L'homme est-il devenu le pire ennemi de la planète Terre ?

Dernière modification :

L'homme est-il devenu le pire ennemi de la planète Terre ? Pollution par métaux lourds, médicaments, radioactivité, environnement électromagnétique, etc. sont la cause de l'accroissement de maladies cancers cardiopathies

 

Sommaire

  1. Les riches pollueurs
  2. Le changement
  3. Le GIEC
  4. La fin du GIEC ?

 

1. Les riches pollueurs

 

Les riches pillent-ils la planète ?

Même si le rapport est remis en cause par d'autres groupes force est de constater que notre mode de consommation est inadapté.

Nous puisons trop dans les ressources naturelles et plusieurs usages sont inutiles et coûteux en termes d'environnement. Des industriels et hommes d'affaires acceptent de polluer localement pour en tirer profit mais cherchent pour leur résidence ou leurs loisirs des endroits vierges de pollution. En effet, certains individus poussent l'absurdité jusqu'à créer des usages fous.

Quel est l'intérêt d'effectuer des rapides navettes spatiales suborbitales très énergivores, à quoi cela sert-il que certains propriétaires de yachts luxueux remplissent le réservoir de leur bateau avec ...1 million de litres de carburant ?

Si les habitudes de consommation ne changent pas, la hausse de température pourrait atteindre 4,5° C d'ici 2050.

Les conséquences sur la pénurie d'eau seraient catastrophique pour les 2 milliards de terriens qui n'ont pas accès à l'eau pendant que nous lavons nos voitures à grande eau (190 litres en moyenne).

Le GIEC estime que, pour infléchir cette tendance et limiter le réchauffement à 2°C, seuil au-delà duquel le système climatique deviendrait incontrôlable, les pays développés devraient réduire leurs émissions de gaz à effet de serre dans une proportion de 25 à 45% car ils sont responsables de ce phénomène.

Le développement durable et l'écologie sont pensés comme une série de contraintes alors qu'il s'agit d'une chance inouïe à vivre :

La prise de conscience de chacun, dans cette perspective, pour le développement durable joue un rôle essentiel et peut se concrétiser dans la conception même de notre éco habitat : construire ou réaménager des logements peu énergivores, tirant le meilleur parti des vraies ressources naturelles « gratuites » : l'air, le vent, l'eau, le soleil. et dans une moindre mesure le bois et la biomasse.

 

2. Le changement

Le choix du changement de comportement est encore possible

 

Nous sommes tous et toutes confrontés quotidiennement à différentes sources de pollutions insidieuses car invisibles et sans effet tangible immédiat, quatre pollutions courantes et peu connues, la pollution par les métaux lourds, pollution par certains médicaments, pollution par la radioactivité et pollution par l'environnement électromagnétique. Les effets de ces pollutions diverses sont la cause de l'accroissement du risque de maladies telles que cancers et cardiopathies.

Cette correlation est observée dans les pathologies de l'adulte et résulte en partie de la présence de produits et de substances chimiques présents dans l'environnement au cours de son enfance.
(Rapport OMS relatif à l'exposition des enfants au plomb et métaux lourds présents dans le sol, aux polluants atmosphériques, aux pesticides dans l'eau et aux substances présentes dans la nourriture).

 

Si vous pensez que vous êtes trop petit pour changer quoi que ce soit, essayez donc de dormir avec un moustique dans votre chambre. Betty reese

 

3. Le GIEC

Les conclusions du dernier rapport du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, mis en place dès 1988 à la demande du G7) réuni à Paris en février 2008 avaient permis de constater que le réchauffement climatique observé serait, dans une probabilité supérieure à 90 %, lié aux émissions des gaz à effet de serre.

 

4. La fin du GIEC ?

Il faut ouvrir le débat sur la consommation

Et même si les conclusions sont sujettes à polémique, que de nombreux opposants au GIEC soulignent leur partialité, force est de constater que la population mondiale s'accroit et épuise ainsi inéluctablement l'ensemble des ressources naturelles.

Réchauffement climatique, épuisement des ressources naturelles, destruction de l’environnement, pollution de l’air, du sol et de l'eau provoquée par les industries civiles et militaires, disparité des richesses, raréfaction de l’eau, guerres de religions, malnutrition des hommes, extinction des espèces vivantes, etc. sont les causes de l'activités humaine qui ont forcément des répercussions sur l'environnement.

 

En effet, les différents phénomènes tels l'effet de serre, le dérèglement climatique et la modification de la couche d'ozone, directement liés à notre travail, nos déplacements, nos loisirs, notre habitat, menacent la planète. Ils ont pour conséquence le réchauffement climatique qui pourrait, à proche échéance, modifier considérablement nos conditions de vie et nous contraindre à vivre avec beaucoup de limitations.

Selon les chercheurs de Jet Propulsion Laboratory et les animations de la NASA, des tempêtes de plus en plus intenses ont lieu aux États-Unis. Ces aléas climatiques pourraient avoir une origine inattendue, celle de la pollution de l'air engendrée par le continent asiatique. Ces scientifiques de la NASA ont démontré que les gaz produits par les 20 villes asiatiques les plus polluées du monde influent sur le climat mondial.

Les scientifiques spécialistes de l'atmosphère ont étudié comment la pollution du continent affectait la météo de l'Amérique du Nord, selon eux, les effets seraient planétaires. La vapeur d'eau dans l'atmosphère se condense autour des particules liées aux émissions d'aérosols.

 

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page

Tous les articles

Textes décalés

Actualités

Dossiers

Conseils

Publireportages