Habitat durable

Isolants naturels sains biosourcés pour une maison écologique

Date de mise à jour : 18/01/2021
Temps de lecture : 10 minutes

Comparatif des isolants naturels, durables les moins chers. Les meilleurs matériaux isolants écologiques naturels pour bien isoler murs, combles, toitures. Quels sont les caractéristiques et prix des isolants naturels sains ? Quelles conditions respecter pour l'emploi de ces écomatériaux naturels isolants ?

  1. Le béton de chanvre
  2. Produits naturels et écologiques
  3. Les isolants sains et naturels
  4. Les conditions à respecter
  5. Les méthodes constructives
  6. Faut-il enlever l'ancien isolant ?
  7. Le prix des isolants sains
  8. Les caractéristiques et prix
  9. La liste des bons isolants

Les isolants pour l'habitat

Un matériau isolant écologique doit être respectueux de l'environnement, non toxique pour l'écosystème, ne pas affecter notre santé, améliorer le confort intérieur en maintenant une température agréable hivernale et estivale. Différents matériaux biosourcés provenant de matières d'origine naturelle offrent d'excellentes propriétés tout en permettant de réguler naturellement le taux d'humidité.

Le marché est inondé de produits isolants d'une plus ou moins grande efficacité prouvée ou non démontrée. Les matériaux synthétiques (polystyrène, polyuréthane, etc.) bloquent la vapeur d'eau et relarguent des COV (Composés Organiques Volatils). Les laines minérales posent également un problème d'écoulement à l'air.

L'arrêt de la Cour de cassation

Suite à un très long conflit qui a opposé ACTIS un petit fabricant de produits minces aluminisés réfléchissants installé dans l'Aude, la Cour de cassation dans un un arrêt de novembre 2019 déboutait définitivement le puissant syndicat le FILMM, le syndicat des fabricants d'isolants en laines minérales manufacturées. Le FILMM avait attaqué imprudemment cette petite société Actis pour publicité mensongère, car celle-ci affirmait que son produit très mince équivalait à 10 cm de laine de verre. Après de nombreuses années de procédures qui ont démarré en...1998, l'arrêt de la Cour de cassation de novembre 2019 mettait au grand jour que les performances réelles de la laine de verre avaient été sciemment cachées.

D'après un article paru dans le journal les échos en décembre 2019, il semblerait que les fabricants de laine de verre n’ont jamais communiqué ni informé les artisans du défaut d'étanchéité de leurs isolants. D'après le journal, les documents obtenus par la Cour de cassation démontreraient «  qu’une laine minérale mise en œuvre sans pare-vapeur et sans écran de sous toiture peut perdre jusqu’à 75% de sa performance ».
De nombreux sites évoquent même un « isolgate » en reprenant le terme évoquant le scandale du fabricant de voitures Volkswagen où il était également question de la transparence et du devoir d’information d'un fabricant à l’égard du consommateur en Europe.

Ces omissions peuvent avoir de lourdes répercussions sur les deniers publics.  Selon la fédération professionnelle,  les laines minérales représenteraient environ 90% du marché de l’isolation effectué principalement avec de la laine de verre. L'offre à 1 euro bénéficie donc des aides octroyées par l’État pour la rénovation énergétique (environ 8 milliards annuels). Sachant que ces aides financières sont versées sur la base des performances annoncées par les fabricants, il est fort probable que la Cour des comptes soit saisie du dossier isolation afin de contrôler l’utilisation des deniers publics.

Les matériaux « écologiques » naturels 

  • Les matériaux « écologiques » naturels à base de fibres animales et végétales sortent enfin de leur marginalité, grâce à la montée en puissance des médias et des préoccupations environnementales.
  • Les produits « biosourcés » dont certains sont issus de l'économie circulaire se développent et trouvent de nombreuses applications dans le bâtiment.

Les bons isolants 

On peut citer l'argile, le chanvre, la chèvenotte, le bois, le coton, la fibre d'herbe, la laine de mouton, le lin, le liège, les plumes de canard, la ouate de cellulose (issue du recyclage de journaux), la paille, les roseaux, le tissu et même les algues et les coquillages.

Le béton de chanvre 

Des règles professionnelles concernant le « béton de chanvre » ont été établies. Pour des applications sol, mur, enduit, toiture des normes ont été admises.

Pourquoi mettre en avant le béton de chanvre ?

  • Le chanvre est un matériau écologique ne demandant que peu de ressources et qui possède l'énorme avantage de capter le CO2, principal gaz à effet de serre qui absorbe une partie des rayons solaires.
  • Le nombre de demandes d'Avis Techniques (AT) délivrées par le CSTB ne cesse de croître pour les isolants thermiques.
  • De nouveaux matériaux isolants écologiques « biosourcés » sont également susceptibles de bénéficier d'une certification ACERMI.

 
Les anciens utilisaient dans leurs méthodes constructives des matériaux sains : la terre, la pierre, le bois, la chaux naturelle, etc., bien meilleurs pour la santé. Photo ci-dessous Picbleu

    isolation-mur-ancien-mortier-de-chaux-chanvre.jpg

Produits naturels et écologiques 

Le saviez-vous ?

  • Un matériau naturel n'est pas forcément « écologique ».
  • Un matériau ou un isolant « naturel » par opposition à « artificiel » « industriel » ou « synthétique » n'est pas forcément un matériau ou un isolant « écologique ».

L'écobilan ou ACV

La qualité écologique se mesure grâce à un écobilan ou ACV (analyse du cycle de vie).

  • Cet écobilan tient compte des impacts sur la santé et l'environnement (transport, consommation de matières premières, énergie nécessaire pour sa fabrication, il est appelé énergie « grise ». 
  • L'énergie grise utilisée dans l'analyse de cycle de vie d'un matériau ou d'un produit émissions de polluants dans la terre, dans l'air, dans l'eau ainsi que les déchets engendrés lors de la transformation, la commercialisation, la mise en œuvre, l'utilisation, l'élimination et le recyclage.
  • Des éléments qui permettent de classer les meilleurs isolants.

L'énergie grise

  • L'énergie grise des isolants conventionnels est l'énergie nécessaire à l'extraction des matières premières.
  • Leur fabrication et le recyclage du matériau sont très supérieurs à l'énergie grise des isolants écologiques.

Les additifs

Il faut noter que les produits isolants d’origine végétale qui contiennent des fibres d’origine animale sont généralement traités contre la prolifération des insectes (mites, poux…) par de la perméthrine (nom générique) qui peut parfois être présentée sous l’appellation Mitin FF. Cette substance est un pesticide organochloré d'origine chimique de la famille des pyréthrinoïdes. La cible de cet insecticide est le système nerveux des insectes.

  • Les isolants à base végétale contiennent jusqu’à 25% de polyester pour lier les fibres végétales. En l’absence de ce liant, il ne serait pas possible d’obtenir un matelas laineux.
  • Le polyester peut être remplacé par de la laine de mouton qui assure la cohésion des fibres entre elles lorsque le matelas est chauffé à la fabrication.
  • Dans les deux cas, ces additifs nécessitent, pour des raisons différentes, des traitements complémentaires.
  • D'un point de vue de l'impact environnemental des produits d’origine végétale, animale, minérale ou organique, il convient d’analyser l’ensemble du cycle de vie depuis les semences, collecte ou extraction des matières premières, jusqu’à la fin de vie du produit dans le bâtiment.

Il peut y avoir un écart de 1 à 3 sur les différents indicateurs environnementaux majeurs, pour cette raison il faut prendre en compte d'autres paramètres que la ligne de fabrication. Comme tous les produits de la construction, les isolants, quelles que soient leur famille et leur nature, doivent faire l’objet de Fiches de Déclarations Environnementales et Sanitaires (FDE&S) conformes à la norme NF P 01-010.

Ces fiches sont consultables sur la base de données publique www.inies.fr ainsi que sur les sites Internet des industriels. Elles s’appuient sur des analyses de cycle de vie des produits.

Isolation de plafond par plaque et ouate de bois Portail habitat Picbleu.jpg

Les isolants sains et naturels 

Certains grands groupes industriels puissants possèdent des filiales qui commercialisent des produits labellisés « naturels », mais qui n'ont de naturel que le nom, comme les produits « bio » que l'on trouve en grande surface, emballés dans du plastique toxique et ayant parcouru parfois des milliers de kilomètres. Généralement ces multinationales s'arrangent à éliminer, par des informations tronquées et par des tarifs 30 % moins élevés, les petites PME qui tentent de mettre sur le marché des produits biosourcés.

Pourquoi choisir des produits naturels ?

Parce qu'il est préférable de choisir les produits naturels non industriels.

  • Les isolants écologiques, à la différence des matériaux synthétiques, favorisent la « respiration » des parois, c'est-à-dire les échanges thermiques entre l'extérieur et l'intérieur du bâtiment.
  • Ils sont même capables de réguler le taux d'hygrométrie en absorbant et en restituant une partie de la vapeur d'eau constituée à l'intérieur des locaux.

L'emploi d’un film frein vapeur

C'est pour cette raison que le cahier des charges préconise l'emploi d’un film frein vapeur qui empêchera la vapeur d'eau de stagner toujours aux mêmes endroits et protégera l'isolation de la poussière et des petits insectes. Système différent d'un pare-vapeur utilisé pour les isolants conventionnels qui transforment un logement en véritable boîte à œufs parfaitement hermétique.

  • Pour avoir les meilleures performances, il faut bien isoler en utilisant des produits à la fois respectueux de l'environnement et inoffensifs pour la santé de l'homme.
  • Certains sont issus des animaux (plumes de canards ou laine de mouton), d'autres de plantes (lin, paille, chanvre, etc.), d'autres sont issus du recyclage (ouate de cellulose, laine de coton, etc.), d'autres sont plus exotiques (fibres de coco, roseaux, etc.).
  • Tous ont en commun, peu d'énergie de transformation.

