Habitat durable

Indicateurs techniques matériaux isolants pour construction

Date de mise à jour : 18/01/2022

Les définitions des indicateurs techniques présentés dans le tableau ci-dessous entrent dans la description de chaque isolant. Conductivité thermique, valeur U, résistance thermique R, ISOLE, réaction au feu m0, m1 , m2 , m3 , m4, m5, euroclasses.

  1. Le lambda n'est pas une valeur stable
  2. Tableau classement matériaux isolants

De quoi dépend le confort ? 

Le confort dépend de plusieurs facteurs :

  • de l'humidité relative,
  • de l'absence de flux ou de courant d'air,
  • du maintien d'une température stable,
  • d'une température uniforme,
  • du niveau de température des matériaux environnants et leur effusivité,
  • du type d'émission de chaleur,
  • du niveau de protection des occupants (vêtements),
  • L'âge des occupants est un paramètre dont il faut tenir compte : les personnes âgées demandent plus de chaleur.

 

Schéma bio climatique Schéma Picbleu

Le lambda n'est pas une valeur stable 

Le coefficient Lambda utilisé pour les calculs d'isolation thermique sert à exprimer la conductivité thermique d'un matériau isolant.

Quelle est l'utilité du Lambda ?

La conductivité thermique également appelée conductibilité thermique sert à qualifier le comportement des matériaux utilisés comme isolants thermiques lors du processus de transfert de chaleur d'un milieu à un autre.

Critères de variation du lambda

Le lambda dépend de :

  • L'humidité de l'isolant,
  • L'étanchéité au vent,
  • La ventilation de l'air ambiant (transfert de vapeur dans l'isolant),
  • La capacité de l'isolant de sorption ou désorption, un processus par lequel une substance est adsorbée ou absorbée sur ou dans une autre substance,
  • La diffusivité du matériau,
  • La capacité thermique du matériau,
  • La densité de mise en oeuvre de l'isolant.

Tableau classement matériaux isolants 

Ils constituent des critères de choix pour retenir un matériau. En règle générale, les éco-matériaux affichent les meilleurs coefficients dans leurs catégories d'usage.

Nature Nom
Coefficient λ (lambda) 
Coefficient Valeur U
Coefficient R
Classement I.S.O.L.E
Classement* France
Classement* (Euroclasses)

*Réaction au feu

Information sur les performances

Définitions pour choisir un isolant thermique afin d'améliorer l'isolation d'une maison :

La conductivité thermique λ

La conductivité thermique λ (lambda) d'un matériau représente le flux de chaleur passant en une seconde au travers une surface de 1 m2 et une épaisseur de 1 m (cube d'un mètre de côté).
Son unité se donne en watts par mètre et Kelvin: W/(m.K) lorsqu'il y a une différence de température de 1°C (équivalent à un degré Kelvin) entre intérieur et extérieur.

La valeur U

Elle donne une information sur les performances d'isolation d'un élément de construction (mur, toit, plancher, porte, fenêtre, châssis).
La valeur U indique la quantité de chaleur qui passe en une seconde au travers une surface de 1 m2 lorsqu'il y a une différence de température de 1°C entre l'intérieur et l'extérieur. L'unité de la valeur U s'exprime en watts par mètre carré et Kelvin: W/(m2.K).
La valeur U d'une couche isolante dépend de la conductivité thermique λ (lambda) du matériau et de son épaisseur (en m) : U = lambda / épaisseur.
Plus la valeur U est petite, meilleure est l'isolation thermique et moins l'élément laisse perdre la chaleur.

Coefficient R

La résistance thermique R indique la tendance d'un élément de construction à résister au passage de la chaleur. Son unité est l'inverse de la valeur U : (m2.K)/W.
Plus la résistance d'un élément de construction est élevée, moins il laisse perdre de chaleur. La valeur R se déduit directement de la valeur U : R = 1 / U = épaisseur / lambda.

Classement I.S.O.L.E

Le profil d’usage « ISOLE » est un classement destiné à faciliter l’expression de l’aptitude à l’emploi des isolants en fonction des besoins exprimés par les utilisateurs.

I : Propriétés mécaniques en compression avec 5 niveaux : I1 à I5 (du moins au + résistant) ;
S: Comportement aux mouvements différentiels avec 5 niveaux : S1 à S5 (du moins au + stable) ;
O : Comportement à l'eau avec 3 niveaux : O1 à O3 (du moins au + imperméable) ;
L : Propriétés mécaniques utiles en cohésion et flexion avec 4 niveaux : L1 à L4 (du moins au + résistant) ;
E :Perméance à la vapeur d'eau avec 5 niveaux : E1 à E5 (du moins au + perméable à la vapeur d'eau).

Réaction au feu (France)

Ce classement au feu est composé de 6 catégories, qui définissent la réaction au feu des matériaux :

— M0 « incombustibles »
— M1 « non inflammables »
— M2 « difficilement inflammables »
— M3 « moyennement inflammables »
— M4 « facilement inflammables »
— M5 « très facilement inflammables »

Il est généralement remplacé par les Euroclasses de réaction au feu : Euroclasses (Classés selon la NF EN 13501-1).

Euroclasses

Concernant les produits de construction les classements sont :
- A1, A2, B, C, D, E, F
- s1,s2,s3 (pour les fumées)
- d0, d1, d2 (gouttelettes et débris enflammés).

En particulier :

- Classes A1, A1FL, A2 et A2FL pour les produits peu ou pas combustibles
- Classe B ou BFL : pour les produits combustibles dont la contribution à l'embrasement est très limitée
- Classe C ou CFL pour les produits dont la contribution à l'embrasement est limitée
- Classe D ou DFL pour ceux dont la contribution à l'embrasement est significative
- Les classes E, EFL, F et FFL sont réservées aux produits combustibles dont la contribution à l'embrasement généralisé est très importante.

Donnez-nous votre avis
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.