Habitat durable

Infiltrométrie test étanchéité de l'air des maisons neuves RT 2012

Un test d'étanchéité à l'air appelé infiltrométrie est exigé pour les maisons neuves afin de s'assurer de leur perméabilité à l'air. La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) est exigeante, l’enjeu est de taille, il s'agit de diviser par trois la consommation énergétique des constructions neuves. La prochaine RE 2020 applicable en juin 2021 sera encore plus exigeante. 

  1. Qu'est-ce que le test de perméabilité à l'air ?
  2. Quelle est l'utilité du contrôle de la perméabilité ?
  3. La perméabilité à l’air : une étape indispensable
  4. Comment s'effectue le test de perméabilité à l'air ?
  5. Les seuils d'exigence pour l'étanchéité à l'air
  6. Les 4 catégories de points faibles des bâtiments 
  7. Les sanctions si la RT 2012 n'est pas respectée
  8. Combien coûte un test d'étanchéité à l'air 

Qu'est-ce que le test de perméabilité à l'air ? 

L'infiltrométrie ou le test de perméabilité à l'air sont effectués en fin de chantier avant la réception des travaux.
Pour s’assurer que les maisons neuves respectent la RT 2012, depuis le 1er janvier 2013, deux attestations sont demandées.

  • Une attestation de prise en compte de la réglementation thermique indiquant notamment le Bbio du projet est à établir lors du dépôt du permis de construire.
  • Une seconde attestation intégrant l’ensemble des exigences de la RT2012 est à produire lors de l’achèvement des travaux.
  • Cette seconde attestation peut être établie par un architecte, un diagnostiqueur immobilier, un bureau de contrôle ou un organisme de certification.

 RT2012-normes-construction-maison-neuve.png

Quelle est l'utilité du contrôle de la perméabilité ? 

Le contrôle de la perméabilité à l'air d'un bâtiment : à quoi ça sert ?

  • Lorsque l'on veut vérifier si un bâtiment est suffisamment bien isolé, on utilise un appareil qui contrôle l'étanchéité du bâti.
  • Avec la publication en février 2010 du GAP 50-784, (Guide d'application de la norme NF EN 13829), l'infiltrométrie se professionnalise lors de travaux de rénovation.
  • Ces tests sont obligatoires pour le neuf depuis le 1er janvier 2013.

 

Pourquoi améliorer la perméabilité à l'air d'une maison ?

  • Pour économiser l'énergie qui s'échappe par les différentes sources de fuites qui existent dans les bâtiments.
  • Améliorer la perméabilité à l'air des locaux est l'une des conditions d'obtention de la RT 2012.
  • Le parfait contrôle du renouvellement d'air au même titre que la capacité d'isolation thermique des matériaux permet d'optimiser la performance énergétique des bâtiments.
  • La maîtrise de l'air intérieur dépend du système de ventilation installé, mais aussi des fuites d'air indésirables dont fait l'objet tout bâtiment. 


Construction neuve bénéficiant d'une isolation poussée. Photo ACQUALYS PICBLEU ®

maison-neuve-ossature-bois-bbc-re2020-en-construction.png
La perméabilité à l’air : une étape indispensable 

La mesure de la perméabilité à l’air de l’enveloppe des bâtiments est une étape indispensable pour s’assurer du niveau performanciel d’une construction.

Le but de la mesure d'infiltrométrie (perméabilité à l'air)

Le but de la mesure est de quantifier la perméabilité à l'air de l'enveloppe du bâtiment et de visualiser les infiltrations d'air parasites.


Les méthodes de mesure infiltrométrie 

Pour le test de perméabilité et d'étanchéité à l'air l'un des ouvrants du bâtiment est remplacé par un dispositif parfaitement étanche, dans lequel est aménagée une ouverture connectée à un ventilateur à vitesse variable.

  • Il s'agit généralement de la porte d'entrée du logement ou du bâtiment.
  • Cette ouverture est étanche et possède des dimensions adaptables.
  • Les orifices techniques volontaires (bouches de sorties et entrées d'air) sont colmatés à l'aide de rubans adhésifs imperméables à l'air et/ou de film polyéthylène.
  • L'étanchéité de la gaine d'aspiration (ou de refoulement) de sa machine doit être également soigneusement vérifiée.
  • Le ventilateur à vitesse variable extrait, en les régulant, des volumes d'air connus.

 

Un ventilateur de très forte puissance crée artificiellement une surpression ou une dépression dans le local. La différence de pression (différence de pression de 50 à 100 pascals Pa) accentue le flux d'air parasite entre l'intérieur et l'extérieur. Seules les fuites d'air non maîtrisées doivent apparaître dans le rapport de mesure. Dans certaines situations, un élément constitutif de l'enveloppe peut être colmaté puis décolmaté (trappe, menuiserie, appareillage électrique...) de manière à pouvoir quantifier l'influence de cet élément sur la performance globale de l'enveloppe.

