L'isolation : l'inertie thermique

Dernière modification :

L'utilisation de l'inertie thermique dans le bâtiment est une notion simple à définir (accumulation de chaleur dans un matériau et à sa capacité de la restituer avec un déphasage), mais d'une approche plus complexe, car relevant des techniques architecturales bioclimatiques.

Sur le principe, l'inertie thermique dans le bâtiment est une notion qui englobe à la fois à l'accumulation de chaleur dans un matériau de la structure, les murs par exemple, et à leur capacité de la restituer avec un déphasage (c'est-à-dire un décalage dans le temps). Ce dernier dépend des caractéristiques physiques et dimensionnelles du matériau, ce qui signifie que plus il y a de masse dense, plus l'inertie sera grande.

Schéma courbes d'inertie thermique. Encyclopédie Acqualys

legende_inertie_thermique.jpg

 

 

 

Le schéma démontre que dans les bâtiments parfaitement isolés, la sinusoïde est relativement plate, les grandes amplitudes sont le signe d'inconfort et de dépenses d'énergie. Schéma Picbleu ®

  • Isole-t-on de la même manière de la chaleur et du froid ?

    Dans les deux cas, il s'agit d'économiser sur les dépenses énergétiques pour limiter les besoins de chauffage et de climatisation. Mais si la problématique semble proche, il faut savoir qu'une isolation d'hiver efficace ne garantit pas forcément un bon confort en été.
    L'équivalent de 20 cm de laine de verre pour le confort d'hiver est égal à 0.81 mètre de laine de verre pour empêcher le rayonnement solaire estival (voir tableau sur le déphasage).

    Avec ses valeurs, il est facile de comprendre pourquoi il fait très chaud aux étages des constructions « très bien isolées aux normes actuelles ». Précisons que 20 cm est une épaisseur très insuffisante si l'on veut une isolation correcte en toiture qui théoriquement devrait assurer un confort d'hiver en empêchant les calories de quitter le bâtiment.

  • Question sur l'inertie thermique Quelle est l'influence du rayonnement solaire ?

    L'isolation doit être conçue en tenant compte à la fois du confort d'hiver et du confort d'été. Pour réduire encore les besoins de chauffage en hiver, on peut, par exemple, favoriser l'apport solaire à travers les parois vitrées.

    Au contraire en été, il faut limiter le rayonnement direct sur les parois vitrées qui doivent être protégées du soleil estival. Si l'on veut éviter l'usage de cet énorme polluant que représente la climatisation en été, il faut utiliser la ventilation, l'inertie thermique et des systèmes de protection solaires. Les solutions ne sont évidemment pas les mêmes dans une région méridionale que sous une latitude plus froide.

    Un climat plus chaud exige une gestion efficace des circulations d'air, assurée par la ventilation, ainsi que des dispositifs de protection contre le rayonnement solaire direct, principal responsable de la chaleur en été. Cette protection peut être apportée par divers types de pare-soleil, casquettes et avancées de toit architecturales, mais également par des parois qui réfléchissent le rayonnement du soleil et des vitrages filtrants. Le fait de fermer les volets aux heures les plus chaudes évite le rayonnement facteur de surchauffe et d'inconfort.

  • Inertie thermique L'accumulation de chaleur le jour et restitution la nuit :

    En matière d'architecturale bioclimatique, le but recherché est d'accumuler de manière passive la chaleur le jour et de la restituer la nuit. Ce principe inertiel est particulièrement pertinent dans les climats où il existe des différences significatives de températures diurnes et nocturnes.


    Le mur Trombe (du nom de celui qui a contribué à le développer) est une technique connue depuis longtemps. Le principe très simple consiste à placer devant des vitrages orientés au sud un mur (par exemple en pierre, en céramique ou en argile cuite), qui va stocker durant le jour des calories et les restituer dans la maison durant la nuit.

  • Inertie thermique Les apports calorifiques gratuits :

    Il est possible de réduire les besoins en énergie par des apports solaires reposant sur le travail combiné de l'effet de serre des vitrages qui se comportent comme des pièges à chaleur. Un élément de la construction devra assurer le stockage de cette énergie emmagasinée.

