyde de carbone (CO), un gaz très toxique et polluant. Le gaz de ville a été remplacé par le gaz naturel qui est une appellation commerciale du gaz méthane.

Le gaz naturel : définition 


Le gaz naturel est composé d'hydrocarbures gazeux constitués de méthane CH4, d'Éthane C2 H6, de propane C3 H8 et de butane C4 H10, il accompagne souvent le pétrole, car il s'est formé dans les mêmes conditions que ce dernier. Le gaz naturel fait partie des combustibles fossiles, il s'agit d'un mélange d'hydrocarbures à l'état naturel sous forme gazeuse.

Le transport et le stockage du gaz naturel

Le gaz naturel est acheminé sous terre par gazoducs (à l'état gazeux) et sur mer par navires-méthaniers (à l'état liquide). Il circule ensuite à haute pression (environ 67 bars) dans le réseau de transport. Après abaissement de sa pression, il est injecté dans le réseau de distribution. C'est ce dernier réseau qui alimente les particuliers, les professionnels et de nombreux industriels. Seuls les très gros industriels peuvent être alimentés directement par le réseau à haute pression.

Le réseau de distribution de gaz naturel

Quelles sont les villes et quelle est la liste des communes raccordées au gaz de réseau (gaz de ville) ? 

Comparez le prix des énergies de chauffage

Le Parlement a adopté une proposition de loi relative aux tarifs réglementés d'électricité et de gaz naturel. Cette proposition de loi autorise, sous certaines conditions, les consommateurs à revenir aux tarifs réglementés, même s’ils avaient opté pour des offres au prix du marché (valeur marchande).
L’Assemblée nationale avait adopté le 10 janvier 2008, en deuxième lecture, une proposition de loi déposée par le Sénat, autorisant sous certaines conditions les consommateurs à revenir aux tarifs réglementés d’électricité et de gaz naturel.
Certaines dispositions de la loi du 7 décembre 2006 relative au secteur de l’énergie précisaient que l’usager ayant exercé son éligibilité sur un site de consommation n’était plus autorisé, ni l’occupant suivant, à bénéficier des tarifs réglementés. Ce choix était donc irréversible. La proposition de loi adoptée par le Parlement vise à revenir sur cette situation.

Pour l’électricité, le principe de la réversibilité totale est acquis, sous certaines conditions :
— En cas de déménagement, tout nouveau locataire ou propriétaire pourra désormais souscrire un contrat aux tarifs réglementés, même si son prédécesseur a exercé son éligibilité. Cette disposition s’applique également aux petits clients professionnels visés par l’article 43 de la loi du 7 décembre 2006 susvisée.
— Un consommateur, même s’il a conclu un contrat au prix de marché pourra revenir aux tarifs réglementés après un délai de six mois. (Exclusion faite des petits clients professionnels).

  • Banner gauche Portail habitat Picbleu  9200 communes sont desservies en compteurs individuels :

    Le gaz naturel est la première des énergies utilisées pour le chauffage à grande échelle des hôpitaux, résidences du 3ème age, serres, écoles, collèges, etc. Économique, le gaz naturel exige d'être relié a un réseau canalisé.

    Banner gauche Portail habitat Picbleu  Engie ex GDF Suez et GRDF (Gaz Réseau Distribution France) les chiffres :

    Triangle Portail habitat Picbleu Engie ex GDF Suez exploite le plus long réseau de transport de gaz naturel européen. (186000 kilomètres).

    Triangle Portail habitat Picbleu Gère le plus long réseau de distribution de gaz naturel européen.

    Triangle Portail habitat Picbleu Se situe parmi les premiers fournisseurs en Europe de gaz naturel (9200 communes raccordées desservant 76 % de la population).

    Triangle Portail habitat Picbleu Dispose de l’un des portefeuilles d’approvisionnement en gaz naturel les plus diversifiés d’Europe.

    Triangle Portail habitat Picbleu Figure parmi les premiers acheteurs de gaz naturel en Europe.                                                               

    Les chiffres en France

    Triangle Portail habitat Picbleu Le gaz est transporté par 31 589 km de gazoducs qui appartiennent à GDF Suez.

    Triangle Portail habitat Picbleu Le gaz naturel est stocké dans des réservoirs souterrains répartis sur 12 sites, soit, en 2005, une capacité de 9,1 milliards de m3.

