GDF SUEZ e-Dolce une offre de gaz à prix fixe 100 % web

Dernière modification :

Document d'archive

 

Qu'est-ce que le gaz naturel ?

 

Le gaz naturel est une appellation commerciale du gaz méthane, en effet il est composé de 95 % de méthane, de moins de 4 % d'éthane et d'azote, de 1 % de dioxyde de carbone et de propane. Ce gaz provient de la transformation naturelle, pendant plusieurs millions d'années de différentes matières organiques.

Le méthane est un gaz de la famille des hydrocarbures dont la composition chimique est la plus simple, car le méthane (CH4) ne contient qu'un seul atome de carbone et quatre atomes d'hydrogène. Un hydrocarbure est un composé organique qui ne contient que des atomes de carbone et d'hydrogène. Il existe d'autres hydrocarbures qui s'apparentent au méthane : le propane (C3H8), l'éthane (C2H6) et enfin le butane (C4H10).

 

D'où provient le gaz naturel ?

 

Le gaz naturel est principalement importé par des contrats de long terme (31 % Norvège, 15 % Russie, 16 % Algérie, 18 % Pays-Bas), ainsi que par des achats épisodiques (Nigéria, Qatar, etc.) ou directs par les clients éligibles, le reste (moins de 2 %) provient de la production nationale et principalement du gisement de Lacq pratiquement épuisé.

 

GDF SUEZ est devenu ENGIE (1) en 2015. Parce que le monde change et avec lui toutes nos énergies, GDF SUEZ devient ENGIE.

 

 

GDF Suez.devient ENGIE

Le groupe Engie

L’histoire du Groupe ENGIE, c'est le rassemblement d'équipes issues de plusieurs grands noms de l’industrie européenne comme la Société Générale de Belgique, Suez, la Lyonnaise des Eaux, Gaz de France ou encore International Power. (1) Télécharger l'historique du groupe ENGIE : Engie avril 2015 Portail habitat Picbleu

 

 Comparez le prix des énergies de chauffage

  • Le choix de l'énergie : un défi pour l'avenir

    L'utilisation d'une énergie pour le transport ou le chauffage est indispensable, mais c'est l'un des secteurs qui pose les plus grands défis en matière de pollution et de changements climatiques. Toutes les sources d'énergie ont un impact sur l'environnement dans la chaîne de production, le transport ou la consommation énergétique.

     

    La pollution de certaines énergies

     

     

    Les effets de l'utilisation d'une énergie peuvent toucher les milieux de l'environnement comme l'air (bois, gaz, diesel),

     

    L'air :

    les particules responsables du smog ou de pluies acides (fioul, pétrole).

     

    L'eau :

    les différents contaminants comme le mercure ou les radionucléides polluent le sol ou les territoires parfois pendant de longues années (nucléaire) la biodiversité et des effets sur les espèces et la biomasse (centrales hydrauliques).

     

     

    Le climat :

    les émissions de gaz à effet de serre (fluides frigorigènes).S'il n'est pas possible d'éliminer les effets des activités humaines sur l'environnement, il est possible de veiller à les réduire.

    C'est tout à fait réalisable si l'on pense l'énergie globalement en considérant les bénéfices et les effets négatifs de chaque source pour faire les bons choix.

  • L'énergie est une source précieuse utile et épuisable

    L'énergie est une ressource précieuse utile et épuisable.

    En raison de l'accroissement des populations sur la planète, la demande d'énergie est croissante dans tous les pays. Toutes les formes d'énergie ont une empreinte environnementale : chacun de nous porte la responsabilité d'éviter le gaspillage de l'énergie en l'utilisant intelligemment.  

     

    Comment agir ?

     

    En économisant l'énergie en réduisant sa consommation là où elle n'est pas nécessaire.

    Par exemple, ne pas chauffer une pièce inoccupée, écourter une douche pour économiser l'eau chaude, éviter d'acheter des appareils gourmands en énergie, etc.

    L'efficacité énergétique dans le bâtiment est plus efficace : l'utilisation de moins d'énergie pour effectuer le même travail. Par exemple, une chaudière à haute efficacité énergétique utilise moins d'énergie pour fournir une même quantité de calories.

  • Les caractéristiques du gaz naturel

    Le gaz naturel est plus léger que l'air.

    À l'air libre, il s'élève et se dissipe rapidement : lors d'une fuite, il suffit d'ouvrir portes et fenêtres afin qu'il se dissipe.

    Comme le gaz naturel est inodore, il est odorisé pour des raisons de sécurité avec un produit à l'odeur caractéristique de choux : le mercaptan.