    La couleur des parois et des revêtements des murs influe également sur la température des corps soumis au rayonnement solaire (albédo*). Plus la couleur est sombre plus la température est élevée, car le phénomène de réflexion s'atténue au bénéfice de l'absorption.

  • Les limites du système :

    Les caractéristiques du climat du lieu sont aussi une donnée influente sur les limites de la nécessité d'agir pour la prendre en considération, ce qui justifie une partie de sa complexité. Il existe des limites avec les climats chauds et humides dans lesquels il ne faut pas chercher à valoriser l'inertie thermique.


    Dans des zones géographiques où le climat est rigoureux, soit très chaud et sec, soit froid et sec, l'inertie thermique devient intéressante. Dans toutes les zones climatiques tempérées, une utilisation judicieuse de l'inertie thermique est de la compléter par un système de ventilation pour remédier aux phénomènes d'humidité intempestive.


    Dans un bâtiment à faible inertie (comme une maison en bois), stocker de la chaleur a pour conséquence de provoquer des phases de surchauffe rapide en cas d'ensoleillement intense.

  • Inertie thermique Le mode d'occupation des locaux :

    Un autre facteur important concerne le mode d'occupation d'un logement habité de manière intermittente avec de longues périodes d'inoccupation (par exemple une résidence secondaire), une forte inertie n'est pas adaptée ni souhaitable. A contrario, cette prise en compte de l'inertie thermique dans le cas d'une utilisation régulière s'avère pertinente.





  • Inertie thermique : S'il ne fallait retenir qu'un élément :

    L'inertie thermique du bâtiment est une réponse intéressante à condition de ne pas dépasser ses limites d'efficacité. C'est l'un des domaines techniques privilégiés des architectes expérimentés dans le domaine de la construction bioclimatique. Voir tableau comparatif des déphasages des isolants.

  • Pourquoi la chaleur va-t-elle vers le froid et non l'inverse ?

    Il s'agit d'une loi physique observable. L'isolation et l'inertie thermiquesont soumis à des phénomènes physiques immuables. La chaleur d'un corps est l'agitation plus ou moins élevée des particules qui le composent, un corps qui vous paraît solide est en réalité constitué de particules à l'arrêt. Plus ses particules absorbent de l'énergie, plus elles se déplacent à des vitesses plus élevées, créent des chocs qui libèrent de la chaleur.

    Lorsque l'on est en présence de 2 corps, l'un froid, le mur extérieur, l'autre chaud, l'isolant intérieur. Le corps froid a une agitation faible donc ses molécules bougent peu.
    À l'inverse, le corps chaud possède des particules en déplacement rapide qui s'entrechoquant. Les particules du corps chaud qui s'agitent percutent les particules peu actives du corps froid. En transmettant leur énergie, les particules du corps chaud perdent de la vitesse et celles du corps froid les récupèrent jusqu'à ce que les 2 corps atteignent la même température : il s'agit de l'état d'équilibre.

  • L'albédo, grandeur sans dimension ou grandeur adimensionnelle*

    * L'albédo, grandeur sans dimension ou grandeur adimensionnelle* est le rapport de l'énergie solaire réfléchie par une surface sur l'énergie solaire incidente (lumière réfléchie par un objet). Cette fraction de l'énergie de rayonnement incidente, réfléchie ou diffusée par un corps, une surface ou d'un milieu est une notion comparable à la réflectivité, mais dont l'application plus spécifique est utilisée en astronomie, en planétologie et en géologie. Les valeurs de l'albédo sont comprises entre 0 et 1 (0 correspondant au noir, pour un corps sans aucune réflexion, et 1 au renvoi parfait de l’énergie lumineuse). Plus une surface est réfléchissante, plus son albédo est élevé. Les éléments qui contribuent le plus à l'albédo de la Terre sont : les nuages, les surfaces de neige et de glace et les aérosols. Par exemple, l'albédo de la neige fraîche est de 0.75 à 0.90, ce qui signifie que 75% à 90 % de l'énergie solaire est réfléchi par ce type de neige. Un corps noir parfait, qui absorberait toutes les ondes électromagnétiques sans les réfléchir aurait un albédo nul égal à zéro, tandis qu'un miroir parfait, qui réfléchirait toutes les ondes électromagnétiques sans en absorber une seule, aurait un albédo égal à 1. Exemples valeurs albédo :