Les plumes de canards sont également employées en isolation. Photo Picbleu

Canards

Les conditions à respecter 

Il existe depuis toujours des filières utilisant des matériaux disponibles sur place et non commercialisés (paille, foin, fougères…). La mise en œuvre de ces matériaux demande des connaissances et un savoir-faire ancestral. Raison pour laquelle il est délicat de reproduire exactement la plupart des procédés traditionnels compte tenu de la variabilité des composants et des savoir-faire.

Le respect de certaines conditions

  • Il faut respecter certaines conditions pour l'emploi de ces matériaux naturels isolants.
  • Malgré des qualités indéniables, ces isolants utilisés principalement en auto construction ne bénéficient pas obligatoirement d’un avis technique en France.
  • Les avis techniques identifient le comportement au feu ou les coefficients thermiques, ces matériaux ne sont donc pas reconnus par les assurances des maîtres d’ouvrage. 

Les produits « biosourcés » 

Ils doivent respecter un certain nombre de conditions pour éviter les contre-références : aptitude à l'emploi, résistance au feu, à l'humidité, aux attaques des insectes et moisissures, etc.
Par exemple, la juxtaposition de plaques de plâtre adaptées devant des isolants inflammables peut constituer une bonne protection contre le feu.

La pérennité des produits

En termes de durabilité, certaines fibres sont plus ou moins auto protégées selon l'agent parasite.
L'application de produits antifongiques, insecticides ou autres biocides est effectuée par les fabricants pour assurer la pérennité des performances de tels isolants, mais certains produits issus de la chimie peuvent avoir des effets induits.

Les méthodes constructives 

 

Faut-il enlever l'ancien isolant ? 

Lorsque le logement est déjà isolé avec de la laine de verre de couleur jaune ou laine de roche gris vert, (la couleur est due à l'emploi de l'urée-formol qui était utilisée pour la fabrication). 2 choix sont possibles.

Il existe 2 écoles

  1. Pour les puristes, il est préférable de les faire enlever soigneusement avec un aspirateur industriel et les mettre en déchetterie.
  2. Pour les pragmatiques, il est préférable de laisser l'ancienne laine de verre qui s'est « fossilisée » et mettre une couche d'isolant dense naturel par-dessus. Les déchetteries déborderaient alors de montagnes de laine minérale qui n'est pas recyclée, mais enterrée ou brûlée.

L'ancien isolant

  • La laine de verre dure 10 ans,
  • Les laines minérales (laine de verre et laine de roche) sont constituées à 90 % de fibres très fines qui pénètrent dans les bronches profondes.
  • L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) les a classées comme cancérogènes possibles. Le Centre international pour la recherche sur le cancer (CIRC (Centre international sur le cancer) en juin 1987 a classé les laines minérales comme « cancérogènes possibles pour l'homme » (groupe 2B).
  • Les fabricants ont donc modifié la composition en jouant sur la solubilité de leurs produits et obtenu le reclassement par le CIRC en octobre 2001 dans le groupe 3 « effets cancérogènes possibles, mais insuffisamment évalués ».
  • Les interstices des plafonds laissent s'échapper dans l'air intérieur en raison de l'extrême finesse des laines d'importantes quantités de fibres.
  • La VMC accentue le phénomène en mettant la maison en légère dépression et il n'est pas rare de voir de la poussière se déposer sur les bouches d'aspiration.
  • Quand le plafond n'est pas étanche (lambris, frisette, etc.), il est parfois nécessaire de les mettre en déchetterie avec les produits polluants.
  • Cette opération coûte environ 7 à 10 € le m2 : c'est le prix à payer pour votre santé.

 

Le prix des isolants sains 

Tableau des prix moyens des isolants courants hors pose. 

Prix des isolants
Isolant Prix € TTC au m2 Note
Botte de paille 3  l'unité ****
Lin 15 ****
Fibre bois 18 ****
Chanvre 19 ****
Laine de mouton 20 ***
Plume canard 20 ***
Fibres d'herbes 20 ****
Ouate de cellulose 20 ****
Laine de coton 12 ****
Fibragglo 25 **
Liège expansé 34 ***
Béton cellulaire 25 à 45 **

Les caractéristiques et prix 

Il est possible de comparer tous les isolants leurs caractéristiques, leur prix pour connaître les meilleurs matériaux écologiques pour la construction ou l'isolation de votre maison.
Découvrez quels sont les meilleurs isolants et les matériaux naturels les plus adaptés à votre habitat, votre budget et à votre mode de vie. 

Comparatif technique des isolants thermiques Habitat Picbleu.png

Aide pour recherche de devis gratuit
Aide pour recherche de devis gratuit
Je découvre les solutions adaptées à mon logement pour réduire mes factures
J'en profite
Sans Engagement

La liste des bons isolants 

Il est possible de comparer tous les isolants et matériaux naturels ou issus de l'économie circulaire existants sur le marché afin de choisir le meilleur matériau « durable » 

Donnez-nous votre avis
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.