    Cette odeur permet de détecter la présence de gaz naturel à des concentrations inférieures à 1 % dans l'air.

     

    Le gaz naturel n'explose pas, mais il peut s'enflammer s'il atteint une concentration précise de 5 % à 15 %.

    En dessous ou au-dessus de cette plage d'inflammabilité, le gaz naturel ne s'enflamme pas. Le gaz naturel n'est pas toxique en cas d'inhalation.

  • Le gaz naturel peut produire du chauffage de l'eau chaude et de l'électricité

    Une chaudière de chauffage produit de la chaleur, mais elle utilise de l'électricité pour faire tourner les pompes des accélérateurs d'eau pour les radiateurs ou le plancher chauffant. Cette électricité nécessaire provient d'une centrale électrique.

    Mais une grande quantité d'énergie s'évapore dans la nature lors du brûlage d'un combustible de chauffage.

     

    Les fabricants ont imaginé des appareils de chauffage performants. Il existe la microcogénération qui produit, grâce à la combustion du gaz naturel, de la chaleur et de l’électricité. Dans les moteurs à combustion, on distingue la combustion interne (moteur Otto) et la combustion externe (moteur Stirling).

    La production décentralisée d’électricité et de chaleur atteint alors un rendement élevé allant jusqu’à 98 %. Avec une puissance électrique inférieure à 5 kWél, la chaudière électrogène appelée microcogénération ou micro-CCF est orientée sur les besoins des maisons individuelles et des petits immeubles collectifs.

     

    La chaleur produite couvre les besoins en chaleur utile et en eau chaude et l’électricité est utilisée en priorité dans les usages de la maison, l’excédent peut être réinjecté dans le réseau public.

  • Une autre application du gaz naturel : la pompe à chaleur à gaz

    Le gaz naturel est le combustible énergétique utilisé pour entraîner une pompe à chaleur à gaz. En comparaison avec une chaudière à gaz à condensation, le rendement de la pompe à chaleur à gaz est amélioré par la récupération de la chaleur de l’air, du sol ou de l’eau.

    La pompe à chaleur à gaz est une pompe à chaleur fonctionnant au gaz naturel. L’utilisation de chaleur environnante, considérée comme une énergie renouvelable, permet d’obtenir un rendement encore plus élevé que les chaudières à condensation à gaz.

     

    Il existe quatre types différents de pompes à chaleur à gaz :

    Pompes à chaleur à moteur à gaz (PAC à compression)

    Pompes à chaleur à absorption-diffusion à gaz

    Pompes à chaleur à absorption à gaz

    Pompes à chaleur à adsorption à gaz

  • Le groupe Engie GDF Suez : le distributeur historique de gaz naturel

    Le groupe GDF Suez est né le 22 juillet 2008 d'une fusion entre Gaz de France et Suez. GDF Suez est le deuxième groupe mondial de l'énergie, d’après le classement mondial des entreprises Global 500 de 2010.

    GDF Suez est la plus grande société de services au public au monde en termes de chiffre d’affaires et le premier producteur indépendant d'énergie au monde depuis son rapprochement avec l'électricien britannique International Power fin 2010. Source La tribune.

    GDF SUEZ est devenu ENGIE (1) en 2015

     

    Banner gauche Portail habitat Picbleu 

    Les activités de Engie ex GDF-Suez

     

    Gaz naturel

     

    1er réseau de transport et de distribution en Europe et 1er vendeur de capacités de stockage en Europe

    2e acheteur en Europe. Un portefeuille d’approvisionnement de 1 334 TWh

    382 licences d’exploration et/ou de production dans 18 pays

    799 Mbep de réserves prouvées et probables

     

    Gaz naturel liquéfié (GNL)1er importateur de GNL en Europe

     

    2e opérateur de terminaux méthaniers en Europe

    3e importateur de GNL dans le mondeUne flotte de 17 méthaniers dont deux navires regazéifieurs

     

    Electricité : 

     

    1er producteur indépendant dans le monde1er producteur mondial d’électricité non nucléaire

    1er producteur indépendant dans les pays du Golfe Persique, au Brésil et en Thaïlande

    113.7 GW de capacités de production électrique installées10 GW de capacités de production électrique en construction

    17 GW de capacités de production électrique installées en énergies renouvelables

     

    Services à l’énergie

     

    1er fournisseur de services d’efficacité énergétique et environnementale dans le monde

    1 300 implantations dans le monde200 réseaux urbains de chaleur et de froid gérés dans le monde

    100 000 clients publics et privés dans le monde

    (Chiffres GDF Suez 2014)

     

     

     

     

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page