    miroir : = 1

    sable : = entre 0,25 et 0,30

    glace : = environ 0.60

    neige : = 0.90

    gris de référence (charte photographique grey scale) : = 0.18

    velours noir : = 0.4

    L'albédo est estimé aujourd'hui par satellite au sommet de l'atmosphère (L'albédo moyen terrestre est de 0,33 pour le système global toutes surfaces confondues en tenant compte des deux hémisphères). Étymologie : albédo provient du latin « albédo » qui signifie « blancheur » ce terme a été introduit au XVIIIe siècle en optique et en astronomie par le mathématicien-astronome suisse Johann Heinrich Lambert

    * Une grandeur sans dimensions ou grandeur adimensionnelle est une quantité permettant de décrire une caractéristique physique sans dimension ni unité explicite d'expression. Cette grandeur est constituée du produit ou rapport de grandeurs à dimensions, de manière à ce que le rapport des unités soit équivalent à un. L'analyse adimensionnelle permet de définir ces grandeurs sans dimension.

    Bibliographie : (Exemples valeurs « Albédo » Jean-Louis Meyzonnette et Thierry Lépine, Bases de radiométrie optique, Cépaduès-Editions (2001)

  • Il existe 7 bonnes raisons d'agir pour améliorer l'efficacité énergétique

    Il existe 7 bonnes raisons d'agir pour améliorer l'efficacité énergétique, Changer sa chaudière, poser des fenêtres à double vitrage, isoler les murs et la toiture font partie des travaux d'amélioration de votre logement importants. Cette démarche éco responsable est primordiale pour votre avenir :

     

     Pour faire baisser votre facture d'énergie

     

     

    En rénovant votre logement, vous diminuez votre consommation d’énergie et réalisez des économies importantes sur vos factures. En isolant, vous faites une première économie sur le prix de la chaudière ou du système de chauffage, car plus le bâtiment est isolé et plus la puissance donc le prix de la chaudière ou de l'équipement baisse.

    Pour s'affranchir du prix des énergies

     

     


    L’approvisionnement en énergies fossiles dépend de conditions géopolitiques complexes sur lesquelles aucun pays n'a de prises. La rénovation d'un logement en bâtiment basse consommation d’énergie permet de diminuer les besoins et de vous rendre ainsi beaucoup plus indépendant des incertitudes liées au marché de l’énergie.

    Les énergies renouvelables (eau, soleil, vent) sont disponibles gratuitement. Les énergies classiques bois, gaz, pétrole, électricité utilisent des ressources limitées qu'il faut économiser. Aucune énergie n'est à l'abri, même le bois contrairement aux idées reçues. Une forêt doit être gérée durablement, car les excès actuels dans la biomasse peuvent rendre ce combustible bois énergie non écologique.

    En maîtrisant votre consommation grâce à des équipements performants et adaptés, vous consommez moins et vous êtes beaucoup moins tributaires des fluctuations des prix de l'énergie. Investir dans l'amélioration du bâtiment, vous permet d'accroitre votre indépendance.

     Pour bénéficier d'un crédit d'impôt

     

     

    Pour bénéficier d'un crédit d'impôt renforcé appelé CITE (Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique).

    Pour bénéficier d'aides et de primes

     

     

    Les prêts aidés sont une solution pour financer une rénovation ou une construction écologique

    2 prêts aidés permettent de financer avantageusement des travaux de rénovation, d’achat ou de construction. Il s’agit de l’Eco prêt à taux zéro et du PTZ +.

    L’éco PTZ est un prêt réservé aux travaux de rénovation énergétiques et ne peut pas être utilisé pour les travaux de construction. Pour bénéficier de l’éco prêt à taux zéro, il faut soit réaliser des travaux aboutissant à une amélioration de la performance énergétique globale du bâtiment.


