L'achat groupé d'énergie gaz est-il la bonne solution ?

Dernière modification :

Ce dossier traite des achats groupés sur le gaz naturel et sur le gaz propane en citerne qui sont deux gaz différents dans leur commercialisation, mais issus le plus souvent du même lieu d'extraction.
L'UFC-Que Choisir a initié une opération d'achat groupé de gaz naturel qui créé des émules.
Faut-il participer à des opérations type « Gaz moins cher ensemble » ?

Sommaire

 

Flamme-bleue-gaz-propane-citerne-Portail-habitat-Picbleu.jpg

 

Le gaz de ville et en citerne

Ce dossier traite des achats groupés sur le gaz naturel et sur le gaz propane en citerne qui sont deux gaz différents dans leur commercialisation, mais issus le plus souvent du même lieu d'extraction.

 

1. L'UFC-Que Choisir 

L'UFC-Que Choisir a initié une opération d'achat groupé en 2013, 72.000 foyers ont déjà profité de l'opération. Cette idée intéressante pour les usagers était une initiative heureuse parce qu'elle émanait d'une association de consommateurs dont le but n'est pas commercial.

L’opération « Gaz Moins Cher Ensemble » a été un succès commercial pour Lampiris :

• 142 000 Français ont fait une demande de souscription.
• 72 000 participants ont finalement souscrit pour un tarif 15,5 % moins cher que les tarifs réglementés de vente (TRV) de novembre 2013.

Il faut donc encourager ce genre d'initiative, mais le limiter à ce type d'association, car comme toujours, d'autres entités flairent la bonne opération financière. Et ce sont plus les aspects des profits financiers (commission ou publicité) qui guident ces acteurs plus que l'intérêt du particulier.

 

2. Faut-il participer ? 

Faut-il participer à des opérations type « Gaz moins cher ensemble » ?

Il est légitime de se poser la question de savoir s'il est judicieux de participer à l'opération Gaz moins cher ensemble et de faire appel à d'autres entités

Quel est l'intérêt de disperser les consommateurs en multipliant le nombre d'opérateurs chargés de collecter les usagers désirant changer de marques ?

Réponse : Aucun, laissons donc à une association puissante et connue, le soin de fédérer suffisamment de personnes autour d'une idée pour pouvoir peser suffisamment dans l'offre groupée.

L'achat groupé a aussi un effet pervers, le risque de voir à l'avenir de multiples sociétés s'engouffrer dans ce canal avec des objectifs beaucoup moins nobles et moins désintéressés que l'UFC Que Choisir.

 

3. Les bonnes questions 

Il faut prendre le temps de se poser les bonnes questions :

  •  Qui organise ces achats groupés ?
  •  Ces achats groupés sont-ils le meilleur moyen d'obtenir le bon tarif ?
  •  Sont-ils le seul moyen de faire jouer la concurrence ?
  •  L'intermédiaire qui regroupe les consommateurs est-il rémunéré, comment et combien ?
  •  Existe-t-il des frais administratifs ?
  •  Combien de fournisseurs sont contactés ?
  •  Combien répondent à l'appel d'offres ?

Autrement dit, le fait d'être groupé permet-il d'obtenir mieux que ce qu'il serait possible d'obtenir à titre isolé ?

 

4. Médiateur national énergie 

Il existe un comparateur particulièrement fiable sur l'électricité et le gaz naturel qui est une institution publique indépendante : le site d'information du médiateur national de l'énergie. Il suffit pour cela de se rendre sur le site et de chercher les informations beaucoup plus fiables que sur tous les sites à vocation purement commerciale.

Le comparateur d’offres Energie-Info financé par le médiateur national de l’énergie présente les offres d’électricité et de gaz naturel proposées et renseignées par les fournisseurs, dans le respect d’une charte de fonctionnement. C'est un outil pédagogique qui fournit aux consommateurs de nombreux repères pour comprendre la fourniture d’énergie : responsabilités des gestionnaires de réseaux, rôles des fournisseurs, signification des options tarifaires, etc.

Le comparateur d’offres s’inscrit dans une structure globale d’information des consommateurs :

- Offrir une illustration concrète de l’ouverture des marchés de l’électricité et du gaz naturel aux consommateurs.
- Les accompagner dans leur compréhension de la nouvelle organisation des marchés.

 

Logo-Le-médiateur-national-de-l'énergie.png

 

5. Le gaz propane 

Les conditions de prix varient d’un client à l’autre parfois dans une échelle de 1 à 2.5 en ce qui concerne le marché français.

Il est impossible pour un particulier d'obtenir des conditions avantageuses « négociées » à titre individuel lorsque le consommateur se lance à l'aveuglette dans les comparatifs en comparant des offres très différentes d'un fournisseur de gaz à un autre.

Des conditions tarifaires inégalées liées à une action de groupe sont envisageables, mais pas forcément adaptées à tous les profils en raison du fait que chaque client est unique avec un réservoir, un contrat d'une durée déterminée et des conditions variables d'un usager à un autre.

Dans le cahier des charges, il est nécessaire de prendre en considération, le prix du gaz à la tonne, les frais annuels d’entretien de citerne, éventuellement les frais de mise en place et surtout la garantie de ces prix dans la durée.
Il faut noter que tous les contrats qui vous engagent de 1 à 5 ans vis-à-vis d'un distributeur de propane pour la livraison du gaz sont résiliables avant la fin du contrat, mais avec des modalités de rupture qu'il vaut mieux étudier et soupeser avec soin.

 

6. Citernes gaz propane 

Les citernes de gaz propane peuvent être apparentes ou enterrées, le gaz propane est livré liquéfié (GPL), l'usager est facturé à la tonne. L'installation du réservoir de gaz propane est maîtrisée par le distributeur de GPL, qui en reste généralement le propriétaire, mais dans certains cas, les usagers peuvent acheter leur réservoir et devenir ainsi propriétaires.

