Habitat durable

L'isolation écologique, conception, principe, matériaux isolants

Date de mise à jour : 20/05/2021

L'isolation joue le rôle d'une barrière pour les transferts thermiques, son principe repose sur un matériau sain réduisant la transmission de la chaleur. Les isolants actuels que l'on trouve dans beaucoup de logements ne sont pas acceptables pour des raisons environnementales. Il est préférable de choisir des matériaux plus  « écologiques » naturels ou bio sourcés. 

Informer et rendre service !
Informer et rendre service !
Pour Picbleu, au-delà d'informer, il faut rendre service ! Tout en gardant un rôle plus éducatif que moralisateur ! Téléphone 05 64 11 52 84
Je m'informe
Sans Engagement

  1. Maîtriser la consommation énergétique
  2. Où s'échappe la chaleur du logement
  3. Réglementation thermique RT 2012
  4. Quel isolant « écologique » choisir ?

Pourquoi l'isolation est importante

L'isolation joue le rôle d'une barrière pour les transferts thermiques, son principe repose sur l'utilisation de matériaux ayant une capacité à transmettre la chaleur la plus faible possible.

  • En hiver, l'isolation permet de maintenir la chaleur à l'intérieur d'un bâtiment et ainsi d'éviter les déperditions.
  • En été, l'isolation empêche la chaleur extérieure de réchauffer l'intérieur d'un bâtiment.
  • La conductivité thermique d'un isolant se mesure avec le coefficient X. (lambda, en W/(m. °C).
  • La conductivité thermique représente la capacité d'un matériau à conduire la chaleur : plus ce coefficient a une valeur faible, plus le matériau est isolant.

Il suffit d'un tout petit trou dans le fond d'un seau pour que toute l'eau s'en échappe, de la même manière, un défaut dans l'isolation fait perdre l'efficacité de l'isolation d'une construction. Photo ACQUALYS ®

 seau-métal-deperditions-logement.png

 

Maîtriser la consommation énergétique 

C'est l'une des clés de voûte de votre projet.

  • Vous constatez des déperditions importantes d'énergie par les parois de votre logement.
  • Il fait trop froid ou trop chaud à l'étage ou dans les combles pour y rester plus de dix minutes.
  • Aux abords des fenêtres, vous sentez l'air circuler, vos murs sont froids en hiver.
  • Refaites votre isolation et soyez gagnant sur tous les tableaux : confort, économie, santé et environnement.
  • Depuis la guerre du Kippour en octobre 1973, le prix du pétrole n'a cessé d'augmenter.
  • Les premiers chocs pétroliers ont incité les usagers à économiser l'énergie et à améliorer l'isolation des constructions.
  • Les hausses du baril de pétrole avaient porté l'or noir à des niveaux jamais atteints et s'était greffé au problème du dérèglement climatique.
  • Les variations du prix des énergies ont un effet pédagogique sur les mécanismes de consommation, mais sont vite oubliées dès que les prix redeviennent raisonnables.

Où s'échappe la chaleur du logement 

Les ponts thermiques sont constitués par des endroits dans la paroi, les planchers, les huisseries où l’isolation thermique n’est pas continue, le pont thermique provoque des pertes de chaleur.

  • Il faut porter une attention toute particulière en choisissant des procédés de construction et des composants performants (rupteurs de ponts thermiques, planelles isolantes, continuité de l’isolation sur l’ensemble de l’enveloppe, etc.).
  • Les sources de fuite d'air ont de multiples niveaux (le passage de gaines électriques, des luminaires ou spots encastrés, etc.).

Sur le schéma ci-dessous, les endroits d'où peuvent s'échapper l'air et les calories sont localisés. 

Deperditions_energetiques_logement_standard-picbleu.png

 

Réglementation thermique RT 2012 

Pour limiter les consommations dans l'habitat est issue du sommet de la terre à Rio en 1992 puis du protocole de Rio en 1997.

La RT 2012 était avant tout environnementale ayant pour but principal de réduire la consommation d'énergie des bâtiments officiellement premier producteur de gaz à effet de serre, le secteur des transports arrivant en deuxième position (si l'on ne compte pas le transport aérien « exclu » des accords de Rio et de Kyoto).

Quel isolant « écologique » choisir ? 

L'écologie s'adresse à la nature, le bâtiment génère beaucoup de nuisances. Dans les produits et matéraiux qui servent à isoler il faut choisir ceux qui ont une empreinte environnementale faible. Il existe de nombreux isolants naturels ou bio sourcés.

  • Avantages de l'isolation thermique

    Pourquoi isoler ?

    • La suppression des variations de température dans l'habitat amène aux usagers un confort supplémentaire.
    • Il faut noter que les températures des murs intérieurs et de l'air ambiant doivent être sensiblement identiques.
    • Une sensation de froid peut être ressentie près d'une paroi dont la température est plus basse, une différence de 3 °C ou plus est inconfortable, même dans une pièce à température confortable.
    • Une isolation thermique entraine une diminution de la consommation de chauffage et donc une économie.
    • La salubrité des locaux est améliorée par la réduction des condensations lorsque la température des parois est plus élevée.
  • Inconvénients de l'isolation thermique

    Ce qu'il faut savoir sur l'isolation

    Les maîtrises énergétiques ont déjà eu pour corollaire la diminution du renouvellement de l'air intérieur aggravée par les tentations de calfeutrement des occupants. Les risques pour la santé de la dégradation de la qualité de l'air des bâtiments sont nombreux et maintenant reconnus.

    Ces mauvais comportements ont entrainé :

    • Une diminution notable du renouvellement de l'air intérieur.
    • Une baisse de qualité de l'air.
    • Une augmentation de l'humidité de l'air intérieur.
    • Un manque d'homogénéité de l'isolation est responsable de ponts thermiques entrainant des zones froides où l'air chargé en humidité va se refroidir et se condenser entrainant le décollement des enduits et peintures, le développement de moisissures, de traces noires et l'apparition de salpêtre.
    • Le développement de micro-organismes.
    • Le confinement et de l'accumulation de polluants.
    • Un manque de comburant (air de combustion) pour les différents appareils de chauffage qui ne font pas l'objet de contrôles (cheminée, ou poêle à bois, poêle à charbon, poêle à fioul, etc.) un mauvais tirage de l’appareil peut produire une intoxication oxycarbonée a minima se traduisant par des maux de tête et au pire un décès dû à la présence de monoxyde de carbone. Monoxyde de carbone ; le tueur invisible
    • Une mise en dépression des constructions avec l'augmentation de pénétration du radon.

    En effet, dans certaines zones géologiques, les maisons très isolées thermiquement, chauffées et ventilées par extraction d'air ont une pression de l'air intérieur inférieure à celle de l'air extérieur et du sol et par un « effet mécanique de cheminée », le radon du sol est aspiré dans les maisons si la partie basse du bâtiment n'est pas étanche par rapport au sol.