L'humain dans l'entreprise : le capital le plus précieux

Dernière modification :

Sommaire

 

1. L'humain dans l'entreprise 

Le capital à préserver le plus précieux est l'humain dans l'entreprise. Il est indispensable de replacer l'humain au centre de l'activité.

Dans les grands groupes, le « présentéisme » est considéré comme l'un des problèmes importants du moment, il désigne le désengagement que l'on observe parmi les salariés dans de nombreuses équipes. L'une des règles qui sont évidentes et valables dans toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, c’est le respect des gens qui passe par le respect des accords, un salaire décent ainsi que des conditions de travail acceptables. Un bon management du « bien-être » doit donner confiance, aider les subordonnés et même les faire évoluer.

 

2. La reconnaissance de l’autre 

La reconnaissance de l’autre, quelle que soit sa fonction dans l’entreprise est mal considérée. « L'autre » est à tort généralement considéré par la direction comme le « petit personnel ».

Pourtant, l'action de chaque maillon est aussi essentielle. Les salariés sont d’autant plus motivés lorsqu’ils ont le sentiment d’être considérés et utiles à l’entreprise. En effet, dans toutes les entreprises, la responsabilité même la plus modeste est toujours exercée par un humain. Souvent, les plus humbles gardent une fierté, car ils savent plus ou moins consciemment qu'ils sont le maillon essentiel de l'activité, rappelons que le maillon le plus important est le maillon faible.

La volonté d'assurer la motivation de l'ensemble de ses salariés en instaurant une relation de respect et de confiance tout en adaptant les modes de management tout en laissant plus de latitude à ses collaborateurs est primordiale.

Lorsque l'environnement professionnel offre un cadre dans lequel l'équilibre professionnel et les contraintes économiques cohabitent, les collaborateurs disposent des moyens pour atteindre leurs objectifs.

 

3. Les salariés 

Les salariés forment la principale richesse d'une entreprise.

Certains éléments sont invisibles pour les dirigeants, mais pas pour les consommateurs qui perçoivent le bien-être et le bonheur au travail de certains employés. Le travail idéal est l'action que l'on réalise tous les jours sans avoir vraiment l'impression de travailler, sans stress, sans contraintes incohérentes, sans but non défini et sans pression hiérarchique.

L'intérêt des entreprises n'est pas de recourir aux petits chefs qui pour quelques centaines d'euros par mois, pour un titre  ou la possession d'un bureau individuel pourrissent la vie de leurs anciens collègues. Les licenciements, la flexibilité externe, les contrats précaires, l'intérim, etc. sont des plaies qui nuisent aux entreprises qui y recourent par facilité.

Les salariés principale richesse de l'entreprise Doc Picbleu

 

 

 

 

Souvent, les plus humbles gardent une fierté, car ils savent plus ou moins consciemment qu'ils sont le maillon essentiel de l'activité, rappelons que le maillon le plus important est le maillon faible.

 

4. La clé de la réussite 

L'immatériel dans la compétitivité comme le savoir-faire, la qualité, l'image de marque, les valeurs véhiculées, l'intérêt pour les personnes, etc. acquiert d'année en année une importance croissante.

La rentabilité et la compétitivité d'une entreprise dépendent étroitement de l'investissement dans le capital humain.

L'investissement dans son personnel, la formation, la préoccupation de fournir une carrière convenable sont des atouts considérables pour les chefs d'entreprises qui ont compris l'intérêt de ce type de management. Le fait de conserver ses employés, même lorsque les affaires subissent des turbulences, est un signe d'intelligence. La bienveillance active plus qu'une bonté d'âme permet de développer la richesse humaine de l'entreprise tout en gardant le cap sur la rentabilité et sur la compétitivité.

 

Trouver les bons conseils pour baisser vos factures de gaz en citerne

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page