Environnement

Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques La combustion du bois

Date de mise à jour : 14/09/2021

Les HAP (hydrocarbures Aromatiques polycycliques) sont des constituants naturels du pétrole et du charbon. L'activité humaine (chauffage bois, transport routier, industrie) a entraîné des émissions anthropiques de HAP qui ont fortement augmenté dans l'air, l'eau ou l'alimentation. Ils sont produits par la combustion incomplète de matières organiques telles que les carburants, le tabac ou le bois traité dans cet article.

  1. Conseils de prévention pollution
  2. Un poêle à bois n'est pas un incinérateur
  3. Conseils sur l'utilisation d'appareils à bois

Les HAP classés cancérogènes

Quatre autres HAP sont classés cancérogènes probables dont le benzopyrène (ou benzo[a]pyrène), une substance présente dans de nombreux mélanges de HAP en proportion relativement constante de 10 %. Le benzopyrène est un cancérogène avéré (groupe 1 du CIRC).

Autre point à connaître sur les HAP

Les aliments sont soumis aux HAP lors de leur cuisson.

  •  Attention également aux aliments fumés ou aux barbecues sur des charbons de bois.
  • Il est préférable de limiter la consommation des aliments fumés et de transformer l'usage classique du barbecue en utilisant des appareils comportant des brûleurs gaz ou des résistances électriques placés verticalement.
  • Les graisses ne se carbonisent pas sur les braises et tombent dans un récipient d'eau sans production de fumée.

Conseils de prévention pollution 

  • Le premier conseil de prévention pour limiter la pollution atmosphérique est de s’abstenir de chauffer au bois en l’absence de vent.
  • Paradoxalement, il faut éviter également de chauffer par température basse afin d’éviter l’accumulation excessive de polluants dans l'atmosphère.
  • Choisir l'appareil à bois énergie le plus performant portant le label Ecodesign 2022 comme le poêle à granulés de bois Laminox Butterfly à gazéification

Pas de brique de lait ou de jus de fruit

  • Éviter d'allumer son appareil à bois avec des papiers incluant du plastique, même si cela vous semble anodin comme les enveloppes à fenêtre plastique.
  • vous vous empoisonnez et vous empoisonnez vos voisins.

Un poêle à bois n'est pas un incinérateur 

Gardez à l'esprit qu'un poêle à bois ou un insert ne sont pas des incinérateurs. Le feu ne "purifie" pas et génère une pollution importante et toxique lors de l'incinération de certains produits.
  • Il faut s'abstenir d’y brûler des déchets domestiques tels que les plastiques dont la fumée noire est toxique, les emballages en cartons surtout s'ils ont été fermés par du ruban adhésif, des briques alimentaires* constituées à hauteur de 75 % de papier carton, 20 % de plastique et 5 % d'aluminium.
  • (La brique alimentaire est recyclable et collectée avec les autres emballages).
  • Mais avant de penser recyclage, évitez d'en acheter.

* Jetez vos briques alimentaires dans le conteneur papier et carton (bleu et jaune) : elles sont toutes recyclables sans exception (briques de lait, de jus de fruits, de soupe, etc.). Mieux : avant de penser recyclage, évitez de consommer des produits emballés, surtout dans du plastique. Ses dérivés sont potentiellement dangereux, car ce sont des perturbateurs endocriniens.

Employer du bois non traité

  • Ne brûlez jamais du bois peint ou traité afin de diminuer la formation de contaminants très nocifs comme les dioxines et les furannes. Vos voisins vous en seront reconnaissants.

 

Préférez le verre et achetez vos produits frais non emballés dans des dérivés pétrochimiques au marché ou dans une AMAP.

Brique alimentaire

Conseils sur l'utilisation d'appareils à bois 

Plusieurs conseils sont à observer pour le fonctionnement optimal d'un poêle à bois, insert ou cuisinière.

  • Isolez votre maison de façon à consommer un minimum d'énergie.
  • Ne jamais surcharger son poêle, car outre les risques d'incendie, la combustion sera incomplète et une importante fumée sera émise.
  • Pour que la combustion soit optimale, utilisez un bois dur et séché d'au moins six mois. Utilisez des bois comme le chêne, l’érable ou le bouleau.
  • Évitez les bois mous comme le sapin, le pin ou l’épinette afin de réduire la quantité de contaminants dans l’air et limiter la production de créosote qui encrasse les parois et cause régulièrement des feux de cheminée et des incendies.
  • Remplacez-le par un poêle à granulés de bois dont la combustion est plus complète. Il existe des poêles à pellets qui fonctionnent sans électricité.

 

Quoiqu'en disent les fabricants d'appareils à bois bûche y compris les plus prestigieux, les chiffres obtenus en laboratoire pour satisfaire aux normes ne sont pas reproductibles en conditions réelles.

Les poêles à bois, insert ou cuisinière sont beaucoup plus polluants que les poêles à granulés dont la combustion optimale émet moins de fumée. Leurs émanations encrassent moins vos poumons et ceux de vos voisins.

Besoin d'aide ?
Besoin d'aide ?
Je profite de conseils simples et pratiques de Picbleu pour faire le meilleur choix
Je m'informe
Sans Engagement