    Le PTZ+ sert à financer l’achat d’une première résidence principale, neuve ou existante.


    Les certificats d’économie d’énergie CEE permettent d’obtenir une aide pour vos travaux d'amélioration énergétique du logement.

    Les fournisseurs et les distributeurs d’énergie appelés « obligés » sont tenus par ce dispositif d’inciter leurs clients à adopter des technologies efficaces et à s’équiper de matériels performants leur permettant de réduire leurs consommations (électroménager performant, isolation, matériel de régulation du chauffage, chauffe-eau solaires, pompes à chaleur, etc.). Les grandes surfaces et supermarchés parce qu'ils distribuent du fioul domestique et du gazole entrent également dans ces obligations.

    Les marques Auchan, Carrefour, E.Leclerc et d’autres ont mis en place un système permettant de récupérer des chèques-cadeaux jusqu’à un montant de 1500 euros contre l’achat de certains équipements (isolation, chauffage ou énergie renouvelables.)

    Tous les énergéticiens comme Antargaz, Butagaz, Finagaz ex Totalgaz, Primagaz, Sogasud ex Repsol et Vitogaz (distribution par citernes) EDF (pour l'électricité), Engie ex GDF Suez (pour le gaz naturel), Total (pour le fioul domestique),etc. octroient des primes pour chaque installation d'équipement de chauffage performant (Exemple chaudière à condensation ou hybride, etc.) ou de travaux d'isolation, etc.

     

     Pour améliorer votre confort et votre bien-être

     

     

    Beaucoup de logements anciens et même récents (construits avant le 1er janvier 2013 date de mise en application de la RT 2012) sont mal isolés (Courants d’air, perte de chaleur, bruits, humidité, manque d'aération, etc.).

    Grâce à une rénovation basse consommation d’énergie menée dans les règles de l’art par un professionnel RGE, le confort est notablement amélioré :


    — l’air du logement n’est ni trop sec, ni trop humide grâce à une ventilation adaptée
    — les mouvements d’air froid désagréables en hiver disparaissent, car les entrées d’air parasites sont supprimées
    — L'effet de « paroi froide » disparaît grâce à une isolation très efficace due à l’usage de matériaux performants
    — Il devient inutile de surchauffer pour avoir une impression globale de chaleur dans les pièces 

    Eco-rénover votre logement et installer des équipements plus performants (une chaudière à condensation, une chaudière hybride, une pompe à chaleur, des fenêtres mieux isolées…), permet d'améliorer le confort de vie.

     Pour augmenter la valeur de votre bien immobilier

     

     

    L'affichage de la performance énergétique (« Classe DPE », Diagnostic de performance énergétique) pour vendre un logement est obligatoire. En améliorant la performance énergétique de votre bien, vous augmentez sa valeur immobilière

    Un logement qui consomme peu d’énergie va devenir un argument convaincant lors de sa vente. Les agents immobiliers parlent d'amélioration de la valeur marchande d'un logement.

     Pour faire un geste pour l'environnement

     

     

    Isoler, rendre étanche à l'air et améliorer l'efficacité énergétique des logements permet d'économiser les ressources, les matières premières et ainsi contribuer à la lutte contre les gaz à effet de serre et le réchauffement climatique.

     

  • Picbleu : une plateforme pour tout connaître sur l'habitat et ses occupants

    Depuis la création du site en 2007, des millions d'internautes ont formulé de très nombreuses questions inhérentes à tous les sujets traités dans ses pages. À l'expérience et avec le recul des années, nous nous sommes rendu compte de la nécessité de complémenter les informations officielles (ψ Physique) avec une partie liée au subconscient, l'épigénétique et au quantique(∞ Métaphysique). Cela peut surprendre lorsque l'on traite des sujets de l'habitat et de ses occupants mais t out est dans tout.

    Afin d'illustrer ce propos, donnons comme exemple une personne qui rechercherait des informations sur la construction d'une maison et ne penserait pas obligatoirement à l'environnement dans lequel ce lieu de vie va être construit. 

