L'eau, ressource rare, enjeu géostratégique et cause de tensions

Dernière modification :
  • • La guerre de l'eau. 

    • L'eau une cause de tensions à l'échelle planétaire.

    • Pays en conflits.

    • L'Histoire et l'eau.

    • L'eau est bien plus précieuse que le pétrole.

    • L'or bleu.

     

    L'eau qui paraît abondante et si banale pour des habitants des pays tempérés est devenue un enjeu géostratégique et une cause de tensions internationales très violentes sur tous les continents. La quantité d'eau contenue dans la biosphère terrestre est pourtant toujours stable, mais un déséquilibre est occasionné par le transfert de l'eau vers les océans et l'épuisement des nappes résulte d'un déséquilibre majeur. La raison de ce déséquilibre est due aux  facteurs suivants :

    Renouvellement insuffisant des nappes aquifères par des précipitations (plus importantes en hiver qu'en été dans les régions situées au nord).

    Accélération du cycle de l'eau.
    Exploitation extrême des lacs et des rivières dans de nombreuses régions.
    Épuisement des réserves d'eau douce (renouvellement inférieur au débit).
    Fonte des glaces augmentant le volume des océans (fonte due au réchauffement climatique).

       L'eau menacée par la pollution et le gaspillage.

    La pollution des cours d'eau, des sources souterraines, des nappes phréatiques (nappes d'eau) constitue une menace permanente non maîtrisée. En France, l'agriculture intensive est la première cause du gaspillage et de la détérioration des ressources en eau, mais d'autres prélèvements, consommations interviennent comme pour la production d'énergie pour laquelle 62 % de l'eau servant au refroidissement des centrales thermiques et nucléaires est utilisée puis rejetée dans le milieu naturel (55% le reste étant évaporé dans l'atmosphère).

    La qualité bactériologique de l'eau : des risques pour la santé

      La guerre de l'eau.

    Un monde où 1,2 milliard de personnes n'ont pas accès à l'eau potable et où 2 milliards d'autres n'ont pas d'assainissement est un monde dangereux dans lequel la paix est et sera constamment menacée. Les ressources en eau deviennent un véritable instrument de pouvoir entre les mains du pays en amont. Avec l'amélioration du niveau de vie et l'essor démographique, les tensions sur l'eau pourraient se multiplier à l'avenir avec des risques accrus de conflits entre pays riverains. La pénurie d'eau entraine une pénurie d'aliments et signifie autant la famine que la soif.

      L'eau, une cause de tensions à l'échelle planétaire.

    L'eau qui paraît abondante et si banale pour des habitants des pays tempérés est devenue un enjeu géostratégique et une cause de tensions internationales très violentes sur tous les continents : L'eau source de vie est essentielle pour la plupart des activités humaines. La conférence de Londres (18 septembre 2007)  avait demandé aux gouvernements européens de limiter l'élévation de température à 2 °C maximum. En cas d'échec, « deux milliards d'êtres humains pourraient souffrir de pénurie d'eau ».

    Carte du monde. Encyclopédie Acqualys

    Les ressources en eau sont concentrées dans l'hémisphère Nord, la population concentrée en Asie manque d'eau potable.
     
      Pays en conflits :

     Syrie-Turquie-lrak, pays riverains du Nil, du Niger, du Sénégal : le détournement du fleuve l'Okavango a créé un conflit entre la Namibie et le Botswana. 

    Plus de 260 bassins versants sont transfrontaliers et les populations locales sont contraintes de partager les ressources aquifères avec leurs voisins. Lorsqu'un cours d'eau traverse les frontières politiques artificielles souvent léguées par le colonialisme en Afrique et en Asie ce partage contraint de l'eau crée des conflits récurrents.

      Israël-Palestine :

    Israël impose aux Palestiniens de consommer cinq fois moins d'eau que lui. L'aquifère de Cisjordanie souterrain crée des tensions à l'égal des cours d'eau de surface.

     Tibet-Chine :

    Le Tibet constitue un gigantesque réservoir d'eau... et de sang.

      Libye

    La construction du Grand Fleuve artificiel

     L'histoire et l'eau.

    Au cours de l'Histoire, l'eau était un instrument de puissance politique permettant de centraliser le pays et d'asseoir l'autorité de l'empereur (Chine), du roi (Mésopotamie) ou du pharaon (Egypte). Dans ces sociétés anciennes l'ordre social, l'assiette et la collecte des impôts, les crises politiques dépendaient des précipitations car celles-ci décidaient de l'abondance des récoltes et donc de la dîme à collecter. Les désordres sociaux coïncident souvent avec les périodes de sécheresse : Moyen Age en Afrique orientale.

    De plus en plus d' immigrants qui échouent aux Canaries ou à Pantalleria en Italie sont des victimes de l'avancée de sables et de la sécheresse gui sévit au sud du Sahara.

      L'eau est bien plus précieuse que le pétrole.  
    L'eau n'a pas de substitut à la différence du pétrole qui peut être remplacé. L'eau constitue près de 75 % de la cellule vivante, elle est indispensable à la vie.
      L'or bleu.

    « L'or bleu » sera le prochain enjeu du millénaire et des guerres vont éclater pour la conquète des ressources. L'ancien président égyptien Anouar-el-Sadate,  l'ex-secrétaire général des Nations unies Boutros Boutros Ghali et le président israélien Shimon Perez avaient évoqué des conflits possibles à propos de l'eau.

    respect_nature.gif Par respect pour l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi ?
Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion

Tous les articles

Textes décalés

Actualités

Dossiers

Conseils

Publireportages