Isolation thermique des maisons : isolation et ventilation

Dernière modification :

isolation thermique des logements mal isolés - Picbleu -

En France, des progrès énormes sont à réaliser afin d'améliorer le parc de logements existants qui sont des passoires à calories. Mais le premier choix à effectuer est d'assurer une isolation thermique poussée du bâtiment, facteur d'économie pour le coût d'exploitation supporté par l'usager et la planète tout en tenant compte des facteurs de déphasage. Lors des choix des isolants, le facteur santé doit être également pris en compte, car les particuliers et les professionnels du bâtiment ne sont pas sensibilisés aux risques liés à des matériaux d'usage courant, mais constituant des niveaux importants de pollution depuis leur fabrication jusqu'à leur pose. La ventilation qui est obligatoire en raison de l'étanchéité à l'air recherchée doit également faire l'objet d'une étude sérieuse

Sommaire

  1. L'isolation et la ventilation
  2. Un gage de santé
  3. Les isolants polluants
  4. L'air intérieur pollué
  5. L'habitat et l'énergie

1. L'isolation et la ventilation

L'isolation et la ventilation sont les deux éléments essentiels.

Une isolation performante est primordiale pour obtenir une maison économe en énergie. L'isolation du logement permet de s'affranchir d'importantes dépenses de chauffage et de climatisation, de réduire votre facture énergétique, limiter vos émissions de gaz à effet de serre et préserver des ressources qui ne sont pas inépuisables.

L'isolation, une nécessité pour limiter les consommations des bâtiments. 
La ventilation joue également un rôle primordial : un bon renouvellement d'air est essentiel pour vivre dans une maison saine.

2. Un gage de santé

Les isolants et les matériaux naturels : un gage de santé.

 

Les isolants naturels ne présentent pas ou peu de dangers pour la santé à la différence des produits isolants issus de la chimie moderne.

3. Les isolants polluants

Un exemple : le polystyrène obtenu par polymérisation du styrène qui est un PCB très polluant : il libère lentement divers COV : styrène, chlorure d'éthyle, acétate de vinyle, isocyanates qui sont des sensibilisants du système respiratoire particulièrement redoutables. Le polystyrène se dégrade sous l'action des rayons ultraviolets (UV) libérant des substances très toxiques. Pire, en cas d'incendie, les gaz mortels dégagés lors de la combustion d'un autre isolant très utilisé : la mousse de polyuréthane, libère du monoxyde de carbone, des isocyanates, de l'acide cyanhydrique qui laissent peu de chance aux occupants. Une maison moderne ne se conçoit pas sans une bonne isolation. Si celle-ci présente des avantages évidents — confort et économie d'énergie —, elle peut cependant altérer la qualité de l'air ambiant, aussi est-il nécessaire de faire le bon choix.

4. L'air intérieur pollué

Cette étiquette pour l’air s’inspire des codes connus pour les étiquettes énergétiques de l’électroménager et les Diagnostics de Performance Energétique DPE. Son échelle va de A+ à C. Le niveau A+ affiche de très faibles émissions et C de fortes émissions. Ce logo indique de manière simple et lisible le niveau d’émission de composés polluants volatils (COV). Certaines matières relarguent pendant des années des COV (Composés Organiques Volatils). Attention donc aux matériaux dont les fibres très fines entrent profondément dans votre organisme. Les matériaux de construction et d'isolation sains.

5. L'habitat et l'énergie

Demain, la maison sera réconciliée avec l'énergie.

Exploiter au mieux les apports solaires gratuits, limiter le système de chauffage et de climatisation, convertir son habitation du statut de consommatrice à celui de productrice nette d'énergie.

La maison de « demain », bioclimatique sobre, existe déjà au sud de Göteborg, en Suède. Ce logement suédois est un prototype en recherche de performance : isolation extrême, conception permettant à la maison de se comporter comme un vaste capteur solaire, et aucun système de chauffage ni de climatisation. Reste à savoir si ces exigences poussées à l'extrême sont compatibles avec la physiologie humaine.

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion