Habitat durable

Indicateurs techniques de matériaux et isolants pour construction

Date de mise à jour : 07/03/2021
Temps de lecture : 4 minutes

Les définitions des indicateurs techniques présentés dans le tableau ci-dessous entrent dans la description de chaque isolant. Conductivité thermique, valeur U, résistance thermique R, ISOLE, réaction au feu m0, m1 , m2 , m3 , m4, m5, euroclasses.

  1. De quoi dépend le confort ?
  2. Le lambda n'est pas une valeur stable
  3. Tableau classement matériaux isolants

De quoi dépend le confort ? 

Le confort dépend de plusieurs facteurs :

  • de l'humidité relative,
  • de l'absence de flux ou de courant d'air,
  • du maintien d'une température stable,
  • d'une température uniforme,
  • du niveau de température des matériaux environnants et leur effusivité,
  • du type d'émission de chaleur,
  • du niveau de protection des occupants (vêtements),
  • L'âge des occupants est un paramètre dont il faut tenir compte : les personnes âgées demandent plus de chaleur.

 

Schéma bio climatique Schéma Picbleu

Le lambda n'est pas une valeur stable 

Le coefficient Lambda utilisé pour les calculs d'isolation thermique sert à exprimer la conductivité thermique d'un matériau isolant.

Quelle est l'utilité du Lambda ?

La conductivité thermique également appelée conductibilité thermique sert à qualifier le comportement des matériaux utilisés comme isolants thermiques lors du processus de transfert de chaleur d'un milieu à un autre.

Critères de variation du lambda

Le lambda dépend de :

  • L'humidité de l'isolant,
  • L'étanchéité au vent,
  • La ventilation de l'air ambiant (transfert de vapeur dans l'isolant),
  • La capacité de l'isolant de sorption ou désorption, un processus par lequel une substance est adsorbée ou absorbée sur ou dans une autre substance,
  • La diffusivité du matériau,
  • La capacité thermique du matériau,
  • La densité de mise en oeuvre de l'isolant.

Tableau classement matériaux isolants 

Ils constituent des critères de choix pour retenir un matériau. En règle générale, les écomatériaux affichent les meilleurs coefficients dans leurs catégories d'usage.

Définitions pour choisir un isolant thermique afin d'améliorer l'isolation d'une maison :


Nature NomDéfinition
Coefficient λ
La conductivité thermique λ (lambda) d'un matériau représente le flux de chaleur
passant en une seconde au travers une surface de 1 m2 et une épaisseur de 1 m
(cube d'un mètre de côté).
Son unité se donne en watts par mètre et Kelvin: W/(m.K)
lorsqu'il y a une différence de température de 1°C (équivalent à un degré Kelvin)
entre intérieur et extérieur.
Coefficient U
La valeur U donne une information sur les performances d'isolation d'un élément
de construction (mur, toit, plancher, porte, fenêtre, châssis).
La valeur U indique la quantité de chaleur qui passe en une seconde au travers
une surface de 1 m2 lorsqu'il y a une différence de température de 1°C entre
l'intérieur et l'extérieur. L'unité de la valeur U s'exprime en watts par mètre carré
et Kelvin: W/(m2.K).
La valeur U d'une couche isolante dépend de la conductivité thermique λ (lambda)
du matériau et de son épaisseur (en m) : U = lambda / épaisseur.
Plus la valeur U est petite, meilleure est l'isolation thermique et moins l'élément
laisse perdre la chaleur.
Coefficient R La résistance thermique R indique la tendance d'un élément de construction à résister
au passage de la chaleur. Son unité est l'inverse de la valeur U : (m2.K)/W. 
Plus la résistance d'un élément de construction est élevée, moins il laisse perdre de chaleur.
La valeur R se déduit directement de la valeur U : R = 1 / U    = épaisseur / lambda.
Classement
I.S.O.L.E
Le profil d’usage « ISOLE » est un classement destiné à faciliter l’expression de l’aptitude
à l’emploi des isolants en fonction des besoins exprimés par les utilisateurs.

I : Propriétés mécaniques en compression avec 5 niveaux : I1 à I5 (du moins au + résistant) ;
S: Comportement aux mouvements différentiels avec 5 niveaux : S1 à S5 (du moins au + stable) ;
O : Comportement à l'eau avec 3 niveaux : O1 à O3 (du moins au + imperméable) ;
L : Propriétés mécaniques utiles en cohésion et flexion avec 4 niveaux : L1 à L4 (du moins au + résistant) ;
E :Perméance à la vapeur d'eau avec 5 niveaux : E1 à E5  (du moins au + perméable à la vapeur d'eau).

Classement
Réaction au feu
(France)
Ce classement au feu est composé de 6 catégories, qui définissent la réaction au feu des matériaux :
— M0 « incombustibles »
— M1 « non inflammables »
— M2 « difficilement inflammables »
— M3 « moyennement inflammables »
— M4 « facilement inflammables »
— M5 « très facilement inflammables »
Il est généralement remplacé par les Euroclasses de réaction au feu :
Euroclasses Classes (selon la NF EN 13501-1).

Classement
Réaction au feu
(Euroclasses)
Concernant les produits de construction les classements sont :
- A1, A2, B, C, D, E, F
- s1,s2,s3 (pour les fumées)
- d0, d1, d2 (gouttelettes et débris enflammés)
En particulier :
- Classes A1, A1FL, A2 et A2FL pour les produits peu ou pas combustibles
- Classe B ou BFL : pour les produits combustibles dont la contribution à l'embrasement est très limitée
- Classe C ou CFL pour les produits dont la contribution à l'embrasement est limitée
- Classe D ou DFL pour ceux dont la contribution à l'embrasement est significative
- Les classes E, EFL, F et FFL sont réservées aux produits combustibles
dont la contribution à l'embrasement généralisé est très importante.
Donnez-nous votre avis
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.