Un entretien annuel et décennal reste alors à leur charge.

Le saviez-vous : le prix facial du gaz propane (1) n'est pas le seul critère à prendre en compte, car il existe de nombreux critères qui pèsent sur le budget global de chauffage.

Les offres des différents fournisseurs de gaz propane en citerne sont difficiles à comparer entre elles pour un non-spécialiste. Ces contrats incluent de nombreuses différences dans les coûts d'accès à l'énergie, la présentation des grilles tarifaires, le coût du gaz propane, les modalités de livraison, les frais de facturation, les multiples frais cachés complexes à appréhender, mais qui figurent dans les barèmes lorsque la société vous en donne un, demandent de l'expertise.
Ces critères ne doivent pas se limiter au prix du combustible gaz exprimé en euro/tonne ou kWh qui n'est que la face visible de l'iceberg. Des frais liés parfois cachés dans les barèmes officiels se rajoutent au budget gaz, de plus, la qualité des équipements ainsi que celle des services influe énormément sur la transparence, la confiance, la sécurité et sur le confort.

 

7. Qualités d'un gazier 

Les qualités qu'un bon fournisseur de gaz propane en citerne se doit d'apporter à ses clients pour les conserver durablement.

1 Compétitivité et niveaux de prix des barèmes de gaz à la tonne ou en kWh
2 Montant des frais de livraison et de la mise en place du réservoir
3 Montant des frais d’abonnement ou de mise à disposition de la citerne de gaz
4 Disponibilité et transparence des barèmes de gaz
5 Clarté et intelligibilité des documents (contrats, tarifs, annexes)
6 Disponibilité des barèmes liés à la vie du contrat (Frais de rupture, résiliation, impayés, etc.)
7 Disponibilité des barèmes liés au fonctionnement (Location, abonnement, maintenance, etc.)
8 Compréhension des factures (Lisibilité)
9 Qualité de l’accueil téléphonique (Téléphone surtaxé, courtoisie du service client, etc.)
10 Qualité de l’accueil téléphonique (Plateforme d’appel, efficacité traitement réclamation, etc.)
11 Qualité des chargés de clientèle (écoute, vente non agressive, conseil en économie, etc.)
12 Disponibilté des commerciaux de terrain
13 Disponibilité des commerciaux assis
14 Montant des frais de résiliation (démontage, rupture anticipée, repompage du gaz restant)
15 Prix fixe du gaz pendant une durée garantie par contrat
16 Garantie sur l’ensemble des accessoires-citerne (Détendeur, limiteur de sécurité, joint, etc.)
17 Facilité à verser les primes énergie (montant, simplicité des procédures)
18 Qualité des livraisons de gaz (surtout par temps froid)
19 Minimum de livraison non imposé
20 Le respect des hommes (Transport maritime et routier)
21 Le respect du personnel (Bien-être au travail, etc.)
22 Le respect de l’environnement (Éthique, bonnes pratiques, etc.)

 

8. Prix moyen gaz propane 

 

Le prix moyen du marché du gaz propane en citerne se situe à environ 2000 € TTC/Tonne, avec peu de mouvements de prix depuis le mois de septembre 2014. Le prix d’achat du gaz propane lui-même constitue une partie du prix de vente au client (environ 50 %).

L'augmentation de la TVA en 2014 se rajoute aux autres coûts constituant le prix du gaz certaines charges n’ont pas baissé :

- Les salaires des cadres et des employés (personnel administratif, commerciaux, chauffeurs, etc.).
- Les coûts de sécurité des dépôts de stockage (nouvelles obligations réglementaires type SEVESO).
- Les coûts de transport supérieurs dus à la fermeture des raffineries en France.

Des éléments qui sont équivalents pour le gaz naturel dans les calculs de la formule d’indexation : les coûts d’infrastructure comptent pour une part importante. D’où des mouvements qui sont très loin de suivre la même proportion que les mouvements du baril de pétrole, à la hausse comme à la baisse.

Le prix d’achat du gaz lui-même a en effet baissé sous l’effet du baril, mais cela joue sur seulement sur une partie du prix. Le prix du baril de pétrole a été divisé par 2,5 depuis juin 2014 en dollars (110 $ à 37 $ au 5 janvier 2016). Si le pétrole et le gaz sont achetés en euros celui-ci a perdu -20 % face au dollar depuis juin 2014 (de 1,36 $/€uro à 1,08 $/€uro). Le coût du baril en Euro a baissé de 55 % environ sur cette période. C’est cette référence au baril qui a permis une baisse relative de - 8.4 % pour le gaz propane en citerne et - 9.8 % pour le gaz naturel.

Les baisses par types de produit ne sont pas proportionnelles à celle du baril (à la hausse comme à la baisse).

 

9. Tarif du gaz propane 

Comment les fournisseurs fixent-ils le prix du gaz GPL ?

Le tarif du gaz GPL est établi selon un barème le Platt's qui varie selon les cotations internationales du propane dont les cours fluctuent chaque jour, la parité euro/dollar, mais également selon les prix pratiqués par la concurrence. Généralement, les fournisseurs modifient leurs barèmes officiels deux à trois fois par an. Comment se décompose le prix du gaz naturel ou propane ?

 

Les thèmes pour tout savoir

Comparer les fournisseurs de gaz propane en citerne

Avis et conseils sur les distributeurs de gaz en citerne

Propane en citerne gaz GPL ou compteur de gaz liquéfié

 

Besoin-d'aides-solutions-pour-réduire-factures-Picbleu.png

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page