    Triangle Portail habitat Picbleu Le gaz naturel est distribué par un réseau de 180 700 km de canalisations desservant 9 000 communes et plus de 75 % de la population.

    Triangle Portail habitat Picbleu Gaz de France commercialise ses énergies (gaz, électricité) auprès de 11,1 millions de clients et de 2,7 millions d’usagers hors de France.

    Banner gauche Portail habitat Picbleu Le navire méthanier le plus grand du monde : Provalys

    Le 16 novembre 2006 a eu lieu le baptême du méthanier Provalys, le plus grand du monde, près de 300 m de long, avec une capacité de transport de 154 500 m3 de gaz, les chantiers de l'Atlantique qui ont participé à la construction du navire.  Le navire-méthanier Provalys intègre 2 innovations technologiques majeures : un système de propulsion électrique, alimenté principalement au gaz naturel associé à une isolation de dernière génération. Une initiative très intéressante pour l’environnement grâce à ce nouveau navire-méthanier, innovant et respectueux de son environnement qui devrait servir d’exemple.

    Le gaz naturel  La liste des gestionnaires de réseaux de distribution de gaz naturel
    Liste établie conformément à l'article 26-I de la loi n°2003-8 du 3 janvier 2003, les distributeurs (gestionnaires de réseaux de distribution de gaz naturel) sont classés suivant l'ordre croissant des codes postaux
     
      Liste des gestionnaires de réseaux de distribution de gaz naturel
    Banner gauche Portail habitat Picbleu  Les avantages et les inconvénients du gaz naturel : 
    Ci-dessous les avantages et les inconvénients du gaz naturel, l'une des énergies les plus compétitives avec un impact environnemental relativement réduit pour une énergie fossile, un réseau de canalisations invisibles et une combinaison optimale avec les énergies renouvelables comme le solaire.
    Bilan des émissions de polluants des énergies
     Le gaz naturel  Les avantages du gaz naturel
     
                                               Avantages du gaz naturel
    Le gaz naturel permet des rendements stables et élevés : 0,92 (PCI) pour une chaudière haut rendement et 0,97 (PCI) pour une chaudière à condensation.
    Il est distribué au consommateur sans avoir subi de transformations majeures après extraction.
    La chaine gaz, du puits à l'utilisation, présente une haute efficacité énergétique globale qui conduit à des gains importants en énergie primaire.
    Le gaz naturel est l'énergie fossile la moins génératrice de gaz à effet de serre et de polluants locaux. Il ne génère pas de poussières et pas de suies, un minimum d’odeur, moins de soufre et moins de rejets dans l’atmosphère que le fioul par exemple. Le gaz naturel est moins polluant que le pétrole : sa combustion émet 55 kg de dioxyde de carbone pour un gigajoule de chaleur produite contre 75 kg pour le pétrole brut et 100 kg pour le charbon.
    Couvre les 3 usages : cuisine, production d’eau chaude sanitaire et chauffage.
    Le gaz naturel est l’une des énergies les plus économiques du marché qui devrait rester compétitif par rapport aux autres énergies. Contrairement aux idées reçues, pour les nouveaux usages gaz, il est mieux placé que l'électricité sur le plan des gaz à effet de serre car les usages saisonniers mobilisent des moyens de production d'électricité très émetteurs de CO2.
    Les ressources de gaz naturel sont relativement abondantes et diversifiées.
    Rendement stable (de l’ordre de 92 à 97 %) selon le modèle de chaudière utilisée soit à haut rendement, condensation, pompe à chaleur à gaz ou éco générateur.
    Le gaz naturel peut être associé à des techniques de pointes : plancher chauffant et chaudière à condensation.
    Le gaz naturel peut être une solution en complément énergétique d’une installation eau chaude couplée de façon optimale avec des panneaux solaire par exemple.
    Toutes les installations de chauffage au gaz sont équipées de système de sécurité chaudières sans veilleuses à basse température ou à condensation.
    Sécurité : l’installation est réalisée par un professionnel agrée puis contrôlée par la société gazière et par des organismes indépendants : Qualigaz, IS services, etc.
    Entretien de la chaufferie rapide, peu coûteuse et peu salissante.
    Le règlement des factures peut s’effectuer par mensualités sans frais.
    Le gaz naturel  Les inconvénients du gaz naturel
     
    Inconvénients du gaz naturel
    L’obligation de payer un abonnement à un compteur.
    Devis d'installation de gaz naturel plus élevé qu'un insert à bois ou de convecteurs électriques
    Le prix du gaz varie tous les 6 mois il suit les courbes du pétrole malgré un tarif règlementé. (voir comparatif gaz naturel énergies)
    Son prix de revient (kWh) est intéressant, mais le coût d’installation des équipements est parfois conséquent (Chaudière à condensation et régulation avec sonde extérieure associée à un plancher chauffant à basse température par exemple).
    L’approvisionnement en gaz est soumis aux aléas de la situation politique des régions productrices (Moyen-Orient) et peut être un moyen de pression sur le plan géopolitique (dépendance de l’Europe envers la Russie)
    La nature volatile du gaz donne lieu à des règles d'installation très strictes.
    Sécurité dans les vieux immeubles aux canalisations anciennes et vieillissantes.
    Même si le gaz est la moins polluante des énergies fossiles (230 g de Co 2 par kWh), il reste une énergie constituée de réserves limitées à quelques décennies.
    Le méthane, composant majeur du gaz naturel, est l’un des principaux gaz à effet de serre. Gaz à effet de serre qui absorbent une partie des rayons solaires
    Le gaz naturel  L'efficacité énergétique comparée électricité/gaz naturel
    Comparatif énergies primaires

    Le tableau ci-dessus indique l'importance de raisonner en énergie primaire. Il démontre que le chauffage au gaz naturel est 2,5 fois plus efficace que le chauffage électrique et fait jeu égal avec les technologies Pompes à chaleur (PAC) préconisées par EDF.

    OK Portail habitat Picbleu Le gaz naturel bénéficie d'un excellent coefficient de conversion

    En France, 1 kWh de gaz naturel est équivalent à 1 kWh EP (convention 1,1 en Europe) d'où un excellent positionnement de l’étiquette énergie en gaz naturel (position A, B ou C suivant la solution technique et la zone climatique). Le coefficient de conversion de l’électricité est de 1 kWh utile pour 2,58 kWhEP en France (jusqu’à 3,81 ailleurs en Europe).

    OK non Portail habitat Picbleu Le chauffage électrique est énergivore

    Le chauffage électrique direct (effet Joule) est hors course et très mauvais car particulièrement énergivore même si le client et usager final ne s’en rend pas compte et paye uniquement ses kWh consommés.

    Il faut noter que Coefficient de Performance (COP) des PAC permet seulement de corriger les pertes d’efficacité liées aux transformations sur la chaîne électrique pour le chauffage. Le gaz naturel est une énergie primaire, à la différence de l’électricité, obtenue après transformation dans les centrales de production d’électricité. Le rendement moyen du parc de production électrique (environ 42 % en France ; nucléaire compris), et des pertes en ligne sur les réseaux (environ 7%), nécessitent de prélever 2,58 kWh d’énergie primaire pour utiliser 1 kWh d’électricité.

    Electricité, production, comparatif fournisseurs énergie

    Le gaz naturel  L'avenir du gaz naturel 

    Depuis les années 70, doté de réserves importantes dans le monde, le gaz a vu sa part augmenter régulièrement (la demande mondiale a augmenté de 2.5 % par an depuis 10 ans) dans le bilan énergétique mondial. Cette tendance devrait se poursuivre, même si dans un contexte de hausse des prix le gaz naturel se trouve placé dans une situation concurrentielle par rapport au charbon.Ces dernières années, une forte demande énergétique mondiale et une hausse sensible du prix du baril de pétrole et du gaz ont provoqué un intérêt marqué pour le charbon.

    Banner gauche Portail habitat Picbleu La consommation de gaz naturel devrait doubler d'ici à 2030

    La dimension géostratégique du gaz s'est accrue : aujourd’hui, les échanges ont dépassé le cadre régional pour s'externationaliser. Pour les pays qui dépendent de l’importation du gaz, la sécurisation des approvisionnements est devenue un enjeu majeur. Le gaz naturel devrait jouer un rôle important dans les choix énergétiques de demain, même s’il ne peut prétendre se substituer au pétrole, en particulier dans les transports. L'Agence Internationale de l’Énergie prévoit un doublement de la consommation d’ici à 2030. Il faut noter toutefois que les prévisions de demande les plus récentes sont en baisse par rapport à celles établies à la fin des années 1990. La raison est que la forte augmentation du prix du gaz sur les différents marchés régionaux a en effet tendance à freiner la demande.

     

     
     
     
Donnez-nous votre avis
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.