Lorsque le bâtiment est placé en dépressurisation progressive à l'aide du ventilateur il suffit de mesurer simultanément les différences de pression entre l'intérieur et l'extérieur afin d'obtenir une série de couples « débit/dépression » grâce à l'extraction de volumes d'air connus.

Cas de bâtiments d'un volume supérieur à 4 000 m3 : Une mesure effectuée par différence de pression inférieure à 50 Pa est possible par dérogation, un rapport mentionne le débit de fuite et précise les infiltrations parasites observées lorsque le débit est supérieur à la limite admissible. La recherche de fuites importantes peut s'effectuer à l'aide d'une caméra de thermographie infrarouge lorsque les différences de température intérieur/extérieur le permettent.

Le perméascope destiné à mesurer l'étanchéité ou la perméabilité à l'air

Cette solution technique de mesure de perméabilité du bâtiment s'opère avec une machine adaptée : Le Perméascope. Le Perméascope convient à la mesure de la perméabilité de maisons individuelles ou d'appartements dont le volume n'excède pas 1 000 m3. Suivant chaque type de bâtiment et surtout suivant chaque volume, une machine différente et adaptée est utilisée. La porte soufflante (blower door) s'applique aux bâtiments d'un volume inférieur à 4 000 m3. Pour les constructions d'un volume atteignant 30 000 m3, l'appareil utilisé est un banc grand volume (BGV).

Il existe plusieurs appareils de mesure qui sont des systèmes permettant de contrôler la perméabilité à l’air d’une maison ou d’un appartement.

  • Appareil muni d’un ventilateur à relier à un ordinateur portable et livré avec un logiciel.
  • Utilisation après obturation des bouches de VMC et entrées d'air, ouverture des portes intérieures et mise en place du rejet de l'air aspiré.
  • Paramétrage, mise en dépression du volume intérieur puis calcul automatique de la mesure.
  • Edition de rapports de résultats.
  • Raccordement par port USB sur ordinateur portable.

 

Photo ci-dessous : l'exemple d'un perméascope qui est un instrument de mesure de la perméabilité à l'air pour l'habitat individuel et collectif.

Perméascope-controle-etancheite-air-batiment-neuf.png

Comment s'effectue le test de perméabilité à l'air ? 


L'appareil est généralement branché directement sur le système de ventilation ou parfois sur un ouvrant de l'enveloppe. Cette méthode présente l'avantage d'être facile à mettre en œuvre pour les bâtiments peu volumineux. Animé par un ventilateur à vitesse variable, le ventilateur de dépression Perméascope assure une dépression suffisante dans le volume du local pour créer les conditions de mesure de la perméabilité à l'air.

Le test comprend plusieurs étapes :

  • Vérification des conditions météorologiques (vent < 5 m/s)
  • Préparation du bâtiment : colmatage de toutes les entrées d’air volontaires (exemple : orifices Ventilation Mécanique Controlée)
  • Pose d’une porte soufflante dans une ouverture du bâtiment
  • Mise en dépression et/ou surpression du volume intérieur grâce au ventilateur situé sur la porte soufflante
  • Mesure du débit de fuite et calcul des indices de performance
  • Il faut noter que la recherche et visualisation des fuites avec fumigènes, anémomètre, caméra thermique, bien qu’optionnelle est généralement réalisée, et même souvent en pré-test à la mise hors d’eau hors d’air de la construction.

 

Les seuils d'exigence pour l'étanchéité à l'air 

La RT 2012 impose de réaliser un test avec un ventilateur d'une puissance minimale de 3000 M3 par heure. Les appareils de mesure les moins puissants disponibles sur le marché offrent 7600 m3 par heure.

Qu'est-ce que cela signifie pour la perméabilité à l'air ?

Cela signifie qu'en répondant à la réglementation thermique avec une valeur de perméabilité à l'air par défaut un bâtiment devra, en contrepartie, se montrer plus performant sur un autre poste de déperdition. Afin de justifier d'une valeur de perméabilité inférieure à la valeur par défaut, une mesure de perméabilité à l'air du bâtiment permettra ainsi de valoriser l'étude thermique réglementaire. La RT 2012 impose une exigence minimale sur l'étanchéité à l'air de l'enveloppe du bâtiment inférieure de 0,2 m3/h/m2 à la valeur de référence de l'ancienne RT 2005. Une mesure est donc obligatoire à la réception du bâtiment.

La quantification des fuites : le test d'étanchéité à l'air (infiltrométrie)

La méthode d'infiltrométrie permet de quantifier et d'optimiser les débits de fuite d'air au travers des parois de l'enveloppe d'un bâtiment.Le dispositif de mesure est toujours composé :

  • D'un capteur différentiel de pression qui permet de mesurer la différence de pression créée par le ventilateur à travers l'enveloppe du bâtiment.
  • D'un débitmètre de mesure de débit d'air traversant le ventilateur.
  • D'un micro-ordinateur équipé d'un progiciel permettant d'automatiser les mesures et d'afficher les résultats.