    L'orientation vers laquelle on pense immédiatement est la présence d'école, d'infrastructures, de commerces, etc., mais il existe une autre dimension moins visible et qui paraît moins rationnelle qui concerne le tellurisme, les émanations de radon, la présence de pollutions très diverses (champs électromagnétiques, etc.), les cours d'eau souterrains, les failles géologiques, la mémoire des sols et des murs, les effets climatiques, etc. 

    Le simple fait de savoir qu'un produit est bon nous donne un bénéfice au niveau de nos cellules.

    Les éléments évoqués ci-dessus sont l'une des raisons pour lesquelles Picbleu a créé une plateforme d'information à cet effet. Elle est dotée de toutes les qualités informatives inhérentes à l'encyclopédie Picbleu. Elle présente concomitamment l'information concernant tous les domaines de l'habitat (construction, énergies, chauffage, etc.) ainsi que des données métaphysiques trop souvent absentes tout en constituant un mix entre les données scientifiques, techniques et d'actualité.

    Nous vivons sur une planète vivante créée pour la vie qui, grâce à toute une série de « coïncidences » heureuses et extraordinaires, nous offre les conditions idéales pour notre passage sur Terre.

    Dans certains cas, un radiesthésiste compétent pourra même collaborer utilement, avec une grande précision, à l'élaboration d'un check-up complet associant tous les paramètres indispensables à la finalité d'un projet.

     

    La transition énergétique et les améliorations de l'habitat

     

     

     

     

     

     

     

    La nécessité d'étudier un lieu dans son ensemble (humain et habitat) est essentielle pour Picbleu : Connaître la transition énergétique : décider pour agir

     

     

     

    Tous les savants, scientifiques, sociologues, ingénieurs sont confrontés à la même problématique : celle d’étudier un élément aux propriétés observables définies et donc limitées. La loupe et le microscope font donc perdre de vue qu'un objet s'insère dans un ensemble de relations et de processus.

     

    Afin de pouvoir saisir le réel, il est indispensable de sortir de tous les cadres, il faut étudier des savoirs portant sur des objets très éloignés du sujet traité et explorer ce qui se cache derrière les formes observables du monde. En faisant référence au célèbre aphorisme d'Abraham Maslow « Si le seul outil que vous avez est un marteau, vous tendez à voir tout problème comme un clou » (The Psychology of Science, 1966).

    L'hyper spécialisation dans le fonctionnement de la société humaine occidentale ne donne qu’une vue partielle de la complexité du Monde et de sa beauté.

     Aphorisme d'Abraham Maslow


    Le généticien pensera que la génétique sauvera l’humanité, l'architecte s’imaginera que ses réalisations ne sont pas simplement des moyens physiques, mais qu’ils possèdent une portée philosophique supérieure. L’humain, qu’il soit scientifique, religieux ou créateur est un animal social qui partage ses idées, ses conceptions de la vérité, ses valeurs nobles ou celles qu'il attribue à la beauté si bien que par la loi universelle de la convergence, les individus finissent par suivre les mêmes voies. Les informations sont dispersées et semblent sans relations dans le mode dans lequel nous vivons.

     

    Dans certains cas, il y a des interdépendances, mais qu’on ne doit pas confondre avec l’interdépendance quantique qui repose sur des superpositions d’états, des complexités extrêmes, des apories à large échelle et nul doute, des processus de calcul quantique. Des intrications incluant des informations en relation avec un ensemble de « constituants quantiques ».

     

    Nos convictions et nos certitudes sont parfois trompeuses : « Ce qui nous paraît être de la matière solide n'est constitué en réalité que de particules vibratoires tournoyant dans un grand vide à une telle vitesse qu'elle nous donne une impression de solidité. Si le mouvement de ces particules cessait tout à coup comme un ventilateur qui s'arrête, il n'y aurait plus que du vide. Nous sommes en réalité de l'énergie informatisée en action ».

     

    Source CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire Genève), Travaux sur les anneaux d'accélération des particules.

     

    Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi éviter d'utiliser du papier et de l'encre ?

     

     

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page