 

Une vision pédagogique sur la perméabilité à l'air d'une construction neuve

Le maître d'ouvrage doit effectuer un travail pédagogique avec le chef de chantier et les différentes entreprises du bâtiment pour les conduire à une prise de conscience de leur mission respective en termes d'étanchéité à l'air, car le test de perméabilité ne doit pas être considéré comme une sanction, mais plutôt comme la reconnaissance d'un travail bien réalisé.

L' existence de multiples sources d'infiltration s'explique par 3 phénomènes principaux :

  1. Les parois modernes sont souvent multicouches, d'où un risque de passage d'air.
  2. La commande, les études, le suivi, la réception des travaux, le calfeutrement doivent faire l'objet d'une attention particulière.
  3. Les études de conception sont parfois insuffisantes sur certains systèmes constructifs pour lesquels le risque de fuites est important.

 

Les 4 catégories de points faibles des bâtiments 

Il existe 4 grandes catégories de points faibles dans les bâtiments où se situent principalement les infiltrations d'air :

La RT2012 est la première réglementation thermique à imposer la vérification de la bonne mise en œuvre des matériaux par un test d’étanchéité à l’air appelé infiltrométrie. Cette obligation de résultat pour les maisons individuelles ou accolées et les immeubles collectifs d’habitation est caractérisée dans la réglementation thermique par un coefficient de perméabilité à l'air à ne pas dépasser. Le test d'infiltométrie s'effectue à l'aide d'un ventilateur qui aspire ou souffle de l'air, un ordinateur relié à une sonde mesure le débit de fuite par m2.

Sur le schéma ci-dessous, les zones de fuites d'air sont localisées par des chiffres verts. 

  1. Les trappes et les éléments traversant les parois (trappe d'accès aux combles, trappe d'accès aux gaines techniques.).
  2. Des menuiseries extérieures (seuil de porte palière, seuil de porte-fenêtre, liaison mur/ fenêtre au niveau du linteau, etc.).
  3. Des liaisons façades et planchers (liaison mur/dalle sur terre-plein, liaison mur/dalle ou plancher en partie courante, etc.).
  4. Des équipements électriques (interrupteurs sur paroi extérieure, prises de courant sur paroi extérieure, etc.).

sources-de-fuites-air-maisons-rt-2012-re-2020.png


Quels sont les métiers du bâtiment concernés par l'infiltrométrie ?

La perméabilité est l'affaire des différents corps d'état. Une information et une prise de conscience sont nécessaires pour atteindre un niveau performant de perméabilité. En effet, chaque corps de métiers doit prendre conscience de son rôle et de l'incidence de ses actions.

  • plombiers,
  • plaquistes,
  • menuisiers
  • électriciens

 

Les normes concernant l'infiltrométrie (test de perméabilité à l'air)

Toute mesure doit être réalisée conformément au cahier des charges validé par la DGALN (Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature), ex-DGUHC, précisant les conditions de réalisation des essais au-delà des exigences formulées dans la norme NE EN 13829.

  • Depuis le 1er avril 2009, une autorisation est accordée pour une durée de deux ans tacitement reconductible et sera liée à la fourniture annuelle de plusieurs documents, dont l'attestation de l'étalonnage à jour du matériel ou encore la liste mise à jour des opérateurs réalisant les essais, accompagnés des justificatifs nécessaires à leur qualification.
  • Seules les personnes autorisées par la commission permettront de vérifier la conformité du bâtiment au référentiel RT 2012.

 

L'obligation de résultat concernant la perméabilité à l'air

L'obligation de résultat concernant la perméabilité à l'air et la cohérence de l'enveloppe

  • La RT 2012 rend obligatoire le test d'infiltrométrie.
  • Cette attestation s’assure aussi de la bonne prise en compte des exigences de moyens de la RT2012 : surface minimum de vitrage, utilisation d’une énergie renouvelable, étanchéité à l’air, isolation.
  • L’attestation que le maître d’ouvrage doit fournir après l’achèvement des travaux vérifie que les trois exigences de résultats de la RT 2012 sont bien respectées : consommation d’énergie primaire inférieure à Cepmax, confort d’été et conception bioclimatique.

 

Les sanctions si la RT 2012 n'est pas respectée 

Officiellement, tout contrevenant est sanctionnable pénalement. Le Code de la construction et de l’habitation indique que le manquement à ces obligations peut entraîner

Combien coûte un test d'étanchéité à l'air 

Combien coûte un test d'étanchéité à l'air (mesure de perméabilité ou infiltrométrie)?
Le coût d'une intervention pour une maison de 100 m2 varie entre 400 et 600 euros hors taxes, hors frais de déplacement. Des options comme la thermographie sont possibles.

Donnez-nous votre avis
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.